| More

Archive for the “Les juifs dans le monde” Category

salon-bourget-full-fr-743213406

 

L’État Juif  prendra part à la 52éme édition du Salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE), qui aura lieu du 19 au 25 juin 2017 au parc des expositions du Bourget à Paris.

 

Etant un pays pionnier dans ce secteur,  Israël sera représenté par six sociétés spécialisées dans l’industrie aéronautique.

 

 

Sur les 2 260 exposants venus du monde entier, seront présentés au salon les firmes israéliennes Bird Aerosystems, Eviation Tech LTD, Israel Aerospace Industries, Elbit Systems, Rafael, Aeronautics Ltd, Ashot Ashekelon, Bet Shemesh Engines, Controp Precision Technologies LTD, TAT Technologies et Sibat, agence d’export et de coopération du ministère de la Défense.

 

 

Avec 12 sociétés qui fournissent plus de 15 mille postes d’emploi, le secteur d’aéronautique en  Israël promet.

 

Les Industries aéronautiques israéliennes dont les bureaux et les hangars se trouvent en lisière de l’aéroport Ben Gourion font partie des plus gros employeurs de la High-tech israélienne. Y travaillent six mille ingénieurs parmi les quinze mille personnes employées en Israël. Fait plus remarquable encore, des francophones font partie des principaux dirigeants de ce qui constitue un des piliers de l’économie israélienne.

 

 

 

Au Salon du Bourget, le match des commandes entre firmes mondiales sera très éprouvant. L’édition 2017 du salon de l’aéronautique du Bourget est l’occasion pour Israël de se livrer à une bataille rangée face aux Européens et Américains. Les israéliens sont persuadés que la qualité des produits est tel que les responsables des achats de nombreux pays, y compris pays arabes, n’ont aucune réticence à signer des contrats avec des géants de l’industrie israélienne.

 

Une technologie israélienne  offrira une meilleure visibilité  aux pilotes de ligne

 

Le leader de l’industrie de la défense israélienne, Elbit Systems,  par exemple, s’attend a des résultats exceptionnels. Il va présenter des caméras spéciales et des lunettes protectrices permettent de passer outre  les  phénomènes météorologiques.

 

 

Un nouveau système développé par Elbit permettra aux pilotes de voir à travers le brouillard. Normalement, quand un pilote vole à travers le brouillard ou la fumée, les pilotes doivent compter sur les instruments seuls car leur vision est fortement réduite.

 

 

Le système a été développé à l’origine à des fins militaires mais il est maintenant en cours de conversion pour une utilisation pour l’aviation civile.

 

 

Le nouveau système développé par Elbit utilise des caméras spéciales pour analyser les différentes longueurs d’onde de la lumière puis les choisit et les combine avec une « vision synthétique » basée sur des bases de données du terrain et des infrastructures, pour en faire une image qui donnera au pilote une meilleure visibilité sur la voie à suivre. L’image est ensuite projetée directement devant  le pilote grâce un écran intégré dans un casque portable – fondamentalement des lunettes sophistiquées – permettant aux pilotes de piloter l’avion comme s’ils voyaient par mauvais temps.

 

 

 

En projetant des informations directement devant les yeux du pilote, ce dernier pourra  tourner la tête et d’obtenir en temps réel des images à gauche et à droite. Les technologies d’affichage traditionnelles projettent une image sur une visière ou le pare-brise et peuvent être plus réduites.

 

Souhail Ftouh

Comments No Comments »

 

DBfufUJW0AAEn4v

Andrew Cuomo, le gouverneur de l’état de New York, Bill De Blasio, le maire de la ville, et le sénateur Charles Schumer ont participé à la parade « Célébrer Israël » qui s’est tenue hier sous la bannière « Célébrer Israël tous ensemble »

 

Plus de 30 000 personnes et 250 organisations ont participé  ce dimanche, 4 juin  2017,  à une parade de soutien à Israël sur la Cinquième avenue de Manhattan, à New York. Quelque 30 chars et 11 fanfares étaient présents.

 

 

 

Des députés israéliens, dont le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan, ont eux aussi défilé, ainsi que Danny Danon, l’ambassadeur d’Israël aux Nations unies, et Nir Barkat, le maire de Jérusalem.

 

rsz_

 

Chemi Peres, le fils de l’ancien président israélien décédé Shimon Peres, a aussi pris part dans cette parade.  Cette journée, comme tous les premiers dimanche de juin, serait la Journée Shimon Peres à New York.

