| More

Archive for the “Actualités” Category

 

1

Le ministre israélien de l’Agriculture, Uri Ariel ( en photo avec la Kippa), a souhaité la bienvenue aux participants à la conférence MASHAV et la Communauté Économique Des États de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO),  à  Tel-Aviv du 5 au 7 décembre 2016, avec une exposition colorée de produits israéliens!

 

Le ministre Ariel a remercié les délégués d’avoir choisi Israël pour accueillir la Première conférence ministérielle sur l’agriculture avec les États membres de la CEDEAO en dehors de l’Afrique.

 

Dix pays de la Communauté Économique Des États de l’Afrique de l’Ouest sont représentés à cette première conférence sur l’agriculture à savoir le Benin, Burkina Faso, Cape vert, Côte d’Ivoire, Guinée, Liberia, Nigeria, Sénégal, Sierra-Leone et Togo.

 

Le ministre a ajouté que le partenariat d’Israël avec le continent est très important et qu’Israël est fier de partager son savoir-faire agricole avec les pays africains et de coopérer pour le bénéfice de tous.

L’Afrique, qui possède aujourd’hui l’un des plus forts taux de croissance au monde, renferme de nombreuses opportunités commerciales dans des domaines où l’expertise israélienne fait autorité, comme l’agriculture, les télécommunications, l’énergie renouvelable et les infrastructures. Israel partage avec les pays en voie de développement les technologies et le savoir-faire israéliens.

La CEDEAO a pour objectif de promouvoir la coopération économique et politique entre les États Ouest-Africains.

4

La CEDEAO a adopté depuis 2005 d’une politique agricole –ECOWAPS – Elle a pour objectif général de contribuer de manière durable à la satisfaction des besoins alimentaires de la population, au développement économique et social et à la réduction de la pauvreté dans les États membres

 

 

Au cours de ces dernières années, la population de l’Afrique de l’Ouest a connu une forte croissance, passant de 70 millions à presque 300 millions d’habitants entre 1950 et 2010. Vers la fin de 2014, cette population représentait presque 40% de celle de l’Afrique subsaharienne.

 

Selon les projections des Nations unies, la population de la région devrait, d’ici à 2050, atteindre 550 à 600 millions d’habitants. L’Afrique de l’Ouest est la région la plus jeune du monde. Par ailleurs, avec 5% de la population mondiale et une superficie couvrant 40% de l’Afrique subsaharienne, elle est la plus densément peuplée du continent.

 

Souhail Ftouh

2

 

MASHAV-ECOWAS Première conférence ministérielle sur l’agriculture avec les Etats membres de la CEDEAO en Israël, Tel-Aviv du 5 au 7 décembre 2016

 

 

3

Comments No Comments »

1

Le  MASHAV se mobilise en faveur de l’agriculture en Inde, qui est un pays agricole, en déployant son expertise et son savoir-faire sur la formation professionnelle agricole et rurale.

Dans ce cadre que sont intervenues des experts agricoles de MASHAV, Shelly Gantz et Itzhak Esquira, qui ont mené une visite de consultation au Centre d’excellence pour les légumes au Tamil Nadu, en Inde, dans le cadre du projet agricole commun indo-israélien.

 

Un groupe de 90 agriculteurs des districts voisins et un groupe d’étudiants du Collège d’horticulture de Srirangam pour les femmes ont discuté avec les experts israéliens des questions concernant la culture dans les serres et les cultures de remplacement.

 

” Israël est disposé à construire avec les partenaires indiens un pont d’échange de connaissances et d’expertise dans le domaine de la formation professionnelle agricole  ” a indiqué Mme Shelly Gantz, expert en légumes.

 

“La formation professionnelle constitue un axe majeur de toute stratégie de sécurité alimentaire, en dotant l’agriculture en compétences suffisantes, qualifiées et adaptées à leurs spécificités, a-t-elle  souligné lors de ce séminaire qui a été inauguré par le Dr. Gurkanwal Singh, Directeur de la Culture au Punjab, en présence de M. Dan Alluf, Conseiller d’Agriculture de l(Ambassade d’Israël à New Delhi.

