| More

Le Congrès annuel de l’AIPAC s’est ouvert à Washington dimanche soir (heure israélienne) en présence de 13.000 sympathisants de ce Lobby pro-israélien. Le président Barack Obama et le président Shimon Pérès ont ouvert la session. Le Premier ministre Binyamin Netanyahu a pris ensuite la parole, suivi du secrétaire d’Etat à la Défense, Leon Paneta et des trois candidats à l’investiture républicaine.

Au terme du discours qu’il a prononcé dimanche au congrès de l’AIPAC l’Aipac, au cours duquel il a réitéré l’engagement des Etats-Unis à la sécurité d’Israël, le président Barack Obama a été ovationné par la foule et a achevé son discours par la traditionnelle bénédiction : « Que Dieu bénisse Israël et les Etats-Unis ».

Dans son discours devant le principal lobby pro-israélien, le président américain a juré son plus fidèle soutien à l’Etat juif et affirmé qu’une opération militaire restait envisageable pour empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire. Obama a demandé en revanche plus de temps pour que les sanctions internationales fassent effet, ajoutant qu’elles avaient déjà accentué la pression sur Téhéran.

Réassurant le soutien de son pays à Israël en matière de sécurité, le président américain Barack Obama a déclaré, que les Etats-Unis veilleront « à conserver la supériorité militaire d’Israël ». Il s’est engagé par ailleurs à décerner au président Shimon Pérès la prestigieuse « médaille de la liberté »

Lors du discours qu’il a prononcé dimanche au Congrès de l’Aipac, le président de l’Etat Shimon Pérès a souligné que la création de l’Etat d’Israël après 2000 ans d’exil est un « miracle historique ». Nous n’avons perdu aucune guerre et nous ne pouvons nous permettre d’en perdre une, a-t-il ajouté, nous avons le droit et le devoir de nous défendre. Il a remercié vivement par ailleurs le président Barack Obama qu’il a qualifié de « grand ami d’Israël ». Il a remercié également les membres de l’Aipac pour leur soutien à Israël. « Israël vous aime ! » a-t-il proclamé.

Israël vaincra s’il est obligé d’affronter l’Iran, dont le régime est « diabolique, cruel et moralement corrompu », a déclaré le président de l’Etat Shimon Pérès dans le discours prononcé devant un lobby pro-Israël à Washington. « La paix est toujours l’option que nous privilégions, mais si nous sommes obligés de combattre, croyez-moi : nous vaincrons », a-t-il ajouté.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*