 

« C’est un jour particulier pour moi », a dit le gouverneur de l’état de New York,  Andrew Cuomo.

 

« Un jour qui honore l’un des pères fondateurs d’Israël, un leader inspirant et visionnaire. Nous n’oublierons jamais sa forte relation avec les États-Unis et New York. Je suis ému au plus profond de mon cœur. »

 

Chemi Peres a dit que l’héritage de son père avait forgé cette forte relation entre les deux pays.

 

 

« Mon père a travaillé toute sa vie pour renforcer la relation stratégique entre Israël et les Etats-Unis, a-t-il dit. Il n’y a pas de plus grand ami pour Israël que les Etats-Unis. Aujourd’hui, je suis venu dire merci au nom de mon père décédé. Avec cette parade, nous poursuivons son héritage. »

 

 

« Je suis très fier de marcher dans les rues de New York et de voir la  vitalité de la communauté pro-Israël, a déclaré Danon. Ici, à cette parade, aux Nations unies et partout ailleurs, le lien entre les Etats-Unis et Israël est plus fort que jamais. »

 

 

La parade a également marqué les 50 ans de la réunification de Jérusalem.

 

 

Un groupe bipartisan de sénateurs républicains fait pression actuellement pour l’adoption d’une résolution commémorant le 50e anniversaire de la réunification de Jérusalem.

 

Adoptée par la commission des Affaires étrangères du Sénat la semaine dernière, la résolution va maintenant être présentée en session plénière.

 

 

Présenté par 17 sénateurs, dont les chefs de la majorité, le républicain Mitch McConnell, et de la minorité, le démocrate Chuck Schumer, le texte demande au Sénat de reconnaître le demi-siècle écoulé depuis qu’Israël a conquis la partie orientale de la ville pendant la guerre des Six Jours, en juin 1967.

 

« Jérusalem doit rester la capitale indivisible d’Israël, dans laquelle les droits de tous les groupes ethniques et religieux sont protégés », affirme le texte, qui précise qu’il a existé « une présence juive constante à Jérusalem depuis trois millénaires. »

 

« Je suis fier de présenter cette résolution, qui réaffirme le Jerusalem Embassy Act de 1995, qui établit que Jérusalem doit rester une ville indivisible et la capitale d’Israël, dans laquelle les droits de chaque groupe ethnique et religieux sont célébrés, estimés et protégés », a dit Schumer, chef des sénateurs démocrates et célèbre membre juif du Congrès ( en photo)

israel1n-3-web

La semaine dernière  le président américain Donald Trump a officiellement différé la réalisation de sa promesse électorale de déplacer l’ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, et de reconnaître la ville comme capitale de l’Etat.

 

La loi de 1995, le Jerusalem Embassy Act permet au président de repousser son application pour des raisons de sécurité nationale.

 

La résolution « réaffirme le Jérusalem Embassy Act », et « appelle le président et tous les responsables américains à être obligés par ses dispositions. »

 

 

Souhail Ftouh

 

 

 

Comments No Comments »

18767722_1355732141176734_6537173761716924537_n

L’aide israélienne ne s’est pas tarder d’arriver ce mercredi au Sri Lanka, où le bilan des inondations et glissements de terrain de la semaine dernière dépassait les 200 morts.

 

 

Le gouvernement d’Israël a fourni des secours immédiats suite aux récentes inondations et glissements de terrain qui ont affecté des centaines de milliers au Sri Lanka.

 

Des secouristes israéliens  étaient à pied d’œuvre dimanche pour tenter de distribuer une aux  Sri-lankais déplacés par les pires inondations sur l’île en 10 ans.

 

 

L’État Juif fourni aussi des médicaments dans les zones sinistrées et et 50 tonnes de fournitures humanitaires.

18813945_1355732177843397_3424300862460604769_n

L’ambassadeur israélien Daniel Carmon ( en photo à droite) a fourni des générateurs d’électricité, des eaux potables et d’autres fournitures d’urgence, ainsi qu’une lettre du président Reuven Rivlin exprimant la solidarité d’Israël avec le peuple sri-lankais.

 

«Nous avons l’expertise pour faire face à ce type de situation», a déclaré l’ambassadeur israélien.

 

L’organisation caritative israélienne “Coah Latet Meir Panim” a contribué à la fourniture de tablettes pour purifier l’eau, de 100 réservoirs d’eau, de matériel médical et de médicaments.