 

Pour sa part Mme Rita Lipkin, Coordonnatrice de l’Ambassade d’Israël à New Delhi a précisé que les agriculteurs indiens qui sont confrontés à plusieurs défis. Elle s’est  s’interrogée sur “la façon de faire de l’agriculture le moteur de développement économique, d’assurer la sécurité alimentaire, lutter contre la famine et la pauvreté et de protéger l’agriculture familiale et solidaire”.

 

La technologie d’irrigation au goutte-à-goutte d’entreprises comme NaanDanJain et Netafim, sont  très active en Inde.

 

Israël et l’Inde ont des liens intensifs en matière de technologie agricole, avec des projets au niveau gouvernemental afin d’améliorer les techniques de production destinés à une large variété de récoltes, des dizaines de collaborations entre des entreprises privées.

En effet, l’une des plus importantes solutions d’entreprises d’irrigation dans le monde, NaanDanJain, est une entreprise israélo-indienne, créée en 2007 lorsque l’entreprise d’irrigation israélienne NaanDan a fusionné avec le Système d’Irrigation Jain de l’Inde.

« L’Inde est un pays agricole, et nous aidons l’Inde à se développer avec notre technologie abordable de goutte-à-goutte, de filtre et d’engais », a déclaré Ammon Ofen, le directeur de NaanDanJain.

L’an dernier le ministre en chef de l’Etat de Maharashtra en Inde,Davenda Fadnavis, avait loué le modèle d’agriculture israélien.

“La technologie agricole et hydraulique d’Israël aide à traiter la faim dans le monde. Qui pourrait ne pas être d’accord avec cela ? ” avait t-il lancé lors d’une rencontré avec des officiels de haut rang, y compris le ministre de l’Agriculture Yair Shamir et le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

“La technologie israélienne est disponible et elle fonctionne, a souligné Fadnavis. Pour preuve, regardez Israël qui a une des proportions de « rendement par goutte » parmi les plus hautes du monde en utilisant moins d’eau que dans tous les pays avec des taux de rendements élevés.”

« C’est le type de modèle que nous nous efforçons d’obtenir. Israël a montré le chemin vers la technologie agricole, et nous nous tournons vers Israël pour nous aider à résoudre nos problèmes ».

L’an dernier en marge de l’Agritech 2015, un événement majeur de technologie agricole à Tel Aviv qui a attiré plusieurs dizaines de milliers de visiteurs d’Israël et de l’étranger, plusieurs  fermiers et de professionnels de agriculture étaient présents.

 

Souhail Ftouh

 

2

3

Comments No Comments »

drapeau-amazighe

 

Plusieurs personnalités Amazighs (les Berbères) en Afrique du Nord et dans la Diaspora ont exprimé leur solidarité avec le peuple israélien et dénoncent les actes criminels qui ont mis Israël en feu et détruisent  la faune et la flore de ce pays tout en menaçant la vie des milliers de citoyens israéliens.

Des avocats, des enseignants et des professeurs et autres militants activistes connu sur la scène Amazighs dont on peut citer Boubker Oudaàdid, Omar Zanifi, Omar Louzi, Brahim Amkraz et  Brahim lakhsasi ont exprimés leur solidarité avec Israel.

Dans un communiqué  publié par  Amazigh 24, Mr Omar Louzi, Président de l’Observatoire Marocain de lutte contre l’antisémitisme exprime sa solidarité avec le peuple israélien et ajoute :

 

“Ici au Maroc , les panarabistes islamistes de Benkirane, le chef du PJD marocain et chef de gouvernement ont passé leurs journées à se réjouir de l’incendie qui ravage ce pays …
– ils oublient que le coran lui même interdit de se réjouir du malheur des autres fussent-ils vos ennemis …
– Ils oublient que c’est sur cette terre que sont enterrés la plupart des prophètes cités par le coran …
– Ils oublient qu’un million de juifs berbères d’Afrique du Nord habitent ce pays …
– Ils oublient qu’un million et demi d’arabes ont la nationalité israélienne vivent dans ce pays …
– ils oublient que la Constitution de notre pays reconnait la dimension hébraïque de notre Culture
– Ils oublient que la plupart des israéliens sont pour une paix juste et équitable …

J’ai honte de partager la même nationalité avec ces tocards pan-arabistes islamistes à 2 balles …. qui ne font que ternir l’image de tolérance et d’ouverture donné pendant des millénaires par les Amazighs à ce pays …Alors, j’aimerais leur dire ma solidarité avec ce peuple juif qui souffre de nouveau avec ces incendies … » conclut t-il.

