| More

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman est arrivée en Moldavie, sa patrie d’origine, ce jeudi 1 septenbre. Il a eu une série d’entretiens avec les officiels moldaves à Kichinev. Il se recueillera également devant le monument de la Shoah, se rendra dans des écoles juives et rencontrera une délégation israélienne participant actuellement à des manoeuvres au sein de l’Otan.

Pour Avigdor Lieberman, cette visite revête une importance particulière d’un point de vue personnel. Origine de Kishinev où il a grandi et d’où il a fait son Alyah il y a 35 ans, c’est la fermeture du cercle de revenir dans sa ville natale hôte des dirigeants du pays et en tant que Ministre des Affaires étrangères de l’Etat juif. C’est également dans ce cadre que Liberman se rendra au Monument des victimes de la Shoah à Kichinev et également au monument des victimes du pogrom tristement célèbre qui eut lieu dans cette ville au début du XXème siècle.

L’histoire des Juifs de Moldavie (et de Bessarabie) est très ancienne, remontant aux Romains. Ils ont vécu, ces derniers siècles, la présence roumaine, ottomane, russe et enfin l’indépendance de la Moldavie.

Les Juifs, qui étaient dès la fin du XIXème siècle assimilés à la culture russe, n’ont pas vécu les transformations de leur langue (passage au cyrillique ou russification des termes techniques). Par ailleurs, en raison de l’émigration vers Israël pendant la période soviétique, à cause notamment d’un anti-sémitisme larvé, la minorité juive a été la seule qui a vu sa population diminuer.

Ftouh souhail

Leave a Reply

*