| More

La manifestation du million qui doit se tenir à Tel Aviv samedi soir , 3 septembre , risque d’être torpillée par la décision de la direction de la société des Chemins de Fer Rakevet Israël qui entame précisément des travaux sur Jérusalem-Tel Aviv et Beershéva-Tel Aviv, provoquant la colère des organisateurs. Cette manifestation qui veut rassembler un million de personnes à Tel Aviv exige la justice sociale.

D’aucuns se sont déclarés déçus par la mobilisation relativement faible du samedi 27 aout dernier aux manifestations de protestation sociale en Israël. Alors que les précédents rassemblements avaient réuni jusqu’à 350.000 personnes, l’on comptait samedi dernier seulement entre 20.000 et 25.000 Israéliens dans les rues à travers le pays, selon les différents chiffres avancés. Toutefois les leaders de la contestation sociale n’ont pas l’intention de baisser les bras, estimant normale que leur lutte ”connaisse des hauts et des bas”.

Quelques dizaines de militants de la contestation sociale ont décidé de camper cette semaine devant le domicile du ministre des Transports, Israël Katz, à Kfar Ahim dans le centre-est du pays. Les contestataires, originaires du sud d’Israël, organiseront ce samedi 3 septembre une marche de la colère sur Jérusalem. Ils prévoient d’arriver dans la capitale vendredi et participeront à la grande manifestation samedi soir dans Jérusalem.

Une dizaine de personnes du sud du pays sont arrivés à Jérusalem ce jeudi pour manifester contre le coût de la vie devant la résidence du Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou.

Plus de 400 étudiants et stagiaires en droit ont défilé jeudi soir à Tel Aviv, depuis le tribunal de district jusqu’au Kikar HaMedina, afin de protester contre ce qu’ils considèrent comme un changement discriminatoire de leur statut. La modification de leur statut ne leur permet plus de recevoir une allocation chômage à l’issue de leur stage en attendant de trouver un emploi.

Plusieurs centaines de parents manifestent, mardi soir, avec des poussettes sur le parvis du musée de Tel Aviv pour protester contre la hausse des frais d’éducation. Les manifestants brandissent des ballons de différentes couleurs et signent une pétition symbolique qu’ils enverront au Premier ministre en inscrivant le montant des frais qu’ils payent pour l’éducation et les études de leurs enfants.

Quelque 200 adolescents et jeunes militants ont défilé en direction de la place de Paris, près de la maison du Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou, à Jérusalem. Les adolescents ont brandi des pancartes réclamant la justice sociale, en scandant : “Les jeunes aussi exigent la justice sociale”

Une vingtaine de militants en faveur du Logement public occupent déjà un immeuble abandonné rue Emek Refaïm à Jérusalem. Les militants affirment qu’un hôtel de luxe doit être construit sur le site, et exige que l’immeuble soit attribué à des ayant-droits au logement public qui campent actuellement sous la tente.

La commission Trajtenberg pour une réforme socio-économique s’est réunie le 31 aout dernier pour un dernier débat public, avant de rendre ses conclusions au gouvernement. Une vingtaine de représentants des mouvements de protestation contre la cherté de la vie à travers le pays, ont été invités à émettre leurs idées et leurs recommandations pour une nouvelle donne sociale.

Le Premier ministre Binyamin Netanyhu a indiqué au cours du conseil des ministres de dimanche 29 aout que malgré les problèmes sécuritaires, il est prêt à assumer la résolution des questions sociales qui ont été soulevées par les manifestations réclamant davantage de justice sociale.

Le ministère israélien des Finances envisage actuellement d’augmenter les taxes sur les revenus des plus riches afin de financer des nouvelles mesures sociales. Il s’agit d’un plan de trésorerie examinant la façon d’accroitre les recettes fiscales de l’État. L’argent supplémentaire serait utilisé pour financer les mesures exigées par la classe moyenne inférieure depuis plusieurs semaines.

Le ministère étudie également une réduction des cotisations salariales à la sécurité sociale. Actuellement ce plafond est de 72.000 shekels par mois; en 2012, il devrait chuter à 40.000 shekels. Si le plan se concrétise, alors les gens qui gagnent plus de 40 000 shekels paieront moins de sécurité sociale.

Le ministre de la Justice Yaakov Neeman a évoqué, ce jeudi 1 septembre, pour la première fois, la colère sociale qui traverse actuellement le pays. “Les responsables politiques doivent faire leur examen de conscience, le public a le sentiment que ses besoins et ses problèmes ne sont pas pris en compte”, a affirmé le ministre.

Le présentateur vedette Yaïr Lapid et fils de Yosef Tommy Lapid, ancien ministre et président du parti libéral et laïque Shinouï, a évoqué, lundi 29 août 2011, les Israéliens qui menacent de quitter le pays. “S’il y a un sujet sur lequel, je suis intolérant, c’est lorsque des Israéliens menacent de quitter le pays, s’ils n’obtiennent pas satisfaction à leurs revendications. Allez-y, partez, bon voyage”, a déclaré la star de la télévision qui envisage de se lancer en politique.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*