L’Observatoire marocain de Lutte contre l’Antisémitisme, fondé le 3 juin 2014, est dirigé par Omar Louzi, un responsable amazigh du droits des minorités.

observatoire_marocain_lutte_antisemitisme_0

Omar Louzi qui est aussi Président du Think tank Massinissa Institut ( Institut Amazigh des Etudes Stratégiques)

Louzi veut mettre fin à toutes formes d’exploitations politiques de la cause Palestinienne par des acteurs panarabes politiciens et intellectuels bien connus pour leur besoins personnels pas plus. Selon lui le conflit Israélien et Palestinien ne concerne que les deux Etats et ne peux jamais être une cause nationale que pour les arrivistes qui ferment les yeux devant les vrais causes Marocaines tel que la cause Amazigh, la question du Sahara, la marginalisation au Maroc, le chômage et l’immigration clandestine?.

omar-louzi

Fraternité Amazigho Israélienne

Il faut rappeler ici que les autorités israéliennes de plusieurs villes baptisent des rues et des venelles aux noms amazigh (berbère).Un signe de respect et de tolérance envers le peuple  amazigh opprimé et marginalisé chez lui en Afrique du Nord.Les Israéliens vouent un respect à toutes les langues et cultures.

Il est à souligner aussi que par ailleurs un bon nombre de Berbérophones juifs sont installées en Israël (les Jwifs Amazighs de l’état Hébreu). Un pays ou leur identité est respectée et même protégée.Ceci au moment ou  les Berbères  en Afrique du Nord sont toujours considérés  comme une menace pour l’arabe et même pour la religion musulmane.

Souhail Ftouh

 

Comments No Comments »

fidelcastroestamuerte

Fidel Castro est avant tout un criminel avec un masque de colombe. À la « Petite Havane » à Miami, un quartier composé de 1,5 million de personnes qui ont été exilées ou ont fui Cuba, les gens sont descendus dans les rues pour célébrer.

Donald J. Trump a eu le courage de dénoncer cette figure  sanglante du marxisme.

Pendant ce temps, sans vergogne Justin Trudeau au Canada et François Hollande en France  sont remplis de « profonde tristesse » à la « mort du président cubain ayant le plus longtemps exercé cette fonction. »

Je suppose que ces deux dirigeants occidentaux ne connaissent pas la différence entre un « président » et un « dictateur ».

Castro était un dictateur méprisable qui a tué et emprisonné des milliers d’innocents, et a poussé un million et demi de ses propres citoyens à l’exil.

Castro a gardé son pays dans la pauvreté avec ses politiques marxistes sanglantes.

Il a réprimé la liberté d’expression, et tué ses opposants, il a tout fait pour réduire les droits de ses opposants à la portion congrue !

Il a persécuté les homosexuels en les envoyant dans des camps de « rééducation ».

Il a rendu des femmes veuves, des enfants orphelins

Il n’a jamais exprimé de regrets sur l’expulsion  de milliers de personnes de leur  pays ni sur la destructionde leurs maisons, de leurs villages et de leurs cimetières.

Castro n’a jamais envisagé, et encore moins souhaité, le retour massif des expulsés cubains et de leurs descendants. Ce droit au retour est bafoué, nié et interdit.

Il par contre  amassé une fortune personnelle et a vécu dans le luxe tandis que ceux autour de lui devaient lutter pour survivre.

Le sens de la justice de Trudeau et Hollande est complètement pervers s’il pense que nous devrions avoir un bon souvenir de cet homme.

Je refuse que l’histoire ne soit le récit que des seuls  marxistes.

