| More

Ce Mercredi 7 septembre 2011 plus de 200 manifestants ont tenté de pénétrer de force dans la mairie de Tel Aviv et ont bloqué la circulation sur Ibn Gvirol. Quarante d’entre eux ont été arrêtés par la police.

Le parquet de Tel Aviv a décidé la mise en accusation de 7 manifestants impliqués dans les incidents qui ont éclaté mercredi après-midi devant la mairie de Tel Aviv. Les 7 suspects seront poursuivis pour manifestation interdite et agression de fonctionnaires de police, le parquet ayant l’intention de demander la détention provisoire jusqu’à la comparution devant le tribunal. Une quarantaine de manifestants ont été arrêtés alors qu’ils bloquaient la circulation sur Ibn Gvirol et tentaient de pénétrer en force dans la mairie.

Entre 150 et 200 manifestants de la contestation sociale se sont réunis devant la mairie de Tel Aviv, place Rabin pour protester contre l’évacuation des tentes de la colère. Une trentaine d’entre eux a tenté de pénétrer en force dans l’immeuble et d’autres ont bloqué la circulation au carrefour Ibn Gvirol/Bloch. Quelques incidents ont éclaté lors de l’intervention des forces de police. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

La mairie de Tel-Aviv a distribué des ordres d’évacuation aux protestataires installés dans les tentes de Sdérot Rothshild. Elle leur accorde un délai de 72 heures pour quitter les lieux, sinon, elle menace de les évacuer de force.

La Cour de Tel Aviv a émis jeudi soir une injonction temporaire pour empêcher le retrait des tentes de protestation sur le boulevard Rothschild.

Le Tribunal de Tel Aviv a accédé à la requête des militants de la colère sociale et interdit à la mairie de Tel Aviv d’évacuer les tentes des boulevards Rothschild et Nordau. La juge Malka Spinzi a décidé que les cités de tentes ne seraient pas évacuées avant que la Cour ait discuté du sujet.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*