| More

Le Premier ministre israélien a confirmé ce Mardi 11 octobre 2011 l’accord signé avec le Hamas en affirmant à la télévision “Guilad va rentrer à la maison dans quelques jours”.

“Je présente au gouvernement un accord qui ramènera Gilad Shalit sain et sauf à ses parents et à tout le peuple d’Israël dans quelques jours”, a annoncé Benjamin Netanyahu “Cet accord a été paraphé jeudi (dernier) et signé définitivement aujourd’hui”, a-t-il précisé.

Israël et le Hamas ont conclu ce mardi un accord prévoyant la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit, enlevé en juin 2006 en lisière de la bande de Gaza, en échange d’un millier de Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes. Cet accord, fruit d’une médiation menée par l’Egypte et l’Allemagne, devrait mettre fin à l’un des épisodes les plus sensibles et les plus longs de leur affrontement.

“Si tout se déroule comme prévu, Gilad regagnera Israël dans les jours qui viennent”, s’est réjoui le Premier ministre israélien, qui a obtenu tard dans la soirée le soutien écrasant de son conseil des ministres.

Le gouvernement israélien, réuni mardi soir en Conseil des ministres extraordinaire, a finalement donné son aval tard dans la nuit à l’accord conclu avec le Hamas pour la libération de Guilad Shalit. Vingt-six ministres ont voté pour et 3 se sont opposés (Moshé Yaalon, Avigdor Lieberman et Ouzi Landau) à l’échange en deux temps contre un millier de détenus palestiniens.

Le chef d’état major de Tsahal, Benny Gantz, et les patrons du Mossad et du Shin Bet recommandent au Cabinet dont voté en faveur de l’échange de prisonniers en vue de la libération de Shalit

Après le feu vert donné vers 1h du matin par le gouvernement à l’accord avec le Hamas pour la libération de Guilad Shalit, le Premier ministre Binyamin Netanyahu a fait part d’une ”décision difficile, mais le leadership est testé dans ces moments-là, sur sa capacité à prendre des décisions difficiles”.

La liste des 1000 terroristes palestiniens qu’Israël s’engage à libérer en l’échange de la libération de l’otage Guilad Shalit est arrivée sur le bureau du président de l’Etat Shimon Pérès qui doit signer leur grâce pour permettre leur sortie de prison.

Le comité de soutien de Guilad Shalit a entonné quelques instants aprés des chants sous la tente de la protestation, sous les yeux emplis d’espoir et de bonheur d’Aviva Shalit.

Les comités de soutien à Guilad Shalit se sont massés dans la tente de protestation de la famille Shalit devant la résidence du Premier ministre Netanyahu. Beaucoup pleurent de joie devant les caméras et suivent avec anxiété les derniers développements.

La mère de Guilad, Aviva, a déclaré : ” Notre joie est indescriptible, mais jusqu’à ce que nous voyons Gilad nous garderons nos sentiments sous contrôle.”

Tsvi Shalit, le grand-père de Guilad, a indiqué ce matin qu’il attend de voir son petit-fils pour se permettre de laisser éclater sa joie. Il a toutefois estimé que ”cette fois-ci contrairement aux fois précédentes, les choses sont conclues et signées” et que les espoirs paraissent plus tangibles.

Le père de Guilad Shalit, Noam, a remercié le gouvernement pour l’heureuse issue de la captivité de son fils, aux mains du Hamas depuis plus de 5 ans. ”Aujourd’hui la famille Arad a marqué les 25 ans de la disparition en captivité de Ron Arad. Notre joie est ternie par la tristesse de la famille Arad qui n’a malheureusement pas eu le bonheur de voir Ron revenir au bercail. Nous sommes avec elle aussi ce soir. C’est un jour symbolique”, a-t-il affirmé.

Marouane Barghouti et un autre terroriste palestinien de premier plan, Ahmed Saadat, ne sont pas concernés par la libération de prisonniers palestiniens en échange du soldat Gilad Shalit, a précisé mardi soir le directeur du Shin Bet, le service de renseignement israélien.

Israël a démenti mardi soir que le dirigeant de la deuxième Intifada palestinienne, le terroriste Marwane Barghouti serait libéré dans le cadre d’un échange. Marwane Barghouti et Ahmad Saadat, secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine ne vont pas être libérés”, a affirmé aux journalistes le chef du service de la sécurité intérieure Shin Beth, Yoram Cohen.

D’autre part le chef du Hamas Khaled Mechaal, en exil à Damas, a affirmé mardi soir que les autorités israéliennes vont libérer 1027 prisonniers palestiniens, dont 27 femmes, en échange de la libération de Guilad Shalit. “Les prisonniers appartiennent à toutes les factions politiques”, a-t-il ajouté dans une conférence de presse.

La chaîne Al Jazeera a rapporté qu’une délégation du Hamas dirigée par Khaled Mashaal, chef du bureau politique du mouvement terroriste, se rendra au Caire dans la journée de mercredi, afin de superviser les conditions de l’échange de prisonniers.

Selon le site internet du journal Kol al-Arab, publié en Israël, l’accord pour la libération de Guilad Shalit inclut aussi l’élargissement par les autorités égyptiennes de l’Américano-israélien Ilan Grapel, accusé par le Caire d’être un agent du Mossad. Israël va relaxer des détenus sécuritaires égyptiens en échange de Grapel, ajoute le site.

L’accord, conclu entre le Hamas et Israel sous médiation égyptienne entrera en application d’ici une semaine. Selon les termes de l’accord 450 prisonniers seraient libérés dans une 1ere phase puis viendrait le tour de la libération de Guilad Shalit et ensuite les 550 autres terroristes palestiniens seraient libérés par Israël.

Des sources du Hamas démentent que Guilad Shalit ait été transféré dans la nuit-même en Egypte. La presse égyptienne annonce que l’échange aura lieu d’ici 2 ou 3 jours.

Selon les informations de la télévision israélienne, Guilad Shalit devrait être transféré en Egypte, dans le cadre de l’échange conclu avec le Hamas contre la libération de 1000 détenus palestiniens. Selon certaines sources, il se pourrait même que Guilad rentre en Israël depuis l’Allemagne, Berlin ayant joué un rôle majeur dans la médiation de ce dossier.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*