Les personnes qui font l’éloge de Castro méprisent les douleurs de nombreuses  familles cubaines.

Souhail Ftouh

Comments No Comments »

allenby

Alors que plusieurs capitales  des pays du Golf arabe développent une méfiance envers les tunisiens en durcissant les conditions d’entrées, Amman, a décidé qu’à partir du mois prochain les tunisiens seront exemptés de visa d’entrée pour la Jordanie.

 

Dans une déclaration à l’agence de presse de la Tunisie (TAP), Awad Khaled Sarhan, l’Ambassadeur du Royaume hachémite  a affirmé que cette décision s’inscrit « dans une volonté de renforcer les flux touristiques entre les deux pays.»

 

Tunis avait proposé l’an dernier la levée du visa d’entrée entre les deux pays.

 

Depuis l’éviction du président Zine el-Abidine Ben Ali début 2011, la Tunisie est devenue le premier pays arabe qui exporte les terroristes qui ont rejoint les zones de guerres et les rangs des organisations de Daech et d’Al-Qaida.

 

Alors que certains tunisiens portent une grande sympathie pour d’autres groupes  terroristes comme le Hamas et le Djihad islamique palestiniens, les djihadistes tunisiens n’auront pas du mal à trouver un appui avec des éléments extrémistes jordaniens.

 

La Jordanie risque de se transformer en un nouveau point de passage pour les djihadistes tunisiens alors que l’État juif voisin ne cesse de prendre les mesures nécessaires pour empêcher les attaques palestiniennes sur le centre d’Israël, et d’assurer le contrôle sur la frontière avec la Jordanie.

 

Les autorités israéliennes  seraient chargées de surveiller d’avantage  la frontière orientale du pays et les localités juives installées dans le secteur. La vallée du Jourdain est bordée par la Jordanie, Israël, et les territoires disputés.

 

On estime que le danger n’est pas impossible que des éléments fondamentalistes tunisiens s’introduisent par la Jordanie  surtout que l’Iran  tente de faire en Judée-Samarie ce qu’il fait dans la Bande de Gaza, et de créer des cellules  depuis lesquelles des attaques pourraient être organisés, mais cette fois-ci en direction des villes du centre du pays.

 

 

Des djihadistes tunisiens se faisant passer pour des touristes ordinaires

 

Des djihadistes tunisiens pourraient se représenter comme des touristes ordinaires pour entrer en Jordanie. Une fois sur le sol jordanien ils peuvent emprunter trois points de frontières pour servir comme des bombes humaines contre des cibles israéliennes.

 

1 / Le terminal frontalier Allenby, qui est le point de passage le plus au sud sur le Jourdain. Il est situé dans la vallée du Jourdain, à l’est de Jéricho, à 1 heure de distance de Jérusalem et d’Amman en voiture. C’est l’itinéraire le plus court entre Amman et les villes du centre d’Israël. Ce terminal, qui dessert  l’Autorité palestinienne et les Palestiniens, les touristes étrangers sont aussi autorisés à l’utiliser.

 

2 / Le terminal frontalier du Jourdain, qui est le passage le plus au nord sur le Jourdain, risque de servir comme point de contact avec les israéliens. Il est relativement proche d’Amman, de Haïfa et du nord du pays et il est utilisé par les Israéliens et par les touristes étrangers.

 

3 / Le  terminal frontalier Yitzhak Rabin, lui aussi dessert les voyageurs qui font un séjour rapide dans les deux pays. Ici les djihadistes tunisiens seront à seulement à 3 km au nord d’Eilat.

 

 

La Tunisie accueil un bureau du groupe terroriste du Hamas

 

Le Hamas a ouvert, depuis quelques mois, un bureau officiel à Tunis.

 

Un dirigeant du Hamas, Moussa Abu Marzouk, avait affirmé que le bureau est ouvert avec la bénédiction des autorités tunisiennes.

 

Le groupe terroriste islamiste avait ses bureaux principaux à Damas jusqu’en 2012, quand la guerre et le soulèvement politique ont forcé la direction politique de l’organisation à partir au Qatar. Le Hamas dispose aussi de bureaux officiels en Turquie, qui selon l’entente de la normalisation entre Ankara et Jérusalem ils devraient fermer.

