| More

Après avoir remis une demande unilatéral d’adhésion de la Palestine à l’ONU, le chef de l’Autorité palestinienne a prononcé ce vendredi un discours de haine devant l’Assemblée générale. (écoutez l’intégralité du discours en cliquant ici) ,

Même Hitler ni Goebbels , pourtant connus par leur art de propagande, n’ont pas égalé la propagande haineuse du leader palestinien. Au cours de son discours, Mahmoud Abbas Abu Mazen a accusé Israël d’avoir recours à un “nettoyage ethnique” à Jérusalem.

En direct sur les télévisions du monde entier, cet ignoble personnage qui, désireux suivre les traces du Nobel de la Guerre, pardon ! de la Paix (Arafat), a accusé Israel « La puissance occupante qui continue de refuser de permettre à notre peuple de construire dans Jérusalem-Est occupée, alors qu’elle intensifie sa campagne de démolition, de confiscation de maisons, déplaçant les propriétaires palestiniens de chez eux. Une politique à plusieurs volets de nettoyage ethnique visant à nous pousser loin de notre patrie ancestrale. »

Mahmoud Abbas qui est responsable de la prise d’otage des éléves israéliens à Maalot en 1974 (22 élevés ont été assassinés) a affirmé à la Tribune de l’ONU que « la puissance occupante continue d’imposer son blocus sur la bande de Gaza et à cibler les civils palestiniens par des assassinats, des attaques aériennes et d’artillerie, continuant sans cesse son agression d’il y a trois ans qui a abouti à des destructions massives de maisons, d’écoles, de mosquées… Et à la mort de milliers de martyrs. »

Le chef terroriste du Fath qui n’hésite pas à chaque occasion de reclamer un Etat “Judenrein” donc : “nettoyé des juifs”, ou “purifié des juifs” prétend que « Le gouvernement d’Israël n’hésite pas à se vanter en disant qu’il continue de confisquer les terres palestiniennes pour y construire de nouvelles unités d’habitations en Judée-Samarie et en particulier à Jérusalem-Est. La construction du “mur d’annexion” mange de grandes étendues de notre terre, divisant nos villes en îlots séparés. »

Ce criminel qui refuse toutes négotiations et refuse de reconnaître l’Etat d’Israël comme Etat du peuple juif estime que « Les activités de colonisation incarnent le cœur de la politique d’occupation militaire coloniale de la terre du peuple palestinien et montre à tous de la brutalité de l’agression et de la discrimination raciale contre notre peuple entraînés par cette politique. Celle-ci, qui constitue une violation du droit international humanitaire et des résolutions des Nations Unies, est la cause principale de l’échec du processus de paix. »

Mahmoud Abbas qui a inauguré une dizaine de Monuments en hommage à des auteurs d’attentats suicides contre des civils israéliens crie à la Tribune de l’ONU que « La puissance occupante continue ses incursions dans les domaines de l’Autorité Nationale Palestinienne avec des raids, des arrestations, des meurtres et des checkpoints. Ces dernières années, des actions criminelles menées par des milices armées de colons criminels ont intensifié leurs attaques contre notre peuple, ciblant nos maisons, écoles, universités, mosquées, champs, cultures et arbres. »

Mahmoud Abbas a aussi tenté de déformer l’histoire, en jouant sur les sentiments en parlant 63 ans de souffrance. Il faut dire que le” drame palestinien” prend rang comme l’une des plus grandes impostures de l’histoire contemporaine.

« Je viens devant vous aujourd’hui de la Terre Sainte, la terre de Palestine, la terre du divin message, de l’ascension du Prophète Muhammad (paix soit sur lui) et de la ville natale de Jésus Christ (que la paix soit sur lui), pour parler au nom du peuple palestinien qui vit dans sa patrie ou en diaspora, pour dire que 63 ans après la Nakba, il est temps de dire assez. Il est temps pour le peuple palestinien de gagner son indépendance. De mettre fin à la souffrance, à la détresse de millions de réfugiés de Palestine dans le monde. De mettre fin aux déplacements et de réaliser leurs droits. »

Cet Abbas est un fasciste qui voudrait voir Israel rayé de la carte en lui volant progressivement son territoire. Ce fidèle compagnon de terrorisme d’Arafat a prononcé devant les représentants des nations un discours de mensonge, de négationnisme de l’histoire et de propagande haineuse.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a dénoncé ce vendredi les propos tenus par le président palestinien Mahmoud Abbas devant l’Assemblée générale de l’ONU, qualifiant ces derniers de “discours très grave”.

“C’était un discours de provocation comme je n’ai jamais entendu Abbas en prononcer avant. C’était un appel au côté sombre et un retour à l’esprit de Yasser Arafat. Je n’ai vu aucun espoir dans ce discours, seulement une grave menace”, a-t-il affirmé.

A Ramallah, lors des festivités en l’honneur de la future reconnaissance de l’Etat palestinien par l’ONU, des manifestants ont brûlé le drapeau américain et l’ont piétiné. Des centaines de personnes se sont réunies à Ramallah pour célébrer le discours formulé par le président palestinien Mahmoud Abbas à l’ONU. “Nous libèrerons la Palestine dans le sang”, scandait la foule.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*