| More

Bonne fête de Souccot pour tous et toutes les lecteurs et lectrices

Immédiatement après la gravité des jours qui vont de Roch Hachana à Yom Kippour, les fidéles se preparent à la joie sans limite de Souccot, “le temps de notre joie”.

Selon la Sainte Torah, les fils d’Israël doivent construire une cabane (soucca) et y habiter pendant 7 jours. Pendant les quarante années qui suivirent la sortie d’Egypte, ces années d’errance dans le désert, des “nuages de gloire” protégeaient le peuple juif.

La Soucca rappelle cette période. Elle nous rend plus conscients de l’amour et de la protection omniprésents de D.ieu. Ainsi nous est-il demandé : “dans la Souccah tu demeureras sept jours” (Lévitique 23.42). Prendre ses repas dans la Souccah, y demeurer simplement est une expérience religieuse unique.

Pendant toute la semaine de Souccot, sauf Chabbat, on doit agiter les quatre espèces. Il faut prendre le Loulav (branche de palmier) avec les 3 Hadassim (branches de myrte) et les 2 Aravot (branches de saule) dans la main droite, la tige centrale du Loulav devant soi. On prononcera la bénédiction “Al Nétilat Loulav” puis on prend l’Etrog (cédrat), bouton vers le haut, dans la main gauche et on le joint aux 3 autres espèces pour les agiter, toutes ensemble.

Il est d’habitude de construire une cabane dans son jardin, sur son balcon est conforme aux prescriptions religieuses. Une soucca peut être construite sur le sol, sur un proche ouvert ou un balcon. Des soukkot portables ont été inventées pour ceux qui ne possèdent pas la place suffisante, ou sont en voyage afin de pouvoir consommer leurs repas.

On prononce une bénédiction spéciale avant de manger d’un pain ou d’une pâte dans la soukka: “Béni sois-Tu, Seigneur notre Dieu, Roi du monde, Qui nous a sanctifiés par Ses prescriptions et nous a commandé de nous asseoir dans la soukka”.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*