 

Les dirigeants du parti islamiste tunisien Ennahdha, avaient alors proposé au mouvement terroriste palestinien d’ouvrir une représentation officielle là où la direction palestinienne laïque de l’OLP, menée par Yasser Arafat, était autrefois basée dans les années 1980 et au début des années 1990.

 

Le Hamas est  bien sous la protection des services de sécurité  tunisiens. Des sources tunisiennes affirment que le bureau du Hamas à Tunis ne traite que des « questions politiques ». Cela n’a pas empêché toutefois Saleh al-Arouri, membre de la branche armée du Hamas de se  rendre à Tunis, en 2012, depuis le Qatar.

 

 

f120109ark01

Le chef du Hamas Ismail Haniyeh, devant un public tunisien, à Tunis, en janvier 2012

Le 21 août 2014, les députés tunisiens de l’Assemblé Nationale tunisien ont  rendu un hommage solennel aux membres de la branche dite « militaire » du Hamas, Mohammed Abou Chamala et Raëd al-Ata, tués par l’armée israélienne.

 

Avec la levée du visa avec Amman, des sources de renseignements s’attendent à ce que  le nouveau bureau de Tunis aura pour principale mission de bâtir une nouvelle infrastructure du Hamas en Judée-Samarie, de  transférer de l’argent et de l’envoyer en Judée-Samarie à des fins terroristes et de recruter le plus possible de volontaires tunisiens – essentiellement des étudiants islamistes.

 

Le filtrage initial des volontaires, leurs tests d’habilitation de sécurité et leur entraînement de base, tout cela se déroulera sur le sol tunisien, dans des bâtiments confiés par les autorités tunisiennes et qui appartiennent désormais au Hamas.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

Comments No Comments »

 11

L’État hébreu participe au Salon International des Technologies du Transport « InnoTrans 2016 » organisé  dans la capitale allemande du 20 au 23 septembre 2016.

 

Cette mission vise à appuyer les entreprises israéliennes et à les encourager dans leurs démarches d’affaires sur le marché européen grâce à des rencontres avec des clients, des distributeurs ou des partenaires potentiels.

 

Leader international des technologies du transport ‘’InnoTrans 2016 ‘’ réunit les grands acteurs mondiaux du secteur du transport ferroviaire avec plus de 2,950 exposants de 60 pays, et plus de 130,000 visiteurs professionnels attendus de près de 150 pays.

3

InnoTrans est le salon de l’industrie du transport ferroviaire et des services connexes le plus important du monde. Cet événement permet de rencontrer les acheteurs et les représentants de technologies de transport de passagers et de marchandises, en plus d’offrir une visibilité internationale à l’industrie.

 

InnoTrans est organisé tous les deux ans afin de présenter les technologies de pointe dans le domaine ferroviaire. C’est en effet un des rares événements où l’ensemble des sous-segments de l’industrie sont aussi bien représentés.

2

L’entreprise publique Israel Railways est parmi les entreprises  israéliennes participantes. Elle exploite les lignes de voyageurs et de fret interurbaines et suburbaines en Israël.

 

Israel Railways a entrepris une électrification de son réseau, une opération évaluée à 3,6 milliards $US qui entraînera la conversion de 420 kilomètres de rails de son chemin de fer. Israel Railways a en outre entamé un processus pour acheter 330 nouvelles voitures à deux étages.

 

Les nouvelles locomotives seront pratiquement identiques aux locomotives TRAXX AC déjà exploitées par Deutsche Bahn, les Chemins de fer allemands. Comme ce sera la première fois que les Chemins de fer israéliens emploient un matériel roulant à propulsion électrique, ces locomotives joueront un rôle clé dans le programme d’électrification du réseau ferroviaire israélien. Les premières livraisons sont prévues pour la fin de l’année 2017.

