| More

juifs-yemen

Une opération secrète de l’Agence juive, avec l’aide du ministère de l’Intérieur, du ministère des Affaires étrangères et du ministère de l’Intégration, a permis le rapatriement cette semaine 17 Juifs du Yémen vers l’ Etat d’Israël.

L’opération avait été préparée avec minutie et dans le plus grand secret par le bureau de l’immigration de l’Agence Juive. Trois familles juives (en tout 16 personnes) en provenance du Yémen ont atterris à l’aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv. Descendus d’avion en tenue traditionnelle yéménite, ils ont été accueillis par les membres de leurs familles déjà installés en Israël. Pour des raisons de sécurité, les noms des familles immigrantes n’ont pas été révélés. L’Agence Juive a refusé de donner des détails sur l’opération menée en précisant qu’elle fut particulièrement risquée.

Quatre parents avaient déjà immigrés en Israël en provenance du Yémen, et ont pu retrouver leurs enfants. Les nouveaux arrivés ont été placés dans des centres d’intégration de la communauté juive au sud du pays.

Depuis l’assassinat de Moshe Nahari en décembre 2008 au Yémen, la situation des quelques 250 Juifs du Yémen est particulièrement précaire. Les autorités de ce pays arabe multiplient les difficultés pour les Juifs. Au Yémen harcèlement, les pressions et les attaques se multiplient dans ce pays où l’islam radical a le vent en poupe.

Ces derniers mois, une vingtaine ont émigré en Israël, à la faveur d’opérations spéciales de l’Agence juive. Le pouvoir ne les freine pas. Mais les Juifs du Yémen ne discutent pas publiquement de leurs velléités de partir. Pourtant, les plus jeunes pressent leurs parents de les laisser partir. Les filles (70 % des adolescents) ne trouvent plus de maris, sauf à faire venir des Juifs de la diaspora… qui repartiront ensuite avec leurs épouses.

Des sources israéliennes ont confirmé que la majorité des Juifs encore installés au Yémen (250 personnes) entendent quitter leur pays à cause des persécutions et des violences dont ils sont l’objet. “Environ 120 Juifs yéménites souhaitent partir en Israël, 100 autres préfèrent s’envoler pour les États-Unis”. Entre 20 et 30 autres personnes, préféreraient, elles, rester au Yémen, selon une source proche de la communauté. Certains des Juifs qui désirent partir en sont pourtant empêchés, ne parvenant pas à vendre leur propriété.

Le grand rabbin séfarade d’Israël va rencontrer dans quelques jours ces 17 nouveaux immigrants en provenance du Yémen, à son domicile à Jérusalem. Il va félicité de leur courageuse décision d’immigrer en Israël pour rejoindre leurs frères.

Souhail Ftouh

ju2

Israël est leur maison, la maison de tous les Juifs. Dans ce pays les Juifs trouvèrent refuge contre l’antisémitisme.

ju3

Leave a Reply

*