| More

Karlsruher Institut für Technologie,

 

L’Institut Technologique d’Israël (Israel Institute of Technology) également connu sous de nom de Technion signera dans quelques semaines à Tel Aviv un accord-cadre de partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (Karlsruher Institut für Technologie, abrégé en KIT) qui est une université technique parmi les institutions les plus importantes et prestigieuses de recherche et d’éducation en Allemagne.

Les deux établissements reconnus pour la qualité de leur recherche et de leur enseignement, ont tous deux fait du soutien à l’innovation et à l’entrepreneuriat un axe prioritaire de leur stratégie. Les deux institutions veulent ainsi développer des programmes d’accélération dédiés visant à favoriser l’émergence et le développement de start-ups.

Cet accord permettra aux start-ups accélérées dans chacune des institutions de bénéficier du réseau de l’autre, qu’il s’agisse du personnel dédié à l’innovation et à l’entrepreneuriat, de partenaires et investisseurs potentiels, de contacts juridiques et de sociétés de distribution.

Les étudiants présents dans chaque programme auront également un accès privilégié à l’autre accélérateur où ils pourront séjourner jusqu’à six semaines afin d’y découvrir une autre approche, de rencontrer d’autres acteurs clés de leur domaine et d’étendre plus facilement leur activité à un niveau international.

Par ailleurs, les deux institutions partenaires s’engageront à partager leurs bonnes pratiques, leurs connaissances et leur expérience portant sur l’accélération de start-ups.

Les deux institutions mettront leurs ressources et leur expérience au service du soutien de la croissance économique des deux pays.

Karlsruher Institut für Technologie est situé à Karlsruhe (dans le Land de Bade-Wurtemberg, dans le Sud-Ouest de l’Allemagne). La faculté d’informatique de Karlsruhe reste aujourd’hui une des plus grandes d’Allemagne : elle réunit à elle seule 10 % des diplômes en informatique délivrés en Allemagne et 12,5 % des doctorats.

L’Institut de Technologie de Karlsruhe est membre du Helmholtz-Gemeinschaft le plus grand organisme de recherche allemand

Le nom de l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT) s’inspire ouvertement du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

L’Institut de technologie de Karlsruhe fait partie de la Confédération européenne des universités du Rhin supérieur ou réseau EUCOR, qui regroupe les universités du Rhin Supérieur que sont l’université de Bâle, l’université de Fribourg-en-Brisgau, l’université de Haute-Alsace et l’université de Strasbourg.

Le président du (KIT) Horst Hippler commente: «Au cours des dernières années, le Karlsruher Institut für Technologie s’est lancée dans une stratégie ambitieuse de soutien à l’entrepreneuriat en favorisant notamment l’accélération de start-ups axées sur la technologie, fondées par nos étudiants et nos chercheurs. Le Technion partage largement notre vision et c’est pourquoi nos deux accélérateurs ont décidé de coopérer dans l’intérêt de nos start-ups respectives.»

Le professeur Peretz Lavie, Président du Technion de Haïfa, ajoute que «L’accord que allons signer avec le Karlsruher Institut für Technologie mettra désormais les ressources et l’expérience de nos deux institutions au service du soutien de la croissance économique de nos deux pays.»

technion logo modular

 

En effet, le Technion est l’une des ressources les plus précieuses du pays. Il génère 70 % des ingénieurs agréés en Israël. Les plus grands cerveaux de cet Institut ont créé l’infrastructure industrielle du pays, ont renforcé ses capacités de défense et ont fait œuvre de pionniers en matière d’entreprise à vocation technologique.

La plus ancienne institution universitaire d’Israël dispose de 18 départements universitaires et 52 centres de recherche. Le Technion qui est l’un des épicentres des startups technologiques mondiales se positionne à la septième place dans le classement de l’agence Bloomberg, qui propose chaque année sa liste des universités les plus prestigieuses du monde. Ce classement flatteur s’ajoute à celui de l’université de Shanghai, qui le palace dans les premiers rangs au niveau mondial.

Attirées par la qualité des diplômés du Technion, des entreprises internationales (Intel, Microsoft, Google, IBM, Motorola, Hewlett Packard et Digital) se sont installées en Israël pour y établir des centres de recherche et de développement faisant d’Israël le foyer à plus forte concentration de start-up high-tech juste après la Silicon Valley.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*