| More

 

Voilà un dirigeant  sincère  ayant  toujours pris des décisions courageuses.  Ayant le courage de ses convictions, ce chef d’Etat arabe a une amitié véritable vers Israël car il est convaincu que la relation Egypto-israélienne est importante pour la stabilité et la sécurité au Moyen-Orient et bien au-delà.

A l’occasion de l’ouverture de la 72ème  assemblée générale des Nations-Unies,  ce mardi 19 septembre 2017 à New York, à laquelle  l’Egypte a participé, le président  Abdel Fattah al-Sissi a estimé qu’il est faut garantir la sécurité des citoyens israéliens.

Ouvrant une parenthèse lors de la prononciation de son discours Al Sissi a promis aux citoyens israéliens une paix et une sécurité durables.

A un certain moment, Al Sissi s’est débarrassé de ses pages de discours en s’adressant directement au « peuple palestinien » pour lui dire

 

« qu’il est beau de s’unir (en référence au réchauffement des relations entre le Hamas et le Fatah) mais il faut saisir l’opportunité et opter pour la paix avec Israël », a-t-il soutenu.

 

Dans son allocution, il a prodigué tout un tas de conseils au « peuple palestinien » qu’il a d’ailleurs appelé à l’acceptation de l’ « autre ».

 

« Il faut apprendre à coexister avec l’autre et cet autre c’est les Israéliens avec lesquelles il faut vivre dans la paix pour garantir la stabilité et la sécurité pour tout le monde », a-t-il poursuivi.

 

 

Il a  souligné que des décennies de paix israélo-égyptienne pouvaient être étendues aux Palestiniens « pour dépasser la barrière de la haine à jamais. »

 

Le dirigeant égyptien a fait un appel aux Palestiniens « à être prêts à coexister » en paix avec Israël.

 

Al-Sissi, a appelé les Palestiniens et les peuples arabes à détruire « ce qui reste du mur de la haine entre eux et Israël ».

 

À la fin, Al Sissi s’est aussi adressé au peuple israélien. Dans on énoncé, le président égyptien a s’est appuyé sur l’excellence des relations entre son pays et Israël pour démontrer au peuple israélien que la paix était possible.

 

« On a bâti une paix durable avec vous et ça a duré plus de 40 ans. Aux Israéliens je dis qu’on est capable de reconduire cette paix formidable garantissant la paix et la sécurité des citoyens d’Israël », a-t-il ajouté.

 

Pour donner un aspect pragmatique à son discours, Al Sissi a évoqué le terrorisme. À son sens, le terrorisme se nourrit du conflit entre Israël et la Palestine pour inséminer son poison dans toute la région.

 

« La paix entre Israël et la Palestine mettra terme aux agissements des terroristes dans la région », a-t-il garanti à l’occasion de la 72ème assemblée générale des Nations Unies

 

 

L’Egypte réaffirme son engagement en faveur de la paix avec Israël

 

 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré mardi le président égyptien al-Sissi à New York, à l’occasion des travaux de l’Assemblée générale annuelle de l’ONU.

 

La réunion d’une heure et demie a eu lieu au Palace Hotel, où séjourne le président égyptien.

 

« C’est un grand plaisir de vous rencontré », a dit Sissi à Netanyahu au début de la rencontre, via un traducteur.

 

Les deux dirigeants ont eu une « discussion exhaustive sur les problèmes de la région », selon un communiqué du bureau du Premier ministre. Sissi a « exprimé son désir d’aider à parvenir à la paix entre Israël et les Palestiniens et la région. »

Le président Sissi a souligné l’importance de « relancer les négociations entre Palestiniens et Israéliens en vue de parvenir à un règlement global. »

 

Netanyahu a rencontré Sissi en février 2016, quand les deux hommes ont assisté à un sommet secret à Aqaba avec John Kerry, alors secrétaire d’Etat américain, et le roi de Jordanie Abdallah II.

 

Les deux pays se sont cependant rapprochés depuis quelques années dans les domaines de la sécurité et du renseignement, en raison de leur lutte commune menée contre les groupes terroristes islamistes et de leurs préoccupations partagées sur d’autres sujets régionaux.

A New York, Sissi a également rencontré les dirigeants juifs américains lundi. Il leur a dit son optimisme quant aux efforts de l’administration Trump pour négocier un accord de paix israélo-palestinien, a annoncé Haaretz.

 

Souhail Ftouh 

Leave a Reply

*