 

train_rakevet-israel

  IMAGE Israel Railways

 

Boaz Tzafrir, chef de la direction des Chemins de fers israéliens, a déclaré :

 

« Le projet d’électrification des Chemins des fer israéliens est sur le point de devenir une réalité. La transition vers une exploitation électrique, la norme dans tout pays avancé, constituera un véritable bond en avant dans tous les domaines relatifs à l’exploitation de notre entreprise et un facteur clé de notre future croissance. »

 

 

Souhail Ftouh

Comments No Comments »

blog-photo-2015-05-28-750x330

Le Sri Lanka est entré dans groupe des pays libre de la malaria, a annoncé hier de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Le directeur régional de l’OMS, Poonam Khetrapal Singh, rappelle que le Sri Lanka était parmi les pays les plus touchés par cette maladie endémique.

 

Cet accomplissement remarquable a été réalisé, entre autres,  avec l’aide offerte par l’État Juif  à ce pays du sud-est de l’Inde. Israel avait envoyé des experts sanitaires auprès de la population locale pour renforcer les mesures de lutte et de prévention.

 

L’aide israélienne a concerné surtout les femmes et les enfants qui sont vulnérables à la maladie. Des tests de diagnostic rapide ont été distribués. Le diagnostic rapide est essentiel ici, car tout retard de diagnostic peut se révéler mortel.

 

Israël a acheminé aussi des médicaments antipaludiques, des matériels pour la pulvérisation intérieure et des moustiquaires imprégnées d’insecticide pour les populations locales exposées aux risques les plus élevés.

 

« Israël a fait sa part pour rayer le paludisme du Sri Lanka » a dit Dr Tim Wells, le directeur scientifique du Medicines for Malaria Venture (MMV).

 

 

« Israël qui est un ami du Sri-Lanka a offert  le meilleur  de son expertise au peuple sri-lankais », s’est réjoui  Daniel Carmon, l’ambassadeur d’Israël au Sri-Lanka.

 

Le paludisme est une cause importante de morbidité et de mortalité, particulièrement chez les enfants de moins de cinq. Le paludisme a été responsable de 655 000 décès de par le monde en 2015. On a recensé 216 millions de cas de cette maladie.

 

L’un des objectifs du plan de lutte 2016-2030 contre le paludisme de l’OMS est d’éradiquer la maladie dans au moins 10 pays d’ici 2020.

 

L’OMS estime que 21 pays sont en mesure d’atteindre cet objectif, parmi lesquels figurent 6 pays de la région Afrique, où le fardeau de la maladie est le plus lourd. Il s’agit de l’Algérie, du Cap Vert, du Swaziland, du Botswana, de l’Afrique du Sud et des Comores.

 

 

Souhail Ftouh

 

Comments No Comments »

14183826_1091913747558576_1101715915340092382_n

Des responsables agricoles supérieurs en provenance de la République  Populaire de Chine ont visité  cette semaine le MATC – MASHAV  le Centre de formation agricole israélien pour se renseigner sur les activités de formation agricole du Centre et sur les technologies d’irrigation israéliennes modernes.

 

Les membres de la délégation, dirigée par le Directeur adjoint de la ville de Weifang et le Bureau agricole de la province du Shandong, ont été les hôtes du Département de l’Asie de l’Est et du Pacifique au ministère israélien des Affaires étrangères.

 

Ce projet  basé sur l’aide et le soutien technique  consiste à améliorer le savoir-faire des agriculteurs chinois en recourant à la technologie israélienne. L’offre de formation s’adresse aux conseillers agricoles ainsi qu’aux techniciens, consultants et formateurs chinois.

 

La qualité des relations de coopération entre les deux pays n’a cessé de s’enrichir durant ces dernières années. Ainsi, depuis 2010, plusieurs accords et conventions témoignent de l’enrichissement de ces relations en particulier dans les domaines de l’agriculture biologique, de la sécurité sanitaire et vétérinaire des produits agricoles, de la gestion des coopératives, de la formation des agriculteurs, de la promotion de l’investissement agricole ou encore du transfert de savoir-faire.

