| More

Au cours des deux dernières décennies, Israël s’est transformée, en une superpuissance de haute technologie. Si le conflit israélo-palestinien a endommagé très injustement l’image d’Israël, cette dernière a su maintenir le cap grâce à sa richesse humaine, à ses ressources, à l’imagination et l’intelligence dans ce qu’elle a de plus remarquable, c’est-à-dire la capacité à s’adapter à toutes les situations et à en extraire ce qu’il y a de meilleur.

Israël arrive en 17e place dans le Top 20 de L’IMD (Institute for Management Development) pour l’année 2011. L’IMD, un institut basé à Lausanne, examine chaque année les performances économiques de plus d’une cinquantaine de pays en matière de compétitivité. Cette année encore, Israël se distingue par sa capacité de résistance aux crises économiques touchant le monde.

L’économie israélienne se développe, il y a eu peu de terrorisme, et les récents sondages suggèrent que les Israéliens sont parmi les gens les plus heureux dans le monde.

Selon le Classement de Newsweek, Israël est le 22ème “meilleur pays au monde”. Le magazine Newsweek a publié récemment son classement des pays où on vit le mieux. Le classement a été établi par des experts internationaux, dont un Prix Nobel d’économie.

Les critères sélectionnés sont : l’éducation, la santé, la qualité de vie, le dynamisme économique ainsi que le climat politique. La Finlande est classée première. Israël se trouve à la très honorable 22ème place, devant l’Italie. Israël est 7ème pour la santé, 15ème pour le dynamisme économique, 25ème pour la qualité de vie, 27ème pour la stabilité politique, mais seulement 41ème pour l’éducation. Par contre, sans surprise, il est en tête des pays du Moyen-Orient. La France est en 16ème position au classement général.

Le magazine Forbes a aussi rendu public, les résultats d’une recherche sur le bien-être humain dans le monde. Le sondage a couvert 155 pays et a été mené par des chercheurs de « Gallup World Poll » entre 2005 et 2010.

Selon l’Institut américain, Israël, en matière de bien-être de la population (qualité de vie), occupe la 8ème position (avec le Canada, la Suisse et l’Australie) sur les 155 pays étudiés. L’Institut américain de sondage d’opinion publique et de recherches combine ses 75 ans d’expérience, ses 2000 professionnels, ses 50 bureaux à travers le monde et sa bonne couverture des cinq continents pour fournir des indicateurs fiables dans divers domaines (économique, sociologique, psychologique, social et du management ) etc…

Il est difficile, parfois aléatoire de quantifier le bonheur. En choisissant ce créneau comme pierre angulaire de sa recherche, Gallup, naturellement, s’expose à des critiques, si l’on sait que le sondage sur le bonheur peut être biaisé par la culture de l’expert qui le conduit.

Pour définir quel serait le pays où les gens sont le plus heureux, les chercheurs ont distingué deux formes de bonheur. D’un côté, le bonheur général, celui qui dés le lever du soleil, même avec la tête dans les chaussettes, vous réjouit grâce à un environnement, une population, un climat, des services… donc qui dépend étroitement de l’argent. De l’autre, le bonheur relatif à des moments de joie, autrement dit purement subjectif qui se rattache aux émotions et au relationnel.

Sur l’échelle du bonheur, le rang qu’occupe un pays, de façon générale, a des liens étroits, entre autres, avec la répartition de ses ressources internes, sa capacité ou non à créer des richesses, le revenu et le pouvoir d’achat de ses citoyens…

Cela n’étonne pas, les israéliens sont si heureux de vivre enfin chez eux! Le plus beau pays du monde reste un exemple pour tout le monde civilisé.

Ftouh Souhail, Tunis

Leave a Reply

*