Algérie : l’équipe de football de Sétif renonce à recruter un entraîneur français à cause de ses “racines juives”

La haine algérienne à l’encontre des israélites et des juifs n’est plus à démontrer. La chasse aux JUIFS n’épargne pas le sport. Une similitude de plus avec les nazis !

L’équipe de 1ère division de la ligue algérienne de football, l’Entente de Sétif, sans entraîneur depuis le départ de l’Italien Gianni Solinas il y a 10 jours, avait choisi pour le remplacer le Français Victor Zvunka, selon un dirigeant du club.

Mais la direction de l’équipe a subitement changé d’avis après s’être aperçue que Zvunka aurait “des racines juives”, selon la chaîne de télévision Al Arabiya. La raison officielle invoquée : “Zvunka n’est plus intéressé par le poste”.

Le 31 décembre 2010 sport.fr écrivait que l’Entente de Sétif (1re div. algérienne), que le Français Victor Zvunka devrait rejoindre Sétif “dans une semaine” pour finaliser son contrat.

Le 1er janvier 2011, Zvunka confirmait avoir été approché dans l’Equipe. L’intéressé se dit « dans l’attente d’un coup de fil»

Mais voilà le 3 janvier, revirement de situation… On apprend à Ouest-France que Zvunka ne va pas signer…« L’Entente de Sétif (Algérie) renonce à recruter l’entraîneur français Victor Zvunka », a annoncé son président Abdelhakim Serrar.

Le même 3 janvier, Al Arabya rapporte sur son site en arabe que Sétif pourrait à présent faire appel à l’entraîneur palestinien Hadj Mansour pour entraîner son équipe (…) Il se murmure que Sétif a mis fin aux négociations avec l’entraîneur français Victor Zvunka par crainte des réactions quand les gens apprendront qu’il a des racines juives.

Victor Zvunka s’est déclaré « outré » par les informations distillées par une partie de la presse sportive algérienne. « J’ai lu et entendu des choses inadmissibles, comme quoi le président de Sétif, Abdelhakim Serrar, aurait renoncé à m’engager en raison de mes origines juives »

« Je suis d’origine hongroise, et je ne suis pas juif. Et si tel était le cas, qu’est-ce que cela changerait ? En vingt-six ans de carrière, je n’avais jamais connu ça. C’est scandaleux », a ajouté Zvunka.

Je peux le dire, les algériens sont des vrais antisémites. Refuser un contrat car le type à des origines juives est un racisme sans commune mesure.

Chers amis juifs vous êtes tellement au-dessus de ces gens, vous avez tant de valeur, regardez-les de haut, ils sont méprisables !

Ftouh Souhail, Tunis

Note : Victor Zvunka a effectué l’essentiel de sa carrière de footballeur à l’Olympique de Marseille où il est, après Marius Trésor, le joueur “non-né” à Marseille étant resté le plus longtemps dans ce club.

One thought on “Algérie : l’équipe de football de Sétif renonce à recruter un entraîneur français à cause de ses “racines juives”

  1. Nordine kourichi

    Vous fabriqué de la haine, les algériens ne sont pas anti-juif, Victor Zvunka a beaucoup d’ami d’origine algérienne de kabylie à Oran. Victor avait envie d’entrainer une équipe en Algérienne pour 2 ans, le fait qu’il est refusé ce poste a été la proposition de Cannes pour qu’il vienne prendre l’équipe fanion. En raison des difficultés à boucler le budget l’ As Cannes a été relégué en CFA et Victor remercié. Il n’y a pas un jour ou Victor n’embrasse pas une personne d’origine algérienne, moi le beurre peut dire que ce qui écrit sur ce blog contribue à la haine envers des gens qui se ressemble et qui partage la même passion c’est à dire le football, j’aimerais tant moi le kabyle français prendre une semaine de vacance au JSMB (bejaia) et d’enrouler ce superbe coach.

Comments are closed.