| More

 

Six médecins marocains nouvellement inscrits au tableau de l’Ordre des médecins ont présenté des demandes dans un programme israélien spécial pour travailler dans l’Etat Juif. Ces médecins ont tous fait leurs études dans les facultés européennes.

Il s’agit programme pilote unique, récemment lancé par le Ministère du développement du Néguev et de la Galilée, avec des conditions de travail  qui ont attiré ces médecins qui semblent plus attirés par l’exercice salarié.

Le programme, qui vient d’entrer dans sa phase expérimentale en Israël , offre un panier d’avantages allant jusqu’à 15 000 $ pour chaque médecin immigrant qui choisit de vivre en Galilée et de s’intégrer au système médical.

Selon l’appel d’offres publié par le ministère du Développement du Néguev et de Galilée à la veille de Soukkot, chaque nouveau médecin immigrant recevra un panier de prestations qui inclura jusqu’à 90% de participation à son loyer pour une période allant jusqu’à un an et demi, ainsi que la participation à un contrat de location de voiture.

En France, les médecins marocains, présents dans toutes les spécialités, sont connus pour leur compétence et leur sérieux. Ils sont plus représentés dans les spécialités médicochirurgicales et privilégient le mode d’exercice hospitalier.

Israel qui veut remédier aux disparités au niveau des services de santé, avec la nécessité d’attirer une population de qualité en Galilée,  a publié l’année dernière un rapport, du ministère de la Santé, qui montre que l’espérance de vie dans le nord d’Israël est, en moyenne, de 2 ans inférieure au reste du pays.

Près d’un million d’Israéliens, dont approximativement la moitié sont Arabes, musulmans ou chrétiens, peuplent la Galilée. Il y a également une importante population Druze ainsi que des communautés de Bédouins en Galilée.

Le rapport montre également que le nombre moyen de médecins employés dans le Nord d’Israël est de 1,6 pour 1 000 personnes, comparativement à la moyenne nationale de 3,46 médecins pour 1 000 personnes.

Arye Deri (Shas), ministre du développement de la périphérie, du Néguev et de la Galilée, a déclaré dans un communiqué: “Nous espérons développer encore le programme afin de réduire les écarts dans les services médicaux dans le nord.”

En France, plus de 10.000 médecins qui exercent dans les hôpitaux de France sont marocains. Il représentent (10.5%) des médecins étrangers. Du coup on pourrait voir de plus en plus de médecins marocains candidats à la migration vers Israël.

 

Souhail Ftouh 

 

 

Leave a Reply

*