| More

Le chef d’état-major de Tsahal, le général Benny Gantz, s’est envolé, jeudi soir , à destination du Canada pour une réunion de travail avec son homologue canadien et des responsables politiques de ce pays. Il poursuivra ensuite sa visite en se rendant aux Etats-Unis où il rencontrera plusieurs responsables militaires et politiques pour discuter de la situation sécuritaire et de la coopération entre les deux pays.

A l’ordre du jour de ces rencontres : les défis sécuritaires communs aux trois pays, la collaboration entre les armées et les derniers développements au Proche-Orient.

La visite de M. Gantz est la dernière d’une série de consultations aux plus hauts niveaux entre les Etats-Unis et Israël.

Au sein de Tsahal, on exprime sa satisfaction que les liens sécuritaires entre Israel et les Etats-Unis se sont renforcés.

Le chef d’état-major interarmées, le général Martin Dempsey etait en Israel, le 19 janvier dernier pour une série de réunions avec les dirigeants des services de sécurité. Il a rencontré le Premier ministre Netanyahu, le ministre de la Défense Barak et son homologue, le général Gantz. Les entretiens ont porté principalement sur le dossier iranien. Le chef d’état-major des forces armées américaines, le général Martin Dempsey, a invité Israël et les Etats-Unis à coopérer davantage, sur fond de tensions avec l’Iran. “Nous avons beaucoup d’intérêts en commun dans la région en cette période très changeante et plus nous pouvons continuer à discuter entre nous, mieux ce sera pour nous tous”, a déclaré l’officier lors d’une brève visite dans l’Etat hébreu.

Lors de cette rencontre, Benny Gantz a souligné les efforts déployés par Israël pour lutter contre le trafic d’armes en provenance d’Afrique, du Golfe persique, de Libye via le Soudan, d’Egypte et du Sinaï. Le général Dempsey a qualifié le phénomène de ”trafic transatlantique”. Ils sont convenus d’intensifier le partage d’informations sur ces contrebandes d’armes, auxquelles s’intéressent les chefs d’état-major du monde entier.

Le ministre de la Défense Ehoud Barak a effectué déjà le mois dernier, une visite de 2 jours aux Etats-Unis, centrée sur le programme nucléaire de l’Iran. Il a rencontré son homologue américain Leon Panetta et les chefs des services de renseignements américains. Le ministre de la Défense Ehoud Barak a qualifié “d’importante et utile”, sa rencontre, qui a porté sur l’Iran, avec son homologue américain Leon Panetta à Washington, rapporte la chaîne télévisée Bloomberg. Au cours de sa visite dans la capitale américaine, Barak a également rencontré le vice-président Jo Biden et le conseiller à la Sécurité nationale Tom Donilon.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu a rencontré aussi, le mois dernier, le conseiller américain à la sécurité nationale, Tom Donilon, arrivé en Israël. Ils ont évoqué divers sujets à l’ordre du jour M. Donilon a rencontré le ministre de la Défense Ehoud Barak et d’autres hauts responsables israéliens à Jérusalem. La visite de Donilon et du chef des Renseignements nationaux James Clapper en Israël avait soulignié souligner l’intention des USA de renforcer les sanctions contre l’Iran, tout en relançant le dialogue avec Téhéran alors qu’une offensive militaire pour stopper le programme nucléaire iranien n’est pas exclue.

Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a assuré, le 6 mars 2012, devant l’AIPAC, que les Etats-Unis fourniront tout le matériel nécessaire afin de maintenir la supériorité militaire d’Israël face à tous les pays et les organisations de la région. “Nous n’avons pas de meilleur allié qu’Israël dans la région”, a souligné Panetta.

Mercredi soir , l’organisation des amis de Tsahal de New York a recueilli au cours de son dîner de gala la coquette somme de 26 millions de dollars qui sera entièrement transférée à Tsahal, consacrée aux oeuvres sociales au profit des soldats, à l’éducation, aux familles endeuillées et aux soldats isolés.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*