 

Magen David Adom (la division israélienne de la Croix-Rouge) en coopération avec la Comité international de la Croix-Rouge a envoyé en urgence fournitures médicales supplémentaires aux hôpitaux de Colombo, capitale du Sri Lanka, dont plus de 1000 flacons de sérum d’albumine, hautement nécessaires et évalués à plus de 25 000 $

 

Une ONG israélienne, l’IFA (Israeli Flying Aid) qui offre des secours aux sinistrés à travers le monde a envoyé des produits alimentaires secs de base, des couvertures, des manteaux, des chaussettes, et des plaques métalliques pouvant servir à la construction d’abris temporaires.

 

18893041_1355732137843401_8736239756463051541_n

Le ministre des affaires étrangères Ravi Karunanayake et  le ministre de la Santé Rajitha Senaratne ont  remercié le peuple israélien.

 

600 000 personnes ont dû quitter leur domicile. L’ONG IsraAID a estimé qu’un dixième de ces réfugiés étaient des enfants de moins de cinq ans.

 

 

Il s’agit des pires inondations au Sri Lanka depuis mai 2003, quand 250 personnes avaient été tuées et 10 000 maisons détruites par des pluies de mousson particulièrement fortes.

 

 

Le Sri Lanka a également appelé à l’aide internationale.

 

Aucun pays arabe ne participe à l’action humanitaire parmi  16 pays. L’Inde et le Pakistan ont tous deux déployés des équipes médicales dans les zones les plus sinistrées.

 

Israël a été parmi les premiers pays à offrir son aide après le tsunami meurtrier de décembre 2004, dans lequel environ 40 000 sri lankais ont perdu la vie.

 

 

Souhail Ftouh

Comments No Comments »

18765751_298024520609187_4930265881398921654_n

 

Aujourd’hui et demain marqueront l’anniversaire  du Farhoud, l’infâme pogrom contre les Juifs de Bagdad en 1941, qui a entraîné 200 morts et 2000 blessés et lors duquel 900 maisons juives ont été détruites. Ce fut le début de la fin d’une communauté qui existait depuis 26 siècles, précédant l’Islam de 10 siècles et qui comptaient 125 000 âmes.

 

Une répression inhumaine s’est abattue sur la communauté  juive par des officiers irakiens sunnites et pronazis. Des arrestations, des  déportations, des exécutions er des expropriations sur des populations innocentes.

 

Des centaines  d’hommes, pour la plupart fusillés et enterrés dans des fosses communes. Des femmes violées et éventrées, des enfants mutilés. Cette tragédie porte un nom, un seul nom : c’est le génocide. Il n’y en pas d’autre.

 

Les Juifs n’ont pas été  autorisés à enterrer eux-mêmes leurs morts, qui sont récupérés par le gouvernement et enterrés dans une fosse commune. Les dommages causés étaient estimés entre 3 et 3,5 millions de livres sterling.

 

 

 Des officiers irakiens sunnites et pro-nazis orchestrent le massacre

 

 

Le 1er et 2 juin 1941, les  chefs musulmans armés  proche  du  Premier ministre, Rachid Ali al-Gillani s’en prennent aux juifs dans les quartiers à majorité juive d’Al Rusafa et d’Abu Sifyan.

 

D’ailleurs le général al-Galani est allé rejoindre Haj Amin al-Husseini à Berlin après ce massacre. Dans les années 1930, Gillani a été fortement influencé par le grand mufti de Jérusalem,  Amin al-Husseini,  qui avait été exilé de la Palestine mandataire par les autorités britanniques en raison de son alliance avec l’Allemagne nazie  qui visait entre autres massacrer des juifs en Palestine.

 

L’évènement ayant conduit au massacre Farhoud est un prêche anti-juif dans la mosquée Jami-Al- Gillani, qui porte le même nom de famille du général irakien. La propagande antisémite était transmise quotidiennement par la radio locale et par Radio Berlin en langue arabe.

 

Divers slogans anti-juifs étaient peints sur les murs, tels que: Hitler tue les parasites juifs. Les magasins détenus par les Musulmans étaient marqués Musulman de façon à ne pas être pillés dans le cas d’émeutes contre les Juifs.

18813549_298024533942519_1749497319351338986_n

Le massacre était prémédité  par un gouvernement pro-nazi populaire à Bagdad, et il a lieu pendant la fête juive de Chavouot, jour de joie pour toutes les communautés juives du monde.

