| More

LIBERMAN2

Selon la radio militaire en Israël Avigdor Lieberman va faire son retour en force dans le Gouvernement israélien après avoir été blanchi des accusations de fraude et d’abus de confiance par un tribunal de Jérusalem.

Mr Lieberman avait dû démissionner de son poste de ministre des Affaires étrangères de l’État d’Israël le 14 décembre 2012, au lendemain de son inculpation, avec l’espoir d’être rapidement blanchi pour revenir au gouvernement, où Mr. Netanyahu lui a réservé ce portefeuille s’il était acquitté.

Il était accusé d’avoir nommé l’ambassadeur israélien au Bélarus Zeev Ben Arieh au poste d’ambassadeur en Lettonie en échange d’informations policières confidentielles sur une enquête diligentée contre lui.

Peu après le verdict, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est empressé de féliciter Avigdor Lieberman pour son «retour au gouvernement afin que nous puissions travailler ensemble au bien d’Israël», selon un communiqué.

Ce retour doit être entériné ce dimanche, 17 novembre 2013, par le Conseil des ministres . C’est une simple formalité. Il devra ensuite prêter serment devant la Knesset (Parlement) pour reprendre officiellement ses fonctions.

Selon les observateurs Israéliens ce retour en force de Mr Lieberman «constitue un coup dur» pour le secrétaire d’État américain John Kerry, qui tente de faire signer n’importe quoi au gouvernement Netanyhu.  

Mr Lieberman, bien qu’en faveur d’un accord avec les palestiniens, n’est pas prêt pour que son pays signe n’importe quoi et n’importe comment. Le gouvernement Netanyahu a déjà fait beaucoup de concessions pour permettre la tenue des pourparlers avec les Palestiniens.

Le gouvernement israélien a approuvé en septembre dernier l’attribution de 5.000 permis de travail à des Palestiniens de la Judée Samarie afin qu’ils puissent travailler en Israël.

Le mois dernier le Comité ministériel a ordonné la libération de terroristes ayant du sang de victimes civiles sur leurs mains dans le cadre des négociations avec l’Autorité palestinienne.

Présentement il vient de bloquer la construction de 1.200 logements – sur les 20.000 programmés – dans le secteur d’E1 reliant Jérusalem-Est à la Judée Samarie.

Le 16 janvier 2008 Avigdor Liberman quitte le gouvernement afin de s’opposer aux négociations de paix avec les Palestiniens, initiées le 27 novembre 2007.

En 2009, il critique l’opération Plomb Durci pour l’insuffisance des moyens employés pour vaincre le Hamas et appelle à détruire ce mouvement qui a été créé après le début de la première Intifada, par un groupe de “militants” se réclamant des Frères musulmans.

Sur la question iranienne, Mr Lieberman s’est fait toujours très clair: il n’y a aucun doute que l’Iran demeure la principale menace à la paix mondiale. En avril 2006, Liberman il s’ est exprimé en faveur d’une action israélienne contre l’Iran dont le programme nucléaire et les discours de l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad furent considérés comme des menaces pour l’existence de l’État d’Israël.

Mr Lieberman pense également que le nouveau président iranien Hassan Rohani, qui veut apparaître comme un « libéral », n’est en fin de compte qu’une continuation d’un régime théocratique dirigé par l’ayatollah Khamenei et la technostructure des Gardiens de la Révolution.

Mr Lieberman est quelqu’un de droit. Il parle sans aucune hypocrisie. Il est connu pour son étonnante franchise et courage. Son discours est clair, net, précis, sans langue de bois ! Il ne cache pas ces mots et dit tout haut ce que nous pensons tout bas.

Si Mr Avigdor Lieberman est préféré des Israéliens c’est parcqu’ils aiment son franc parler. Pour beaucoup d’Israéliens c’est l’homme qu’il faut pour l’État d’Israël actuellement car sa  façon d’appréhender les intérêts d’ Israël est très proactive.

En 2010 Avigdor Lieberman a été couronné par le magazine américain Newsweek comme étant l’homme politique le plus populaire d’Israël(1).

Bon retour à Mr Liberman ( Hazak ! )

Souhail Ftouh

(1) Liberman le politicien le plus populaire d’Israël, selon Newsweek

Leave a Reply

*