 

En 2015 Jérusalem a signé un accord de coopération avec Pékin  qui vise à renforcer la coopération existante entre les deux pays dans le domaine de l’agriculture notamment par la mise en place de projets communs

 

L’an dernier les entreprises chinoises ont investi l’équivalent de 2,7 milliards d’euros en Israël. Cet engouement a commencé en 2011, avec le rachat de la compagnie Makhteshim Agan, gros producteur d’insecticides et herbicides israélien, par ChemChina, un gros conglomérat de produits agricoles chinois. Depuis, des centaines de délégations commerciales chinoises ont atterri à Tel-Aviv. Et tous les grands cabinets juridiques internationaux israéliens ont ouvert des antennes à Pékin.

 

De même, plusieurs activités et manifestations ont contribué à sceller la coopération sino-israélienne. Dans la liste de ces activités, on peut citer la coopération bilatérale en matière d’innovation  dans le domaine de l’agriculture. Israël et la Chine se dirigent vers de grands projets communs surtout qu’Israël est connu dans le monde entier pour son innovation.

 

 

La Chine va aussi entamer des pourparlers sur une zone de libre-échange avec Israël. L’accord de libre-échange, qui comprendra le commerce des biens et services, ainsi que la coopération économique et technologique devrait augmenter de manière significative le PIB des deux pays en encourageant l’augmentation des investissements et le renforcement des relations bilatérales.

 

 

La vice-Première ministre chinoise Liu Yandong, qui était en visite en Israël, en mars dernier, avait fait remarquer que l’approfondissement de la coopération pragmatique bilatérale est important : « La Chine considère Israël comme un partenaire fondamental », a-t-elle dit.

 

Souhail Ftouh

 

 

Comments No Comments »

police555

Suite à une enquête  conjointe en France et Israel, qui a duré plus de trois mois, l’un des hackers les plus recherchés a été arrêté, dans  une ville portuaire de l’est de la Tunisie, apprenons-nous de source sûre.

 

Ce jeune Tunisien de 21 ans a été interpellé, le 29 août 2016 à Sousse, par les forces de police tunisienne pour s’être rendu coupable du piratage informatique de sites internet français et israéliens.

 

Il a été transféré à Tunis et le dossier de l’affaire a été transmis à un organe spécialisé de la justice locale  «  Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme » par le ministère public.

 

Le jeune hacker a piraté  des sites français pro-Israël par le biais du piratage de boites mails, et a pris le soin de dérober des données. Ce hacker ne s’est pas arrêté là, il a piraté des sites en Israël et a accordé des informations à des sources iraniennes suite à cette intrusion.

Le siège israélien de lutte contre les cyber-menaces a collaboré avec les autorités françaises, qui ont alerté leurs collègues en Tunisie. Les Israéliens ne disposent pas de moyens de contacts directs avec les autorités dans ce pays arabe.

 

En Tunisie une unité de la police nationale spécialisée dans les crimes sur le web a entrepris une enquête approfondie avant d’appréhender ce hacker. Actuellement en cours et menée par les services de sécurité tunisiens, une source policière à Sousse révèle le «recrutement» de ce hacker par les Iraniens.

 

Tout a commencé  lorsque ce membre du « jihad électronique » a été  contacté par les services secrets iraniens qui se sont attelés à identifier l’adresse IP du micro-ordinateur utilisé par ce hacker, alors qu’il se trouvait à Sousse.

Un agent iranien a été chargé d’écrire des e-mails à ce hacker. Ce qui a été suivi par un échange de courriers électroniques entre cet agent et ce hacker.

L’Ambassade de l’Iran en Tunisie n’a encore pas commenté cette arrestation.

L’an dernier la Tunisie annonçait, avec un certain enthousiasme, l’octroi automatique de visas d’entrée sur le territoire tunisien  aux Iraniens et l’octroi d’un visa à multiples entrées sur son territoire, pour une durée d’une année, aux hommes d’affaires et aux investisseurs Iraniens.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

Comments No Comments »

RedSeaJazzFestival-240x2041483336_10153324169281761_1762561609217891693_n

Le Festival international de jazz  de Eilat fête son 30e anniversaire.

