| More

Archive for the “Vidéos” Category

1

 

Il ne faut pas s’étonner si des Musulmans de plus en plus jeunes se mettent à décapiter, dans nos rues, des citoyens occidentaux. A cause de l’immigration de millions de Musulmans dans les pays occidentaux, les mœurs barbares de l’Islam s’installent, avec leur cortège d’égorgements et de décapitations.

Ici une école privée coranique à Tunis a pris en charge, à l’occasion de cette sanguinaire coutume du sacrifice du mouton aussi barbare pour les adultes que traumatisante pour les enfants, de donner des cours en égorgement rituel à la petite enfance.

Sans prendre conscience de l’impact désastreux de l’égorgement du fait de sa charge émotionnelle sur des enfants de moins de 4 ans, l’exercice s’est déroulé sur des moutons fabriqués en coton.

2

Les enseignantes tunisiennes voilées ont même publié des photos expliquant les techniques de l’égorgement halal. Elles essayent notamment de montrer aux petits innocents comment tenir “les couteaux pour qu’ils coupent bien” selon la stricte application de la Sharia.

Alors que la licéité de l’égorgement du mouton par une femme ne fait pas déjà l’unanimité des savants musulmans, ces éducatrices motivent leurs élèves sur le fait que « tes parents égorgeront ce mouton pour ne pas avoir à t’égorger…»

La décapitation d’un mouton les rend pourtant insensibles à la vue du sang, et à la souffrance d’une pauvre bête qui se débat; tuer un mouton ou un humain c’est similaire. Il n’est pas étonnant que cette pratique répétée de l’égorgement, dès le plus jeune âge, couplée à la haine envers les non-musulmans que déverse le Coran dans ses Versets, débouche sur des décapitations.

L’un des moyens d’assassinat les plus employés pour tuer les non-musulmans est la décapitation, que de nombreux chefs musulmans ont pratiquée à grande échelle, en suivant les préceptes de la Sharia.

Pas un jour sans nouvelles qui puent la mort sur la planète au nom de l’Islam : des assassinats, des égorgements, des prises d’otages, des ultimatums, des boucheries perpétrées par des kamikazes au Yémen, ou Libye, des carnages dans les rues en Irak ou en Syrie, des tueries en Afghanistan ou au Pakistan…

Pour les Musulmans, les égorgements et décapitations sont non seulement une pratique licite (halal) de l’Islam, mais aussi un moyen de propagande. C’est pourquoi ils ont la sordide manie de filmer leurs crimes barbares, afin de tenter de terroriser les peuples non-musulmans. En exemple cette décapitation en Tunisie, par des islamistes d’un converti chrétien (juin 2012) [de 1:13 à 3:59].

L’État Tunisien tolère l’enseignement de la barbarie dans les écoles coraniques

3

Alors que le rythme de ces égorgements et décapitations s’accélère dangereusement, le gouvernement à Tunis ferme les yeux sur l’enseignement de la barbarie dans ces écoles coraniques.

Depuis l’an dernier, Nabiha Kammoun, la présidente de la Chambre nationale des jardins d’enfants et des crèches, a lancé  une alerte sur la télé que l’État a délaissé le secteur de l’enfance aux islamistes, ne s’y investit pas du tout, et que la preuve de cela c’est que 91% des enfants sont chez les privés, qui est dominé par les écoles religieuses.

Elle a ajouté que le secteur est devenu de plus en plus fragile dans le privé après le départ de Ben Ali en 2011 et l’avènement des associations et des « jardins d’enfants coraniques », qui fabriquent des projets d’« enfants kamikazes » et qui encadrent les enfants d’une manière qui leur est propre, selon ses dires.

Elle a ajouté que ces associations opèrent depuis 2012 et encadrent les enfants selon un programme extrémiste wahabite au vu et au su du ministère, rappelant les crèches qui travaillent sans autorisation, qui sont non réglementées et dans lesquelles des salafistes s’activent ces dernières années.

D’ailleurs l’école coranique privée, qui avait formé l’auteur de l’attentat de Sousse en 2015 contre des occidentaux, est toujours ouverte. (voir notre article )

Force est de constater que cinq ans après la révolte, l’ONU considère la Tunisie comme le premier pourvoyeur de combattants au groupe EI avec 5 500 ressortissants en Syrie et autant en Libye.

