| More
[ad]

L’une des organisations caritatives musulmanes qui a signé une lettre ouverte de soutien au Maire de Londres Ken Livingstone, pour soutenir sa campagne de maintient à la Mairie, fait l’objet d’une enquête par les services de sécurité britanniques et de la "charity Commission" à la suite d’allégations selon lesquelles elle est liée au financement du terrorisme.

L’association basée à Ilford, "Crescent Relief", a ses comptes bancaires gelés par les autorités depuis Aout dernier et jusqu’à nouvel ordre, a dit un porte parole de la commission aux charités. L’enquête met l’accent sur le fait que les fonds de la l’organisation caritative, ou les fonds levés en son nom, ont été utilisés illégalement. C’est une mesure temporaire et préventive que la commission a prise en gelant les comptes.

Les fonds ne peuvent pas être utilisés par l’organisation sans la permission expresse de la commission. Ken Dibble, le directeur juridique de la commission et du département des services de charité, a déclaré que qu’il travail avec les organismes légaux gouvernementaux pour faire toute la lumière sur les allégations d’abus terroristes du "Crescent Relief". Ces allégations sont très graves et nous prenons toutes les mesures pour protéger les fonds de la charité alors que l’enquête est en cours. A ce stade d’une enquête complexe et délicate, il est difficile de dire combien de temps notre recherche va prendre.

Les objectifs de l’organisation caritative musulmane "Crescent Relief" tels qu’ils sont énoncés dans le registre de la commission des charités, sont le soulagement des personnes souffrant de difficultés financières, de maladie ou de détresse, ou qui sont dans le besoin, en particulier les réfugiés et les personnes déplacées en provenance d’Azad – Kashmir ou du Pakistan, ainsi que ceux qui ont été victimes de catastrophes naturelles et humaines et l’avancement de l’éducation de ces personnes.

Pendant ce temps, la commission a déclaré qu’elle enquête sur une éventuelle violation de ses règlements par les organismes de bienfaisance musulmans qui ont déclaré leur soutien à M. Livingstone, à tous les niveaux, concernant son éventuelle réélection en tant que Maire de Londres. Un porte parole de la commission aux charités a dit qu’ils cherchaient à voir quelles actions seraient nécessaires, le cas échéant, de leur part. Un officiel de la commission a interdit aux organisations caritatives de soutenir un parti politique. Si un organisme de bienfaisance avalise un parti, cela signifie qu’il souscrit à la politique de ce parti sur toutes sortes de choses qui n’ont rien à voir avec les objectifs de la charité.

C’est la raison pour laquelle les charités ne peuvent pas utiliser leurs ressources pour soutenir des candidats aux élections, dit le règlement. Dans une lettre ouverte publiée dans le journal "Guardian", 63 signataires musulmans dont 16 organismes de bienfaisance musulmans ont déclaré : « Nous les soussignés estiment qu’il est dans le meilleur intérêt de la communauté musulmane de Londres, et de ce fait de tous les Londoniens, du retour de M. Livingstone lors de l’élection du Maire de Londres. »

Elles louent aussi l’attitude de M. Livingstone concernant sa position au Moyen-Orient. Il est le champion de la liberté pour les palestiniens et pour le retrait des troupes d’occupation en Irak, ont-ils dit. Le Maire de Londres, Ken Livingstone, a eu plusieurs frictions avec la communauté juive de Londres, notamment après avoir traité à plusieurs reprises un journaliste dont les parents sont morts en déportation, de nazi. Il fut aussi montré du doigt à plusieurs reprises, notamment après les attentats terroristes de Londres, pour ses liens avec de imams radicaux a qui il a ouvert les bras à plusieurs occasions.

Tags: , , , , , , , , , ,

Comments are closed.