| More

Le président français Nicolas Sarkozy a adressé une lettre à Guilad Shalit, remise à ses parents, pour son 25e anniversaire. “La France ne vous oublie pas, nous sommes au contraire particulièrement proches de vous en ce triste anniversaire que vos ravisseurs vous auront à nouveau empêcher de passer libre avec ceux que vous aimez”, écrit le président Sarkozy dans cette lettre.

Mr Nicolas Sarkozy a indiqué que la France continuera d’œuvrer pour la libération de Guilad Shalit, qui possède la nationalité française. Il a précisé que, malgré les déceptions, le renouvellement des contacts via l’Egypte est porteur d’espoir.

Le ministre des Affaires étrangères français Alain Juppé a évoqué le sort de Guilad Shalit, ce dimanche, jour de son 25e anniversaire. Il a assuré “que la France ne baissera pas les bras” et “se mobilisera tant que Guilad ne sera pas un homme libre”, dans une lettre transmise à ses parents. “Guilad Shalit est à ce jour l’otage français qui a fait l’objet de la détention la plus longue. Cette situation ne peut plus durer”, a-t-il souligné.

La chef de la diplomatie de l’Union européenne Catherine Ashton, a rencontré lundi soir le président Shimon Pérès. “Je sais que Guilad Shalit fête son 25e anniversaire aujourd’hui, et j’espère que nous assisterons à sa libération bien avant son prochain anniversaire. Mon cœur va à ses parents.”

Quelque 40 manifestants ont bloqué lundi matin la jonction Azrieli à Tel Aviv dans le cadre d’une manifestation en l’honneur du 25e anniversaire de Guilad Shalit. Les manifestants ont appelé à la libération de Shalit.

Des militants en faveur de la libération de Guilad Shalit ont bloqué aussi dimanche les points de passage reliant Israël à la Bande de Gaza afin d’empêcher le passage de marchandises. Ils ont protesté contre le fait que le soldat est retenu en otage depuis cinq ans et demandent sa libération immédiate.

A l’occasion du 25e anniversaire de Guilad Shalit qui a tombé ce dimanche, des dizaines de militants du collectif de lutte pour la libération du soldat ont défilé depuis le kibboutz Yad Moredechaï, dans le Néguev occidental, en direction du point de passage d’Erez, où a eu lieu un grand rassemblement, en présence de ses parents, Noam et Aviva et du grand rabbin Israël Méïr Lau.

Selon Mourad Mouafi, le chef des Renseignements égyptiens, qui a rencontré Khaled Meechal, le directeur du bureau politique du Hamas à la Mecque, les négociations indirectes sur la libération de Guilad Shalit reprendront après le ramadan.

Selon le journal pan-arabe londonien Al-Hayyat, les discussions indirectes pour la libération de Guilad Shalit doivent reprendre juste après l’Aïd al-Fitr, la fête marquant la fin du ramadan, samedi. Le chef des Renseignements égyptiens, Mourad Mouafi, s’est entretenu de la question en Arabie saoudite avec le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal. Le dernier round au Caire s’était soldé sans résultats.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*