Les Tunisiens sont aussi les plus solidaires avec le groupe de l’EI en Lybie. Selon un sondage réalisé par l’institut Emrhod Consulting 74% des Tunisiens s’opposent à une intervention militaire pour déloger les djihadistes. Seulement 12% des sondés l’approuvent (1).

On se rappelle comment, lors des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, des millions de Musulmans, sur toute la planète, s’étaient félicités de l’assassinat de près de 3000 civils occidentaux. En France, dans les cours de récréation des collèges et lycées de banlieue, de nombreux élèves musulmans avaient hurlé de joie à l’annonce de ces crimes contre l’humanité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Souhail Ftouh pour Dreuz.info.

(1) Enquête réalisée entre le 16 et  le 19 février 2016 auprès d’un échantillon représentatif de la population Tunisienne en âge de voter (18 ans et plus). Un palier 1078 personnes ont été interrogées par téléphone dans les 24 régions (zones urbaines et rurales).

 

Comments No Comments »

On apprend par le bulletin de l’armée de défense israélienne que le sergent-chef (réserviste) Mona Liza Abdo est arabe, chrétienne et israélienne. Elle ne devait pas servir dans Tsahal, mais sa détermination à protéger Israël l’a poussée à se porter volontaire au sein de l’armée.

Combattante à la frontière sud d’Israël, elle a grimpé les échelons jusqu’à devenir commandant et former les soldats sur les techniques de combat contre le terrorisme et contre toutes les menaces auxquelles Israël fait face. Il y a tout juste un mois, elle a honorablement terminé ses trois années de service, soit une année de plus que le service habituel des femmes israéliennes.

Dans cette vidéo, Mona Liza explique ses responsabilités au sein de Tsahal, son devoir envers son pays et les civils israéliens. “J’aide à maintenir la sécurité d’Israël et de sa population juive et arabe”.

Une attitude qui nous remplit de satisfaction de fierté et d’optimisme

Souhail Ftouh

Comments No Comments »

En partenariat avec le Ministère israélien des Affaires Étrangères, le site israélien francophone JSSNews a proposé ce mardi 2 novembre 2010, pour 24 heures, un évènement exceptionnel ! Posez des questions au Vice-Ministre des Affaires Etrangères, Danny Ayalon !

Membre d’Israël Beitenou, Danny Ayalon est un pivot essentiel de la diplomatie actuelle. Présent sur tous les fronts, il représente avec Avigdor Lieberman le visage ferme mais franc et amical d’Israël.

Voici les deux questions adressées au second responsable de la diplomatie israélienne.

À votre Excellence, M. Danny Ayalon, Vice-Ministre israélien des Affaires Étrangères.

Tout d’abord toutes nos salutations depuis la Tunisie, un pays qui n’oublira jamais qu’au début des années 1950 l’appui israélien aux revendications nationales tunisiennes a été fort important pour l’indépendance tunisienne.

Mr Danny Ayalon, L’ensemble des médias ne sont pas honnêtes quand il s’agit de parler d’Israel. Le nom de votre pays n’apparaît hélas que dans le contexte du conflit avec les palestiniens .Alors que nous savons, nous le reste des pays arabes (qui n’ont pas de problèmes particuliers avec Israël) que votre petit pays est rempli de gens de talent qui font chaque jours avancer les activités technologiques, l’innovation et les recherches médicales.

Mes deux questions sont les suivantes Mr Danny Ayalon:

1 -Les propagandistes pro palestiniens gouvernent les médias et ils possèdent une hégémonie assurée dans ce domaine. Quant Israël va penser à lancer une chaine satellite en arabe ou même en français qui soit accessible à tous pour communiquer directement dans le monde arabe ?

2 – La chaine arabophone Aljazerra fait chaque jours un battage médiatique sur votre pays, elle bénéficie pourtant de toutes les facilités de travail sur le sol israélien malgré quelle est responsable de la majeure partie de la désinformation et elle est également en partie responsable de l’image diffusée dans le monde attestant d’une soi-disant crise humanitaire dans la Bande de Gaza. Les journalistes d’Ajazzera se trouvaient mémé sur le bateau turc ‘Marmara’ et ils ont participé en mai dernier au lynchage médiatique de votre pays ;

Quand pensez vous Israël sera capable de prendre des mesures contre cette chaine pour qu’elle respecte l’éthique journalistique ? Aljazzera était déjà exclue du Maroc il y ‘a quelques jours pour manquement grave à la charte journalistique.

