| More

J’étais en train de rédiger un article se référant aux répercussions d’une attaque israélienne contre l’infrastructure iranienne, lorsque ma main s’est soudain figée… Nous sommes à la veille de Pessah, me dis-je… n’est-ce pas là douter de nous-mêmes, douter de notre Seigneur et créateur ? N’est-pas là un démenti de la sortie d’Égypte ? Du miracle de D.ieu qui à travers son messager Moïse, a perpétué sa promesse faite à notre ancêtre Abraham ? Doit-on encore une fois arborer nos sempiternelles incertitudes, offensantes et outrageuses face à la survie et ténacité du peuple juif…, peuple haï pour son unicité, pour sa foi inébranlable en l’Éternel et en sa voie…

Peuple haï pour son identité, une identité qui démolit toutes celles des autres peuples … allant jusqu’à menacer leur existence même. « Il faut effacer les juifs de la face du monde, » n’ont-ils cessé de hurler sur tous les toits, depuis l’aube des temps et à ce jour.

Peuple élu, nous sommes… et cela a un prix. Le prix de devoir subir l’animosité teintée d’antipathie, et l’agressivité de tous ceux qui se sentent diminués par ce halo qui auréole la tête du juif… nimbe qui lui fut attribuée pour avoir accepté les tables de la loi sans poser de questions… tables qui sans elle, le monde entier ne serait rien d’autre qu’un chaos.

Mais est-ce tout ? Cela paraît si simple… non, le peuple juif a compris la valeur du trésor immense qui lui fut octroyé et d’où il puise non seulement sa sagesse mais surtout sa force.

Certains peuples ont réussi à assimiler la valeur de la Bible, de la Michna, du Zohar et se sont mis à les étudier dans le but évident d’atteindre ce raisonnement si percutant et ce discernement si particulier aux juifs qui ne cessent de surprendre les peuples et le monde par leurs exploits.

Pourquoi faudrait-il qu’une poignée d’hommes juifs soit celle qui semble mener le monde entier par le bout du nez ? Et de là vient la rage de ceux qui n’ont rien compris, qui refusent de reconnaître leurs erreurs et d’admettre une vérité qui ne leur convient pas et qui n’est rien d’autre que celle d’un amour inconditionné du présent de la vie, de la justice, des lois gravées sur les deux tables de pierre qui nous brûlent les yeux !

D.ieu n’appartient à personne… il est en nous tous. C’est à nous qu’il revient de le révéler à travers notre amour de l’autre, à travers notre respect de toute la création… à travers notre tolérance et main tendue vers ceux qui ont le plus besoin d’elles.

Et ainsi, je lance mon cri perçant qui j’espère perforera la carapace de tous ceux qui se sont murés dans la haine, la vengeance et le mal… D.ieu nous aime tous, aimons le simplement en lui prouvant que nous en sommes capables.

Hag Sameach.

Leave a Reply

*