 

Aujourd’hui la reconnaissance de la responsabilité de l’État Irakien n’est pas établie encore sur ce génocide. De plus les juifs Irakiens n’ont pas le droit d’organiser les voyages de recueillement au pays.

 

Le Farhoud  marquera un tournant décisif pour les Juifs d’Irak : à la suite de cet événement, ils seront régulièrement sujets à la violence, aux persécutions, boycotts et confiscations avant d’être expulsés en 1951. Une série de décrets et d’attaques s’en est suivie, vidant le pays de son ancienne communauté juive avant le début des années 1970, à peine 92 Juifs restant en Irak.

 

Les souvenirs restent la force de cette population. Ce massacre restera longtemps gravé dans nos mémoires comme étant un jour de destruction et de terreur.

 

La synagogue Edmond J. Safra à New York organisera demain l’allumage des bougies pour les 27 siècles où la vie juive a prospéré dans ce qui est aujourd’hui l’Irak. Soyons nombreux à coté de nos frères juifs.

 

Ne laissons jamais s’effacer ces anniversaires mémorables. Il faut rallumer les lumières du passé pour voir plus clairement dans l’avenir.

 

 

Souhail Ftouh

Comments No Comments »

 

gad-elmaleh-couillard

Le premier ministre Philippe Couillard a décoré  hier le célèbre humoriste Gad Elmaleh à l’Assemblée nationale du Québec.

M. Elmaleh eut reçu l’insigne de chevalier de l’Ordre national, la plus prestigieuse reconnaissance décernée dans la province francophone.

« En 1988, quand j’ai immigré du Maroc au Québec, le Québec m’a ouvert les bras, et aujourd’hui, il me serre fort dans ses bras », a déclaré solennellement un Gad Elmaleh touché et ému à la suite de la remise de l’insigne.

« Le Québec vous remercie de nous faire tant rire, », a dit Philippe Couillard avant de lui remettre l’insigne de chevalier de l’Ordre national.

Après la cérémonie, Philippe Couillard a fait un Facebook Live impromptu avec l’humoriste. En une heure, la vidéo a été vue par plus de 150 000 personnes et a entraîné des centaines de réactions, de commentaires et de partages.

C’est à Montréal, en 1994, que Gad Elmaleh s’est produit pour la toute première fois sur scène. C’était au cabaret Juste pour Rire, boulevard Saint-Laurent.

Gad Elmaleh  naît au sein d’une famille juive marocaine à Casablanca, où il fait sa scolarité dans une école primaire du quartier du Maârif, puis au lycée Maïmonide. Dès l’âge de cinq ans, il monte sur scène aux côtés de son père, David Elmaleh. A 17 ans, Gad quitte le Maroc et s’installe à Montréal.

Souhail Ftouh, Québec 

 

Comments No Comments »

15326527_10154270354773031_5266111581765223936_n

 

Le 9 décembre 1942 (le 2  Tevet 5703) restera à jamais gravé dans la mémoire des Juifs de Tunisie.

A cette date, en effet, les hommes de la communauté furent raflés et affectés aux travaux forcés.

Durant  la Rafle des Juifs de Tunis quelques  2 000  juifs  furent arrêtés, et les Allemands iront même les ramasser jusque dans les synagogues. Des centaines d’entre eux avaient trouvé la mort et  plusieurs d’entre eux en trouvé la route de la déportation.

 

 

walter_rauff_1945

Walter Rauff, Chef des SS en Tunisie ( en photo), iexige des responsables communautaires juifs de lui livrer 2000 travailleurs forcés pour diverses tâches. Quand il arrive le matin du 9 décembre à la synagogue de Tunis et ne trouve pas la “livraison” qu’il a exigée la veille, il ordonne à ses sbires de battre juifs, puis fait arrêter près de 100 notables de la communauté pour qu’ils servent d’otages.

Ne pouvant pas, faute de transports disponibles, envoyer les Juifs en Europe, il exige de la communauté juive locale de s’acquitter d’une rançon d’une demi-tonne d’or ou sa contrepartie en devises, au prétexte que les Juifs sont responsables des raids aériens au-dessus de Tunis.

Il faut noter aussi que sous l’occupation allemande, la Tunisie était sous protectorat français du gouvernement Vichy du maréchal Pétain.

