| More

En raison des pressions exercées par l’opinion publique et l’Union nationale des étudiants, le gouvernement a décidé de reporter le vote sur les recommandations de la Commission Trajtenberg. Les membres du parti Shass et Yisrael Beitenou se sont également prononcé contre ce vote ce lundi.

Le leader du parti Shass, Eli YishaÏ, a annoncé qu’il s’opposait à la tenue d’un débat sur la commission Trajtenberg, lors du conseil des ministres. Il entend ainsi protester contre le fait que ce rapport « a délibérément omis de traiter du problème des couches défavorisées ».

La réunion de la commission parlementaire de l’Economie, prévue au rapport Trajtenberg sur la crise sociale, a été reportée à une date ultérieure. Les conclusions de ce rapport n’ont pas été adoptées par le gouvernement, un camouflet pour Binyamin Netanyahu.

Le Premier ministre a évoqué ce mardi 4 octobre 2011 le report du vote par les membres du gouvernement des recommandations de la commission Trajtenberg.

“Je suis déterminé à modifier l’ordre des priorités nationales et j’en ferai part au gouvernement. Je suis en faveur de changements sociétaux. Nous ferons baisser le coût de la vie et le prix des logements, nous réduirons la fracture sociale et nous subventionnerons l’éducation des enfants en bas-âge”, a déclaré le Premier ministre.

De sa part, le président de la Knesset, Reuven Rivlin a décidé d’inviter le professeur Manuel Trajtenberg à se soumettre au feu des questions des membres des commissions des Finances et de l’Economie.

Le ministre des Finances Youval Steinitz a évoqué le report par Binyamin Netanyahu du vote sur les recommandations de la commission Trajtenberg. “Nous aurons une majorité”, a-t-il assuré, tout en précisant que certaines “corrections” pourraient être apportées aux recommandations de la commission Trajtenberg.

Suite à la publication des recommandations de la commission Trajtenberg pour les changements sociaux, le député travailliste Amir Peretz a déclaré que le gouvernement a abandonné ses citoyens. Il a indiqué que la commission Trajtenberg a correctement identifié les problèmes devant être réglés, mais s’est révélée incapable d’élaborer de vraies solutions étant donné la contrainte à travailler avec le budget actuel.

Quelque 70 militants, étudiants et personnes sans abri se sont rassemblés devant la résidence du Premier ministre Binyamin Netanyahu, à Jérusalem, pour protester contre le rapport Trajetnberg.

L’union nationale des étudiants menace de faire grève et de ne pas reprendre le chemin des universités si les mesures préconisées par le rapport de la commission Trajtenberg sont acceptées par le gouvernement.

Le chef de la Histadrout (centrale syndicale), Ofer Eini, va décréter mardi prochain un conflit du travail généralisé pour que le gouvernement arrête d’employer des travailleurs recrutés par l’intermédiaire d’agence de placement. Une fois que ce préavis aura été lancé, une grève générale peut être décrétée 2 semaines plus tard dans tout le secteur public, y compris dans les ports, aéroports, gares et dans le système éducatif.

Mardi 4 octobre 2011 les inspecteurs municipaux de Tel-Aviv sont arrivés à l’aube dans les jardins Levinsky, et ont demandé à des sans-abri campant dans des tentes, de lever le camp. Des heurts ont éclaté, les sans-abri ayant refusé de quitter les lieux.

Des militants sociaux ont déposé déjà une requête auprès d’un tribunal de Tel Aviv afin d’obtenir une ordonnance provisoire permettant de retarder le retrait des campements de protestation mis en place autour de la ville. Selon les activistes, l’évacuation des villages de tentes est illégale.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*