| More

Comme chaque année, à l’occasion de Pessah, nous venons vous souhaiter une bonne fête de Pessah.

Le mois de Nissan, dans la tradition juive est le mois de la libération, le mois où tout le potentiel en gestation jaillit, un mois ou le flux divin descend directement sur la terre.

Cette fête est la libération d’un peuple entier, esclave de la pire dictature de l’époque, celle de Pharaon.

Les juifs sont passés de l’état d’esclaves a celui d’hommes libres. Aucun autre peuple à cette époque n’a pu se libérer du joug de ses maîtres. Rappelons tout de même que cela se passait 1250 avant l’ère courante. Les grecs d’Alexandre, les perses achéménides, les romains n’existaient pas encore !

Pessah commémore la sortie d’Egypte : on évoque les miracles que Dieu a accomplis en faveur des enfants d’Israël. La sortie d’Egypte est une sortie de l’idolâtrie, qui va permettre aux Juifs non seulement de se débarrasser du polythéisme, mais aussi des divinités nationales et agraires.

Le Récit minutieux de l’esclavage, de la vie de Moïse, des 10 plaies d’Egypte et de l’exode d’Egypte, dont la traversée de la mer est aujourd’hui préservé avec des rituels qui rappellent cet épisode, comme la consommation d’herbes amères rappelant la dureté de l’esclavage. Mais aussi la préparation de la Pâte faite de fruits secs et de fruits, évoquant le mortier avec lequel les Hébreux faisaient les briques pour construire les pyramides.

C’est par le mérite de la Torah que les Hébreux sont sortis d’Egypte. Toutes ces années d’esclavage, ils n’ont pas touché à l’adultère, et ils ont mérité par ça la sortie d’Egypte.

Les juifs furent libérés par Hachém, car ils n’étaient pas capables de sortir de l’état d’assimilation qui tenait leur identité dans son carcan. Asservis pendant 220 ans en pays d’Egypte, les Bnei-Israël n’espéraient pas mieux que les miracles qu’H… Fit pour eux pour les libérer. En effet, ces années d’asservissement ont été une des périodes les plus souffrantes, car elles ont été l’assimilation par excellence pour ce peuple dans un pays de dépravation totale tant sur le plan physique que moral et spirituel.

La fête de Pessah elle-même, et le soir du Séder en particulier, sont consacrés au sujet de la sortie d’Égypte. Mais au delà de ce rappel annuel, c’est en fait tous les jours, au moment de la lecture du Chema Israël, tous les Chabbat et tous les jours de fête, pendant la prière et le Kidouch, et encore en bien d’autres occasions, que nous rappelons cet événement de la sortie d’Égypte.

Cette fête de Pessah nous rappelle à nous, amis d’Israël, la puissance du Dieu TOUT-PUISSANT qui a fait sortir Son peuple de l’esclavage à main forte et bras étendus.

Shabbat Shalom et Pessah Caher Vésaméa’h à tous.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*