| More

La nouvelle ligne de train rapide reliant Jérusalem à Tel-Aviv sera achevée d’ici 2016, soit un an plus tôt que prévu, a annoncé le directeur de la compagnie israélienne des chemins de fer Itzhak Harel. Elle s’insèrera dans le cadre du futur réseau ferroviaire de Judée-Samarie. La nouvelle ligne Jérusalem – Tel-Aviv, actuellement en rénovation, ne sera ouverte qu’en 2016. Elle permettra alors de faire le trajet en 18 minutes.

Le réseau ferroviaire d’Israël s’est développé au cours des dernières années et la qualité du service s’est considérablement améliorée. La fréquence des trains et le nombre de villes desservies ont augmenté. Les grandes villes ont désormais plusieurs gares (1) et les trains sont plus confortables.

Les étudiants et les personnes âgées ont droit à des réductions, sur présentation de leur carte d’étudiant ou d’une pièce d’identité. En raison de la densité de la circulation routière, il est souvent judicieux de préférer le train. Les trains relient Tel-Aviv à la plupart des grandes villes, de Nahariya au nord à Dimona au sud, sous oublier Jérusalem et l’aéroport Ben Gurion.

La société des Chemins de Fer Israéliens assure un service régulier entre Tel-Aviv et Beer-Shev’a au Sud et entre Tel-Aviv et Nahariyya au Nord (en passant par Herzlyia, Netanya, Haïfa et Akko) , ainsi qu’entre Tel-Aviv et Jérusalem. En 2008, une nouvelle ligne a relié Haïfa à Bet Shean, et il etait pévue quelle serait prolongée jusqu’en Jordanie. En 2009 une nouvelle ligne de trains a relié Haïfa à Carmiel en 32 minutes.

Enfin la ligne Ashdod – Eilat est maintenant officiellement planifiée. Elle a été incluse dans le plan régional de développement, ce qui signifie que les plans du chemin de fer ont été soumis aux organisations habilitées à se prononcer sur l’impact sur l’environnemen. Celles-ci ont constaté que ce plan remplissait tous les critères d’environnement, et apportera un plus indéniable à la fois en ce qui concerne les économies d’énergie et la protection de la qualité de l’air.

L’objectif est de relier au réseau ferroviaire toutes les localités de plus de 50 000 habitants.

A terme, seront ainsi reliées les villes de Tel-Aviv, Netanya, Herzliya, Petach Tikva, Rosh-Ha’ayin, Beersheva, Lod, Rehovot, Ashdod, Rishon LeZion, Modi’in, Nahariya, Haïfa et ses banlieues, Jérusalem ainsi que l’aéroport Ben Gourion.

Petit pays, Israël peut être parcouru d’un bout à l’autre en un temps relativement court. Les transports publics sont pratiques et on atteint quasiment toutes les destinations pour un prix abordable.

Les Chemins de fer de l’Israel (Hébreu Rakévet Yisra’él) (2) est la société des chemins de fer nationale de propriété de l’Etat et est responsable de tout le trafic ferroviaire interurbain et suburbain de passager et de fret dans le pays. Il utilise mesure standard dans toutes ses lignes. À la différence des véhicules routiers, les trains israéliens fonctionnent sur côté gauche des voies.

Ftouh Souhail

(1) Tel Aviv a quatre stations de train le long de la route d’Ayalon. Les arrêts sont du nord au sud Université de Tel Aviv, Central de Tel Aviv, Tel Aviv HaShalom (près de Centre d’Azrieli centre commercial) et Tel Aviv HaHagana (près du gare routière centrale). On l’estime que plus que million de personnes voyagent par chemin de fer des villes environnantes à Tel Aviv chaque mois.Depuis l’accomplissement de la section ferroviaire de route d’Ayalon en 1995, Tel Aviv a été le hub central pour le transport ferroviaire en Israel.

(2) Site Web: www.israrail.org.il

Leave a Reply

*