| More

ariel

Ariel Sharon, l’ancien Premier ministre de l’État d’Israël, un brave lutteur qui au terme de huit années de vie artificielle dans le coma, est finalement décédé ce samedi, à l’âge de 85 ans après un AVC.

Ariel Sharon est né à Kfar Malal le 1er Mars 1928, de Deborah et Samuel Sheinerman, arrivés en Israël lors de la IIIè alyah de Russie après la Première Guerre Mondiale.

Ariel Sharon a mené une vie difficile que se soit dans la vie privée ou publique.

Au plan personnel, sa première femme Margalit a été tué dans un accident de voiture en 1962. Leur fils, Gur, a été tué lui aussi en 1967 à l’ âge de 11 ans dans un accident domestique. Un an après la mort de Margalit, Sharon a épousé sa sœur, Lily. Les deux ont eu deux fils, Omri et Gilad. Sa seconde femme,Lily, est décédé en mars 2000.

Le jeune guerrier, sous mandat Britannique, rejoint très vite les rangs de la Haganah, l’armée de résistance de l’Agence Juive qui sera le précurseur de l’actuelle Tsahal.

Il avait combattu lors de la guerre d’indépendance en 1948, puis lors de toutes les guerres suivantes, jusqu’à celle de Kippour.
Sharon est de ceux qui imposent la tradition des officiers israéliens en tête des combats et qui dirigent par l’exemple, s’inscrivant dans la tradition hébraïque des guerriers d’élite du Roi David. Il sera d’ailleurs gravement blessé a plusieurs reprises, y compris en tant que général. 

Parachutiste et officier de troupes de choc, il devient plus tard un commandant de division blindée à l’audace et à la tactique redoutable. Il est considéré comme l’un des meilleurs stratèges et l’un des meilleurs tacticiens israéliens.

Israël lui doit une fière chandelle pour sa traversée du canal de Suez lors de la guerre du Kippour en 1973 – une opération audacieuse qui a transformé une défaite annoncée en une victoire éclatante – Ce fut son plus grand succès, et ce succès fut, comme il se devait, une défaite pour le plus grand des pays arabes . Il a repoussé l’attaque égyptienne lors de la guerre du Kippour à 101 km du Caire.

C’était un homme courageux dont le leadership a changé le cours de l’histoire de Tsahal. Sa vision et sa détermination resteront à jamais dans nos mémoires.

Cet homme d’action de cette trempe était entré dans la vie politique juste après sa sortie de la vie militaire, à l’âge de 45 ans. Il a quitté l’armée avec le grade de Général et était entré ensuite à la Knesset comme député. Sharon a servi comme ministre de la Défense de 1981 à 1983, et en tant que premier ministre de 2001 à 2006.
Ariel Sharon, parce qu’il croyait à la paix, il était l’initiateur du retrait israélien de la bande de Gaza en 2005. Appelé en Israël le « désengagement » unilatéral.

Le 4 janvier 2006, le vieux guerrier n’avait pu repousser une violente attaque cérébrale, à quelques mois d’élections cruciales en préparation desquelles il avait rompu avec sa famille politique, le Likoud, et créé un parti centriste destiné à sortir Israël d’un statu quo mortifère avec les Palestiniens.

Intelligent, hyperactif et audacieux jusqu’à la démesure, Ariel Sharon a été capable de mener une existence pleine de défis et de combats sur tous les plans. Soldat hors pair, général doué et politicien astucieux, il a fait de l’armée une arène politique et de la politique un champ de bataille.

En quittant ce bas-monde, Ariel Sharon entre enfin, dans les livres d’histoire.

Repose en paix ARICK on ne t’oubliera jamais…

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*