Malgré l’occupation, plusieurs musulmans tunisiens ont caché et sauvé leurs compatriotes juifs de la déportation. D’autres, s’en sont réjouis, hélas.

 

En six mois d’occupation, de novembre  1942 à mai 1943, sur une population de 75 000 Juifs, 2 000 âmes  seront envoyés aux travaux forcés dans des camps – sans compter ceux qui seront déportés à Auschwitz.

 

Le Bey de Tunis aurait payé une rançon en or pour que les juifs tunisiens ne soient pas déportés dans les camps de concentrations.

 

Habib Bourguiba, leader du mouvement nationaliste tunisien en exil, a refusé toute collaboration avec les forces de l’axe fasciste et nazi.

 

Les allemands,  qui étaient  refoulés d’Egypte après El Alamein et Tobrouk, sont arrivés à la capitale Tunis le 8  novembre 1942. Les Alliés ont alors bombardé lourdement la ville à cause de son port stratégique. Mi- novembre le quartier des rues du Caire et Sadi Carnot a été le théâtre de nombreux massacres.

 

Tous les hommes juifs de plus de 16 ans ont été pris au travail obligatoire sur le port de Tunis et il y’ a eu  encore des morts, car les allemands leur interdisaient de se protéger pendant les bombardements. A Tunis les conditions des Juifs étaient bien pires qu’à Sfax ou Sousse.

 

Selon  Freddy Eytan, ancien ambassadeur d’Israël en Afrique du Nord, la France avait abandonnés les juifs tunisiens aux mains des Nazis, alors qu’elle continuait à se soucier, attentionnée, du sort des Français non juifs.

 

Le père de Freddy Eytan, Ouzy, est d’origine italienne et fut un dirigeant sioniste qui a milité pour l’émigration des juifs de Tunisie en Eretz. Lors de l’occupation nazie, il est arrêté et envoyé dans un camp de travail forcé à Bizerte. Il réussit à s’évader et poursuivit ses activités pour la cause d’Israël en militant dans la clandestinité avec le Mossad le-Aliyah Bet.

 

 

Un dernier rappel  : La Tunisie ne reconnait pas cette date anniversaire dans ses programmes scolaires  et les médias, qui se sont libérés après la révolte de 2011, mènent aussi une attitude négationniste.

 

Les autorités israéliennes ont tenu à reconnaître le préjudice subi par les juifs d’Afrique du Nord pendant la Seconde guerre mondiale en leur permettant de recevoir une allocation annuelle.

 

Le 10 février 2008, la Cour du District de Tel-Aviv a décidé que «  Les Juifs tunisiens qui vivaient sous le régime Nazi méritent le même statut que leurs homologues européens et ont droit à des dédommagements en tant que victimes des persécutions nazies ».

 

Il ne faut plus Jamais que ça se reproduise …Vive Israël.

 

 

Souhail Ftouh

Comments No Comments »

 

1

Le ministre israélien de l’Agriculture, Uri Ariel ( en photo avec la Kippa), a souhaité la bienvenue aux participants à la conférence MASHAV et la Communauté Économique Des États de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO),  à  Tel-Aviv du 5 au 7 décembre 2016, avec une exposition colorée de produits israéliens!

 

Le ministre Ariel a remercié les délégués d’avoir choisi Israël pour accueillir la Première conférence ministérielle sur l’agriculture avec les États membres de la CEDEAO en dehors de l’Afrique.

 

Dix pays de la Communauté Économique Des États de l’Afrique de l’Ouest sont représentés à cette première conférence sur l’agriculture à savoir le Benin, Burkina Faso, Cape vert, Côte d’Ivoire, Guinée, Liberia, Nigeria, Sénégal, Sierra-Leone et Togo.

 

Le ministre a ajouté que le partenariat d’Israël avec le continent est très important et qu’Israël est fier de partager son savoir-faire agricole avec les pays africains et de coopérer pour le bénéfice de tous.

L’Afrique, qui possède aujourd’hui l’un des plus forts taux de croissance au monde, renferme de nombreuses opportunités commerciales dans des domaines où l’expertise israélienne fait autorité, comme l’agriculture, les télécommunications, l’énergie renouvelable et les infrastructures. Israel partage avec les pays en voie de développement les technologies et le savoir-faire israéliens.

La CEDEAO a pour objectif de promouvoir la coopération économique et politique entre les États Ouest-Africains.

