| More

bibi-mimouna

Mimouna à Or Akiva avec le Premier Ministre Israélien

La fête de Pessah (Pâque juive), vient de se terminer lundi soir en Israël et les festivités ont débuté quelques heures plus tard pour marquer la Mimouna. Cette célébration est propre aux Juifs d’Afrique du Nord marquant la fin de fête juive qui commémore l’Exode hors d’Égypte des juifs et le début de la saison de la moisson de l’orge. Mimouna est d’abord et avant tout une fête sociale célébré le soir du septième jour de Pessah. On y mange pour la première fois du levain sous forme de ”moufleta” ou simili-crêpes.

La Mimouna à laquelle a participé Bibi et sa femme, ce lundi soir 1 avril 2013, à Or Akiva ( district de Haifa) était composé de 250 convives , le maire Yolanda Ben Yosifov et le président de la Fédération mondiale du judaïsme marocain, Sam Ben-Shitrit et son épouse. 

Cette année marquait le 40e anniversaire des célébrations de la Mimouna en Israël. En Israël, la Mimouna est devenue une fête pour tous et de nombreux Israéliens, séfarades ou pas, n’hésitent pas à célébrer cette fête populaire.

Alors que Bibi participait les juifs marocains la célébration de Mimouna, dans le même temps, les autres membres du gouvernement se rendaient pour partager la joie avec la population.

Le ministre de l’Économie et du Commerce ,Naftali Bennett, s’est rendu à Netivot pour la Mimouna. Les Ministres du Likoud et un membre du comité central du Likoud se sont rendus à Holon, tandis que la présidente de l’opposition Yacimovich (travailliste), a célébré l’événement dans une Mimouna privé.

Le ministre Bennett a déclaré à Netivot «Nous sommes ici pour rester. Jamais nous, nous  inclinerons et devant rien ».

Uri Ariel, le Ministre du Logement , a déclaré à Beit Shemesh que « la Mimouna est une fête de la foi et qu’il faut croire en Dieu et avoir émounah (foi) car , malgré toutes les difficultés sur notre route, la délivrance attendue arrivera. »

mimou

Netanyahu mange la  Moflta, à la soirée avec le maire Yolanda Ben Yosifovà d’Or Akiva (Photo: Shlomi Gabai)

Le Premier ministre , qui a entamé son discours lors de la célébration, a dit : « dîner à Or Akiva , c’est comme manger à la maison ».

Il a ensuite ajouté : «L’histoire de Or Akiva, c’est l’histoire d’Israël. C’était une ville en plein  développement qui est devenue une grande ville développée en Israël et a maintenant dotée d’une industrie magnifique, et d’un excellent système éducatif, l’un des meilleurs. Beaucoup veulent venir à Or Akiva , et le signe le plus significatif de son succès, c’est la jeune génération qui veut rester à Or Akiva.Un signe clair de la réussite.  »

En effet, Or Akiva est un mosaïque complexe humain et culturel qui est le reflet d’une société israélienne ouverte. Les immigrés marocains qui se sont installés à Or Akiva étaient des partenaires dans le développement et la prospérité de la ville. Une des traditions merveilleuses qu’ils ont apporté avec eux est le Mimouna.

Le président d’Israël Chaim Weizman et son épouse était le premier qui est venu célébrer la Mimouna à Or Akiva. Cette année, en 2013, la ville a été honoré d’accueillir la célébration nationale de Mimouna  grace à une initiative de la Fédération mondiale du judaïsme marocain, dirigé par le président M. Sam Ben Shitrit qui a choisi cette ville pour les fêtes merveilleuses assisté par le Premier ministre, les membres de la Knesset, des maires, des élus et des milliers d’habitants.

Hier encore plus de 1,2 millions d’Israéliens ont envahi les Parcs nationaux et les réserves naturelles pendant la semaine de Pessah. Même en ce dernier jour de fête, en dépit de l’épais brouillard de sable qui s’est abattu sur la plupart du pays, une centaine de milliers de promeneurs n’ont pas renoncé à visiter de nombreux sites touristiques d’Israël. Parmi les plus en vogue cette année : les Parcs nationaux Yarkon (Tel Aviv), Palmahim (Rishon LeTsion) et la réserve naturelle Baniyas (une des sources du Jourdain au pied  du mont Hermon).

Ftouh Souhail

meim

mei mouna

Leave a Reply

*