| More

Le chef d’orchestre allemand Kurt Sanderling est mort ce dimanche 18 septembre 2011 à Berlin à l’âge de 98 ans, a annoncé son fils Stefan à l’agence de presse allemande dpa.

Kurt Sanderling est un chef d’orchestre allemand, né le 19 septembre 1912 à Arys en Prusse-Orientale.

D’origine juive, Kurt Sanderling avait fui le nazisme en 1936 et trouvé refuge en Union soviétique, où il a dirigé jusqu’en 1960 l’Orchestre philharmonique de Leningrad (aujourd’hui St-Petersbourg). Kurt Sanderling a toujours manifesté sa reconnaissance envers l’URSS qui “l’a sauvé de l’Holocauste”.

Afin d’échapper aux persécutions antisémites du régime nazi, il s’installe en Union soviétique, où il travaille avec l’Orchestre symphonique Tchaïkovski de la Radio de Moscou, puis de 1942 à 1960 avec l’orchestre philharmonique de Léningrad, comme assistant d’Evgeni Mravinski.

En 1960, il s’installe en Allemagne de l’Est et prend la tête du Berliner Sinfonie-Orchester. Il dirigera également entre 1964 et 1967, la prestigieuse Staatskapelle de Dresde avec laquelle il enregistrera, entre autres, une intégrale de l’œuvre symphonique de Johannes Brahms. Après la chute du Mur de Berlin en 1989, il dirige les concerts de l’orchestre de Stuttgart. Il prend sa retraite en mai 2002.

En Russie, il a contribué, avec des chefs comme Evgueni Mravinski et Guennadi Rojdestvenski, à faire connaître et apprécier son œuvre. En Allemagne de l’Est, il réalisera, plus tard, une intégrale des symphonies de Sibelius d’une grandeur abrupte et sans concessions.

Ftouh souhail

Leave a Reply

*