4

La CEDEAO a adopté depuis 2005 d’une politique agricole –ECOWAPS – Elle a pour objectif général de contribuer de manière durable à la satisfaction des besoins alimentaires de la population, au développement économique et social et à la réduction de la pauvreté dans les États membres

 

 

Au cours de ces dernières années, la population de l’Afrique de l’Ouest a connu une forte croissance, passant de 70 millions à presque 300 millions d’habitants entre 1950 et 2010. Vers la fin de 2014, cette population représentait presque 40% de celle de l’Afrique subsaharienne.

 

Selon les projections des Nations unies, la population de la région devrait, d’ici à 2050, atteindre 550 à 600 millions d’habitants. L’Afrique de l’Ouest est la région la plus jeune du monde. Par ailleurs, avec 5% de la population mondiale et une superficie couvrant 40% de l’Afrique subsaharienne, elle est la plus densément peuplée du continent.

 

Souhail Ftouh

2

 

MASHAV-ECOWAS Première conférence ministérielle sur l’agriculture avec les Etats membres de la CEDEAO en Israël, Tel-Aviv du 5 au 7 décembre 2016

 

 

3

Comments No Comments »

drapeau-amazighe

 

Plusieurs personnalités Amazighs (les Berbères) en Afrique du Nord et dans la Diaspora ont exprimé leur solidarité avec le peuple israélien et dénoncent les actes criminels qui ont mis Israël en feu et détruisent  la faune et la flore de ce pays tout en menaçant la vie des milliers de citoyens israéliens.

Des avocats, des enseignants et des professeurs et autres militants activistes connu sur la scène Amazighs dont on peut citer Boubker Oudaàdid, Omar Zanifi, Omar Louzi, Brahim Amkraz et  Brahim lakhsasi ont exprimés leur solidarité avec Israel.

Dans un communiqué  publié par  Amazigh 24, Mr Omar Louzi, Président de l’Observatoire Marocain de lutte contre l’antisémitisme exprime sa solidarité avec le peuple israélien et ajoute :

 

“Ici au Maroc , les panarabistes islamistes de Benkirane, le chef du PJD marocain et chef de gouvernement ont passé leurs journées à se réjouir de l’incendie qui ravage ce pays …
– ils oublient que le coran lui même interdit de se réjouir du malheur des autres fussent-ils vos ennemis …
– Ils oublient que c’est sur cette terre que sont enterrés la plupart des prophètes cités par le coran …
– Ils oublient qu’un million de juifs berbères d’Afrique du Nord habitent ce pays …
– Ils oublient qu’un million et demi d’arabes ont la nationalité israélienne vivent dans ce pays …
– ils oublient que la Constitution de notre pays reconnait la dimension hébraïque de notre Culture
– Ils oublient que la plupart des israéliens sont pour une paix juste et équitable …

J’ai honte de partager la même nationalité avec ces tocards pan-arabistes islamistes à 2 balles …. qui ne font que ternir l’image de tolérance et d’ouverture donné pendant des millénaires par les Amazighs à ce pays …Alors, j’aimerais leur dire ma solidarité avec ce peuple juif qui souffre de nouveau avec ces incendies … » conclut t-il.

L’Observatoire marocain de Lutte contre l’Antisémitisme, fondé le 3 juin 2014, est dirigé par Omar Louzi, un responsable amazigh du droits des minorités.

observatoire_marocain_lutte_antisemitisme_0

Omar Louzi qui est aussi Président du Think tank Massinissa Institut ( Institut Amazigh des Etudes Stratégiques)

Louzi veut mettre fin à toutes formes d’exploitations politiques de la cause Palestinienne par des acteurs panarabes politiciens et intellectuels bien connus pour leur besoins personnels pas plus. Selon lui le conflit Israélien et Palestinien ne concerne que les deux Etats et ne peux jamais être une cause nationale que pour les arrivistes qui ferment les yeux devant les vrais causes Marocaines tel que la cause Amazigh, la question du Sahara, la marginalisation au Maroc, le chômage et l’immigration clandestine?.

omar-louzi

Fraternité Amazigho Israélienne

Il faut rappeler ici que les autorités israéliennes de plusieurs villes baptisent des rues et des venelles aux noms amazigh (berbère).Un signe de respect et de tolérance envers le peuple  amazigh opprimé et marginalisé chez lui en Afrique du Nord.Les Israéliens vouent un respect à toutes les langues et cultures.

