| More

Les boycotteurs des « produits sionistes » vont discuter sérieusement avant d’acheter leur futur smartphone chez le coréen Samsung.

Le journal israélien Globes révèle que le nouveau smartphone de Samsung, le Galaxy S3, qui lancé à l’échelle mondiale la semaine derniére, (mais pas en Israël faute d’autorisation du ministère des Communications) contient une technologie sécuritaire embarquée du groupe israélien Discretix Technologies*. Le Galaxy S3 devrait être commercialisé en Israël d’ici quelques semaines.

Le Samsung Galaxy S3 est prêt à affronter le prochain iPhone 5, les HTC One X et Sony Xperia. Le nouveau fleuron de Samsung sera une nouvelle référence.

Il profite des dernières technos made in Israel pour des performances rarement atteintes sur Android. Des performances, un encombrement et une autonomie appréciable, mais aussi un écran de 4.8 pouces (1280 x 720 pixels). Le Galaxy S3 avec son capteur de 8 mégapixels capture en Full HD 1080p à 30 images/seconde et embarque un processeur à quatre cœurs Exynos 4412 cadencé à 1,2 GHz.

Le coréen Samsung a fait appel au groupe israélien Discretix Technologies Ltd. Ce dernier développe depuis 12 ans des plateformes de sécurité intégrées et des solutions pour des mobiles et des dispositifs de mémoire flash. La société offre CryptoCell, une solution de sécurité pour téléphone mobile qui équipe les Smartphones, PDA et appareils multimédias et la protection du contenu contre les menaces diverses et CryptoFlash.

Elle fournit également une plate-forme de sécurité pour les clés USB, les mémoires flash intégrées, les cartes SIM et les disques durs. Elle assure aussi des solutions logicielles qui protègent la distribution et la consommation de contenus premium sur des appareils mobiles et des outils qui protègent les informations sensibles.

L’entreprise américaine Intel Corporation utilise aussi une technologie israélienne.
Intel Israël (à Haïfa) va bientôt lancer son nouveau processeur Ivy Bridge dans l’usine Intel de Kyriat Gat.

Intel Israel travaille aussi sur des ordinateurs intelligents imitant le cerveau humain. Le mois dernier a été lancé en Israël le programme “Collaborative Research Institute for Computational Intelligence” avec des spécialistes de l’institut Technion de Haïfa et de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Justin Rattner, directeur technologique chez Intel, explique à la presse à Tel Aviv « que ces ordinateurs intelligents vont à terme apprendre à nous connaître en tant qu’individus, ils vont véritablement s’adapter à nous ».

L’objectif visé est de développer de nouvelles applications qui peuvent améliorer la vie quotidienne

Justin Rattner prend l’exemple d’un utilisateur qui a laissé les clés de sa voiture à la maison. L’appareil va durant la première semaine mémoriser l’endroit où il les a déposées et la deuxième semaine, il doit être capable de lui rappeler de ne pas oublier ses clés avant de quitter le domicile.

Ces appareils capables de mémoriser en permanence tout ce que fait l’utilisateur seront disponibles d’ici 2014 ou 2015, selon Intel.

« D’ici cinq ans, les sens humains seront intégrés aux ordinateurs et dans dix ans nous aurons plus de transistors dans une puce que de neurones dans le cerveau humain », prédit Moody Eden, président d’Intel en Israël.

D’après Justin Rattner, la nouvelle technologie d’Intel sera developpée par des spécialistes de l’institut Technion de Haïfa et de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Et dire qu’il existe des gens qui voudraient boycotter ce bijou de technologie pour la seule et unique raison que ce sont des juifs qui vont fabriquer ce processeur. Qui voudrait, mais le feront-ils ?

Car boycotter Israël aujourd’hui, c’est ne plus avoir de téléphone portable, presque plus se soigner, ne pas nourrir une grande partie de l’Afrique, ne pas nettoyer l’eau de mer pour faciliter l’accès à l’eau, etc…

Les boycotteurs, savent t-ils que tous ces appareils qui permettent de téléphoner, d’envoyer des sms à ses amis ou encore de surfer sur internet utilisent des technologies israéliennes. Qu’ils balancent donc leur Pc à la poubelle !

Quand on est pro palestinien et haineux envers Israël, au point de nier une réalité si douloureuse, il vaut mieux dans ce cas retourner illico à l’age de pierre, car c’est de toute façon ce qui attend ces pro palestiniens, car à force de soutenir des peuplades barbares archaïques, les boycotteurs conduiront les sociétés actuelles vers une régression de leur civilisation et de leur évolution.

Les boycotteurs devraient donc désactiver leurs boîtes vocales, et refuser d’utiliser le système VoIP et AOL Instant Messenger, car ce sont des compagnies israéliennes qui les ont développées. Plus question d’employer une clé USB, car c’est Dov Moran, un Israélien, qui l’a mise au point.

Les boycotteurs devraient également trouver des solutions de rechange aux produits Cisco, IBM, HP, Intel, Microsoft, Google, Yahoo ou Motorola, car ces entreprises possèdent toutes des centres de recherche en Israël.

Je disais donc que ceux qui veulent boycotter Israël seront priver de beaucoup de choses de grandes qualités, comme les technologiques scientifiques et médicale, de leur ordinateur de leur portable et de Facebook, google, Dell, etc… etc….

Ftouh Souhail

* Technologies Ltd Discretix a été fondée en 2000 et est basée à Kfar Netter, Israël.

Leave a Reply

*