Je sais par contre que votre pays est une démocratie mais Israël serait-t-il au moins capable d’exiger de faire la règle internationale de la réciprocité ?

Si vous acceptez ce genre de journalistes militants en Israël , pourquoi n’exigez vous pas de tous les pays arabes qui ont des autorisations de travail sur le sol israélien d’accorder aussi des autorisations similaires afin que les médias israéliens puissent aussi travaillé dans les pays arabes ?

Merci Mr Danny Ayalon

Ftouh Souhail, militant pacifiste, Tunis

Danny Ayalon a eu la gentillesse de répondra à notre question sur le webcam ce Mardi à 20h heure d’Israel (19 heure en France ) sur un module spécialement mis en place pour l’occasion.

Pour ceux qui n’ont pas pu visionner la réponse de Danny Ayalon en direct, elle est en ligne sur la chaîne Youtube (http://www.youtube.com/israelmfa) du Ministère israélien des Affaires Étrangères ainsi que sur leur page Facebook (http://www.facebook.com/IsraelMFA) et celle de Danny Ayalon (http://www.facebook.com/DannyAyalon)

Comments No Comments »

A Dublin, des manifestants anti-ayatollahs ont exprimé leur colère devant le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki, en lançant des oeufs et donnant des coups à son véhicule. Deux d’entre eux, apparentés à des opposants au régime iranien, ont tenté de perturber son discours à l’Institut irlandais des affaires européennes et internationales. Ils ont été expulsés de la salle, mais armés d’oeufs et ayant rameuté plusieurs amis, ils ont attendu le ministre dehors, l’accusant de représenter un ”régime terroriste dictatorial”. Mottaki n’a pas été blessé. Trois ”assaillants” ont été arrêtés.

Un site iranien d’opposition a même mis en ligne une vidéo qui montre comment des jeunes gens protestent alors que Mottaki tente de faire son discours à Dublin et comment ils sont emmenés par la police irlandaise.(1)

Le chef de la diplomate iranienne a été accueilli dans la capitale irlandaise par une foule en colère et pas un seul média en Iran n’a relaté cet incident qui montre l’exacerbation de la diaspora iranienne par les pratiques du régime ultraconservateur.

Les manifestants anti-ayatollahs hurlaient, ils criaient, deux d’entre-deux étaient sur le capot tentant de briser le pare-brise. Ils voulaient agresser physiquement le ministre iranien et si la police et l’équipe de la sécurité n’avaient pas été là, ils auraient réussi à l’attaquer.

L’Iran offre aujourd’hui l’image d’un pays cruel détesté par sa propre population impuissance à échapper aux répressions et aux arrestations arbitraires. Shirin Ebadi est une de ceux-là. La répression qui sévit dans ce pays a anéantis le droit (et l’espoir) des nouvelles d’iraniens de jouir des mêmes libertés que le reste du monde .La révolte depuis juin 2009 à nos jours est l’expression de la frayeur de cette génération terrorisée.

Les bourreaux d’un régime comme la République Islamique ne devraient pas avoir l’occasion de se montrer en public et de faire des discours, mais devraient être devant une cour de justice pour répondre de leurs crimes ! Honte aux autorités irlandaises qui non seulement offrent une tribune aux bourreaux du régime islamique mais en plus répriment ceux qui dénoncent ces criminels !

Rappelons qu’il y’a quelques jours un navire irlandais ‘Rachel-Corrie’ a été accosté par l’armée israélienne .Il a tenté de forcer le blocus international pour apporter un soutien politique aux nazi islamistes de Gaza.

Ftouh Souhail, Tunis

(1) Source : http://iranenlutte.wordpress.com/2010/06/11/accueil-de-motaki-a-dublin/

Comments No Comments »

Tags: , ,

Comments No Comments »

Tags: ,

Comments No Comments »

Tags: ,

Comments No Comments »

Comments No Comments »

Enfin des journalistes qui font bien leur travaille et qui disent la vérité sur le quotidien en Israel.

Comments No Comments »

Voyage au coeur des troupes israéliennes (IDF) à Gaza. Pour se rendre compte de la réalité telle qu'elle est vécue sur le terrain par les troupes israéliennes.

Tags: ,

Comments No Comments »