” Beresheet 2″: l’impossible n’est pas israélien, l’Etat juif est lui même un miracle

 

Comme l’a dit Herzl: Si vous voulez, ce n’est pas un rêve. Moins de 48 heures après le crash de la sonde israélienne Beresheet sur la Lune, SpaceIL a annoncé que les préparatifs étaient en cours pour le lancement d’une nouvelle sonde appelée “Perichet 2”: l’impossible n’est pas israélien!

Le vaisseau spatial israélien Genesis (ou Bereshit, comme on l’appelle en Israël) aurait dû être une première dans l’histoire spatiale israélienne.Celle-ci s’est écrasée à son alunissage dans la soirée de jeudi, après avoir perdu son moteur principal.

L’homme d’affaires et philanthrope Morris Kahn a annoncé aujourd’hui la mise au point d’un nouveau plan visant à envoyer un deuxième vaisseau spatial israélien portant le nom de Beresheet 2 pour tenter d’atterrir sur la lune.
C’est l’esprit unique d’Israël qui cherche à réussir malgré toutes les difficultés.

Jeudi, le vaisseau spatial israélien Brishit est arrivé sur la lune, mais l’atterrissage n’a pas fonctionné. “Si vous ne réussissez pas la première fois, essayez à nouveau”, a déclaré le Premier ministre Netanyahu. Il a immédiatement affirmé qu’il ne fallait pas lâcher l’affaire, et qu’il fallait lancer un nouvel essai.

Le budget de la mission était de 100 millions de dollars. Le patron d’une entreprise privée, SpaceIL, a fait un don de 40 millions de dollars au projet.

Le cas de Bereshit n’est pas un gaspillage de matériel voué à rester inactif sur la Lune.Ce n’est pas le matériel qui a coûté le plus cher dans ce projet. L’argent est surtout dépensé en temps de travail, en salaire, en génie humain pour sa conception. La valeur de ce projet, elle est sur Terre.

On assiste quand même à une première : cette sonde n’a pas été envoyée par l’agence spatiale israélienne, mais par une initiative privée.C’est la première initiative du genre à s’être approchée de la Lune.

Israël est lui même l’incarnation de 2000 ans d’espoirs et de rêves.

Israël signifie 2000 ans d’espoirs et de rêves. Les espoirs et les rêves de vos parents, de vos grands-parents, de vos arrière-grands-parents et de vos ancêtres avant eux. Il incarne les rêves de générations qui ont été forcées à maintes reprises de traverser les royaumes et les continents, de générations qui ont été persécutées et exterminées.

De Rome à l’inquisition aux camps de concentration aux goulags à la rue arabe, les juifs ont relevé le défi de survivre, non pas individuellement, mais en tant que peuple. Aujourd’hui encore les juifs défendent leurs droits de vivre dans un monde qui ont a toujours refusé leur droit de vivre. Le nazisme, Le communisme et maintenant le djihadisme, ont tous marqué les Juifs.

Israël signifie défi. Chacun de nous a le défi de jouer un rôle dans l’histoire, d’être actif au lieu de passif. Cela nous met au défi de faire quelque chose, n’importe quoi, au lieu de rien. Cela nous met au défi de nous défendre et de nous sauver.

Israël signifie courage qui leur permet de vivre encore 2 000 ans. Courage innover dans l’histoire. Le courage de s’exprimer contre les voix grandissantes antisémites qui remettent en cause le droit d’Israël à exister et son droit de défendre.

Cela signifie du courage d’être en colère lorsque des Juifs sont victimes d’attentats-suicides, d’assassinats, ou de meurtres dans les rues. Courage d’être en colère lorsque des synagogues et des cimetières sont attaqués ou dégradés. Le courage de se prononcer pour la libération des soldats israéliens enlevés. Le courage de dénoncer les attaques à la roquette contre des maisons et des écoles au sud du pays. Courage de refuser d’être victime. Et cela exige du courage personnel et individuel d’agir.

Israël signifie la maison. Un refuge pour les fatigués, les pauvres, les juifs opprimés d’Europe, d’Amérique du Sud, du monde arabe, de Russie, d’Ethiopie et, oui, il abrite même des Américains qui ont choisi de rentrer chez eux. Cela signifie que les Bédouins, les Arabes, les Musulmans, les Arméniens, les Chrétiens, les B’Haï et d’autres minorités ont le droit de citoyenneté, le droit de voter pour la représentation élue et la liberté de pratiquer leur religion. Israël signifie la maison des survivants de l’Holocauste qui, même après la guerre, ont subi des déplacements, des pogroms et la mort des mains de leurs voisins.

Souhail Ftouh