La station balnéaire israélienne accueille, à partir cette semaine, des  dizaines de spectacles en salle et à l’extérieur qui ne font qu’effleurer cette généreuse offre musicale. C’est l’un des principaux festivals qui rassemble chaque année les plus grands noms du jazz pour quatre jours de concerts.

La fête accueillera surtout des musiciens israéliens.  Seule exception Chick Corea, le célèbre pianiste américain, sera sur scène.

Trente concerts devraient attirer plus de 12 000 amateurs, bien plus que la moyenne habituelle de 7 500 visiteurs a déclaré Eli Degibri, le directeur d’un festival.

Pour  Degibri, le fait que la plupart des musiciens soient israéliens ne constitue pas un handicap.

« C’est devenu un concept, un hommage rendu au jazz israélien », souligne ce saxophoniste qui a joué avec les plus grands musiciens américains, de Herbie Hancock au batteur Al Forster, avant de revenir en Israël il y a cinq ans.

Le bassiste Avishaï Cohen est lui aussi désormais basé à Jérusalem, tandis que son parfait homonyme trompettiste revient régulièrement se produire à Tel-Aviv, après que le jazz israélien a « conquis New York » à la fin des années 2000 selon les termes du célèbre magazine américain Jazz Times.

Les Israéliens continuent à surprendre, cette fois-ci non pas grâce à ses start-up, mais grâce au jazz.

Le café-bar « Beit HaAmudim » de Tel Aviv figure sur la liste des 11 meilleurs clubs de jazz choisi dans le monde dans la liste du magazine Business Insider, qui comprend les clubs de jazz de renommée internationale comme le Village Vanguard de New York, Bimhuis à Amsterdam, Blue Note de Tokyo et Preservation Hall à la Nouvelle Orléans, qui sont considérés comme des institutions de jazz et point de référence pour les amateurs de jazz du monde entier.

Les musiciens de jazz israéliens comme Avishai Cohen, Omer Avital, Omer Klein et de nombreux musiciens connaissent un franc succès mondial. La Maison Blanche a invité le saxophoniste et compositeur israélien Eli Degibri à se produire dans le cadre de la journée Internationale du Jazz, qui a eu  lieu le 30 avril  2016 avec la participation du président américain Barack Obama et de la Première dame Michelle Obama. Eli Degibri, âgé de 37 ans, fait partie des leaders de la scène de jazz israélienne au côté d’Avishai Cohen ou Omer Avita.

 

Parmi les étoiles montantes du jazz israélien on note Omri Mor,ce pianiste israélien se singularise par un répertoire aux influences multiples, (classique, jazz,musiques latines, afro-cubaines…). Il est membre de l’Avishai Cohen Trio depuis 2011. Séduit par les qualités de virtuose d’Omri Mor, le contrebassiste Avishai Cohen, qui connaît Omri depuis ses seize ans, lui propose de rejoindre son groupe, l’Avishai Cohen Trio.

« Il est l’un des jeunes musiciens les plus doués de sa génération et porte en lui l’esprit des plus grands, Mozart, Bach. C’est un grand plaisir d’avoir travaillé avec lui », résumait en 2001 l’un de ses maîtres, le saxophoniste de jazz américain Arnie Lawrence, aujourd’hui décédé.

Né en 1983, c’est à sept ans qu’il débute le piano. Dès l’âge de quatorze ans, il baigne dans une culture arabo-andalouse en suivant les cours du joueur de oud Nino Elmaghribi Biton. Pensionnaire de l’Académie de musique et de danse de Jérusalem, Mor étudie la musique classique aux côtés de Benjamin Oren, Assaf Zohar, le piano jazz avec Slava Ganelin.

Il se produit de plus en plus régulièrement parmi les jazzmen de la scène israélienne : Avishai Cohen, Omer Avital, Eli Degibri, et collabore avec les artistes internationaux : Marlon Browden, Marcus Baylor, Philip Harper, Keon Harold… les artistes des musiques du monde (le pianiste Algérien Maurice El-Medioni) et même des rockers israéliens comme Berry Sacharof et Micha Shitrit.

 

Souhail Ftouh

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments No Comments »