Il est à souligner aussi que par ailleurs un bon nombre de Berbérophones juifs sont installées en Israël (les Jwifs Amazighs de l’état Hébreu). Un pays ou leur identité est respectée et même protégée.Ceci au moment ou  les Berbères  en Afrique du Nord sont toujours considérés  comme une menace pour l’arabe et même pour la religion musulmane.

Souhail Ftouh

 

Comments No Comments »

blog-photo-2015-05-28-750x330

Le Sri Lanka est entré dans groupe des pays libre de la malaria, a annoncé hier de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Le directeur régional de l’OMS, Poonam Khetrapal Singh, rappelle que le Sri Lanka était parmi les pays les plus touchés par cette maladie endémique.

 

Cet accomplissement remarquable a été réalisé, entre autres,  avec l’aide offerte par l’État Juif  à ce pays du sud-est de l’Inde. Israel avait envoyé des experts sanitaires auprès de la population locale pour renforcer les mesures de lutte et de prévention.

 

L’aide israélienne a concerné surtout les femmes et les enfants qui sont vulnérables à la maladie. Des tests de diagnostic rapide ont été distribués. Le diagnostic rapide est essentiel ici, car tout retard de diagnostic peut se révéler mortel.

 

Israël a acheminé aussi des médicaments antipaludiques, des matériels pour la pulvérisation intérieure et des moustiquaires imprégnées d’insecticide pour les populations locales exposées aux risques les plus élevés.

 

« Israël a fait sa part pour rayer le paludisme du Sri Lanka » a dit Dr Tim Wells, le directeur scientifique du Medicines for Malaria Venture (MMV).

 

 

« Israël qui est un ami du Sri-Lanka a offert  le meilleur  de son expertise au peuple sri-lankais », s’est réjoui  Daniel Carmon, l’ambassadeur d’Israël au Sri-Lanka.

 

Le paludisme est une cause importante de morbidité et de mortalité, particulièrement chez les enfants de moins de cinq. Le paludisme a été responsable de 655 000 décès de par le monde en 2015. On a recensé 216 millions de cas de cette maladie.

 

L’un des objectifs du plan de lutte 2016-2030 contre le paludisme de l’OMS est d’éradiquer la maladie dans au moins 10 pays d’ici 2020.

 

L’OMS estime que 21 pays sont en mesure d’atteindre cet objectif, parmi lesquels figurent 6 pays de la région Afrique, où le fardeau de la maladie est le plus lourd. Il s’agit de l’Algérie, du Cap Vert, du Swaziland, du Botswana, de l’Afrique du Sud et des Comores.

 

 

Souhail Ftouh

 

Comments No Comments »

Nakuru-Image

Un organise de bienfaisance en Israel  va aider les autorités de la ville de Nairobi (la capitale du Kenya) dans la campagne de mise en oeuvre d’une politique sanitaire efficace. C’est ce qu’on apprend de sources locales dans le pays.

 

L’aide concernera trois domaines:

  • Médecine générale / Accueil de patients
  • Maternité
  • Chirurgie générale

L‘aide  comprendra aussi  un lot important de médicaments.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la solidarité agissante d’Israël  à l’égard des pays africains, en particulier le Kenya.

Le premier bénéficiaire de cette aide sera l’Hôpital des femmes de Nairobi et son antenne à Nakuru.

Même si il est spécialisé dans les services obstétrique et de gynécologie, l’hôpital est équipé et doté de traiter toutes les situations médicales et chirurgicales générales.

L’aide consentie consistera à :

-Mettre en place trois machines respiratoires mobiles  à la disposition de  l’Hôpital

–   Mettre en place un bloc de chirurgie dédié à la chirurgie des os

–   Fournir au service des urgences des équipements de radiologie et de cardiologie

–   Fournir à l’hôpital des appareils de respiration artificielle et de radiologie numérique

L’Hôpital des femmes de Nairobi  a été fondé en 2001 par le Dr Sam Thenya et est le premier de son genre dans la région Afrique orientale et centrale. Le Centre a été créé pour fournir un traitement médical, et le traitement psycho-social aux victimes de viols et de violences domestiques qui ne peuvent pas se permettre le traitement. Il a ouvert une antenne à Nakuru, en 2012.

En matière d’appui aux pays africains, les ONG en Israel ne sont  pas à leur première initiative. Israel  est prompt à manifester sa solidarité et à apporter son soutien aux populations africaines.

 

Souhail Ftouh

Comments No Comments »