| More

La République de Croatie va accueillir pendant 2 semaines des évènements festifs pour promouvoir l’art de vivre israélien. L’ événement est organisé en coopération avec l’Ambassade du Israël à Zagreb. Plus d’un million de visiteurs sont attendus dans l’île de Pag dans l’Adriatique pour célébrer Israël à travers la mode, la gastronomie, la danse et l’art.

Le festival vise à présenter aux intellectuels Croates la culture israélienne et juive d’aujourd’hui. C’est la première fois qu’un évenement était consacré au même thème.

Il y a une véritable volanté qui anime aujourd’hui ce pays qui donne sur la mer Adriatique pour découvrir toutes les formes d’Arts en Israël : de la musique, qui est d’ailleurs très avant-gardiste, au cinéma, en passant par les arts visuels et évidemment la littérature, mais aussi les la cuisine.

La richesse de la danse contemporaine israélienne avec les chorégraphes tels Ohad Naharin, Tamara Erde, Niv Shinfeld, Barak Marshall et bien d’autres… attirent beaucoup les Croates qui seraient admiratifs ce branche musicale.

Les Croates seront aussi bien informés que l’Israélien Boris Giltburg est arrivé second au Concours international de piano « Arthur Rubinstein 2011 » au palais de la Culture à Tel-Aviv. Né en 1984 à Moscou, Il grandit à Tel Aviv où il commence ses études de piano à l’âge de cinq ans avec sa mère puis avec Arie Vardi.

Le cinéma israélien est de plus en plus prolifique. Les Croates veulent découvrir les films israéliens après l’Oscar du meilleur film étranger attribué à Valse avec Bashir, de Ari Folman, et le récent Lion d’or pour Lebanon, de Samuel Maoz.

Grâce à ce festival, les Croites sauront l’étendue du réservoir des artistes Israéliens mondialement reconnus comme: Dedi Katzman, les sculpteurs Ruth Bloch, Itzik Ben Shalom et Leon Bronstein, les peintres Michael Groven, Alex Greber, Asia Catz, Shai Kon, Tamir David.

Dans le sillon de la culture israélienne, le site d’Omanoot – www.omanoot.com-, une association partenaire dénommée Omanoot-France vient de naître. Cette association non lucrative, déclarée en France, a pour but de promouvoir l’Art israélien sous toutes ses formes auprès d’un public de langue française, et d’encourager la coopération artistique entre artistes israéliens et francophones. En cherchant à toucher les groupes francophones en visite en Israël pour leur permettre un accès facilité et encadré à l’Art israélien, Omanoot-France se place sur un créneau porteur et ambitieux à l’heure où l’Art israélien jouit d’une renommée grandissante sur la scène internationale.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*