| More

Après 5 ans de captivité pour Guilad Shalit, c’est peut être le début d’une vraie avancée dans ce dossier.

Le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal, et plusieurs dirigeants de l’organisation terroriste ont rencontré, ce mercredi 17 août 2011 , au Caire, le chef des Renseignements égyptiens, Mourad Mouafi, pour évoquer le dossier Shalit, indique le journal panarabe londonien Al-Hayyat. Hier, Ossama Hamdan, l’un des cadres du mouvement terroriste, a annoncé qu’Israël a assoupli ses revendications ”intraitables” relatives à l’échange de prisonniers contre Guilad Shalit.

Selon le journal pan-arabe londonien Al Hayyat, une le troisième série de discussions indirectes entre Israël et le Hamas sur le dossier Shalit, sera ouverte au Caire dans quelques jours , avec la médiation des Renseignements égyptiens. Une importante délégation du Hamas dirigée par Khaled Mechaal -le chef du bureau politique de l’organisation terroriste- est déjà au Caire.

Le même journal annonçait lundi l’ouverture d’une seconde série de discussions, également au Caire, avec la participation du responsable israélien du dossier David Meidan, et une délégation du Hamas dirigée par Ahmed Jabari, chef de la branche armée du mouvement.

Ce mardi, le quotidien pan-arabe avance également qu’Israël a accepté de réduire le nombre de détenus qui seront expulsés, dans le cadre de l’échange. Information non confirmée d’autres sources. Israël aurait aussi décidé de faire preuve de plus de souplesse concernant l’élargissement de détenus issus de Jérusalem-est ou d’Arabes israéliens. Un cadre du mouvement terroriste, Ossama Hamdan, a toutefois affirmé au journal que le Premier ministre Netanyahou ”n’est pas prêt à payer le prix” de cet échange.

Cette deuxième série de discussions a eu lieu au Caire a commencé le lundi 15 aout entre le Hamas et Israël, dans le cadre des tractations pour la libération de Guilad Shalit, indique le journal pan-arabe Al Hayyat.

La chaine “Al jazeera” a rapporte que les prisonniers palestiniens emprisonnes en Israel prétendent que prochainement 1000 d’entre eux seront relâchés en échange du soldat Guilad Shalit enlevé et retenu en otage dans la bande de Gaza. Selon cette information, l’accord sera réalisé prochainement, rapporte le site internet de la station. En plus de cela ils précisent que cet accord ne concerne pas la libération de prisonniers arabes israéliens.

Une source égyptienne affirme qu”‘il est encore trop prématuré pour parler de progrès, mais on peut voir des signes positifs. S’il y a une réelle volonté de conclure un accord, et si Israël est prêt à payer le prix, l’échange sera conclu”.

Le journal annonçait la semaine dernière que le chef de la branche armée du Hamas, Ahmed Jabari, et le nouveau responsable israélien du dossier Shalit, David Meidan, avaient eu des entretiens indépendants avec des responsables égyptiens, sur le dossier.

De sa part, le ministre de la Défense Ehoud Barak a confirmé qu’il y a “une minuscule avancée” dans les négociations sur la libération de Guilad Shalit. Parallèlement, le Hamas évoque “un assouplissement” de la position d’Israël.

Le vice-président du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk, a estimé à l’issue de discussions en Egypte que des progrès devraient intervenir prochainement dans les tractations avec Israël concernant la libération de Guilad Shalit. Selon une information du journal pan-arabe londonien Al-Hayyat, Abou Marzouk a rencontré cette semaine le chef de la branche militaire du Hamas, Ahmed Jabari, venu de Gaza pour une série de discussions sur le dossier, au Caire. Le Hamas précise toutefois ne pas avoir bougé de ses positions.

Le père de Guilad Shalit, Noam, affirme n’avoir reçu aucune confirmation officielle de progrès dans les tractations avec le Hamas pour la libération de son fils, comme la presse arabe le laisse accroire.

Le 25 juin dernier a marqué les 5 années de l’enlèvement de Gilad Shalit. Dans le monde, l’Europe les États-Unis, l’ONU, et de nombreuses organisations humanitaires dont Amnesty International ont condamné l’indifférence du Hamas aux lois humanitaires internationales et ont appelé à la libération immédiate de Guilad.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*