| More

 

Le multinational chinois du commerce en ligne, Alibaba Group Holdings, a annoncé vouloir dépenser 15 milliards de dollars US dans la recherche, notamment pour doper ses technologies d’intelligence artificielle, cruciales pour continuer de dominer un secteur très concurrentiel.

Le groupe va dépenser cette somme en trois ans dans ses activités de recherche et développement (R&D) et établir sept nouveaux laboratoires “à travers le monde”, dont un à Tel-Aviv.

Le directeur de la technologie, Jeff Zhang, a expliqué  lors d’un forum sur l’informatique en nuage  que “les domaines de recherche couvriront le traitement de données, les objets connectés (…) les interactions entre l’homme et la machine”.

” Les nouveaux locaux permettront à nos employés de travailler dans un centre de prochaine génération, dont la polyvalence et l’efficacité favoriseront la collaboration du personnel” a précisé  Zhang.

“Nous sommes  heureux de s’installer à Montréal et de continuer à mettre sur pied un solide écosystème axé sur les technologies en Israel » ajouté Zhang.

“Pour rester dans la course aux technologies d’intelligence artificielle, Israel est un  choix incontournable pour notre groupe car des institutions de recherche de classe mondiale sont déjà installés en Israel” a dit son emblématique fondateur, le multimilliardaire Jack Ma.

Le choix d’Israël pour y installer l’un de ces nouveaux centres démontre l’attrait de l’Etat juif dans le domaine des technologies du futur. Au mois de mars dernier, lors de sa visite très réussie en Chine, le Premier ministre Binyamin Netanyahu avait notamment rencontré le Pdg d’Alibaba Jack Ma. Cette dernière décision de la firme est peut-être l’une des conséquences des entretiens qu’ont eux les deux hommes.

Leader mondial en intelligence artificielle, Tel-Aviv dispose en effet d’un écosystème dynamique en TIC avec près de 5 000 organisations, près de 6 000 étudiants inscrits à un programme universitaire spécialisé en intelligence et artificielle et en traitements des données.

Le centre de recherche d’Alibaba de Tel Aviv, avec ses 150 chercheurs, s’inspirera des performances des laboratoires des titans américains de l’informatique IBM et Microsoft, Apple…qui ont des centres de recherches en Israel. Alibaba restera cependant très loin des géants californiens de l’internet, Amazon ou Alphabet (maison-mère de Google) en termes d’investissements en R&D.

Fin mars, quelque 22 450 employés du groupe – 45% de sa masse salariale – travaillaient dans la R&D.

Si Alibaba a largement diversifié ses activités, notamment dans le divertissement et la finance en ligne, il tire toujours l’écrasante majorité de ses revenus (86%) de ses plateformes de commerce électronique, sur fond de demande robuste. Avec sa plateforme Taobao, il domine 90% du marché des échanges entre particuliers sur internet.

Souhail Ftouh 

Leave a Reply

*