| More

 

chinois-business_

 

Des promoteurs chinois  derrière l’ambitieux projet de centre de commerce international, qui doit prendre forme à Netanya, sont en voie de conclure l’acquisition d’un vaste terrain de 1,475 million de pieds carrés dans la nouvelle Zone Industrielle Poleg Netanya.

Le centre international serait construit tout à côté du nouvel édifice  du centre Ir Yamim  fraîchement construit dans le nouveau quartier de Poleg.

«Les choses évoluent rapidement», avancent les promoteurs chinois des groupes Min Ying Holdings et MITC Management.

Pour l’heure les promoteurs chinois ne veulent dire l’identité de «l’homme d’affaires israélien » qui s’apprête à vendre ce terrain, mais ils parlent d’une transaction de «quelques millions de dollars». Fait à signaler, il n’y a pas d’affiche «à vendre» sur le terrain convoité par les investisseurs chinois.

Du même coup, les promoteurs chinois ne cachent pas que les négociations en vue de l’achat du terrain et de la construction du centre de commerce international – un concept d’import-export de biens manufacturiers qui devrait attirer un millier d’entreprises chinoises et créer 2000 emplois – se déroulent dans le plus grand secret.

Mais selon nos informations, le terrain appartient à un groupe  de la famille Zabludowicz  qui l’avait acquis de la Ville de Netanya, il y a environ cinq ans, avec l’intention d’installer des bureaux administratifs.

Depuis, ce groupe qui est actif dans les domaines du tourisme, de la finance, de l’immobilier et de la technologie, qui se refuse à tout commentaire, a dû réviser ses plans.

 

En juin 2015, un groupe d’affaires de Netanya s’est rendu en Chine à l’invitation des promoteurs pour visiter un centre de commerce semblable à celui qui pourrait s’installer dans sa ville.

Chose certaine, le début des travaux du centre de commerce semble imminent, les promoteurs ayant même fait appel à une firme de relations publiques en Israël  pour leurs relations de presse.

«Nous attendons le feu vert des autorités de la ville pour nous mettre en action», confirme  un attaché du groupe chinois MITC Management.

Il est acquis, selon lui, qu’au moins deux bâtiments de trois étages couvrant au total une superficie de 600 000 pi2 seront érigés sur le terrain convoité. Le centre servira à exposer divers produits fabriqués en Chine pour les commerçants d’Israël. L’investissement est évalué à 1 milliard$.

Selon le modèle privilégié, les vendeurs de produits manufacturiers chinois installeront leurs stands dans ces imposants hangars qui seront fréquentés par des acheteurs  israéliens (les grands détaillants).

L’endroit sera une version réduite du Centre de commerce international de Yiwu, situé au sud de Shanghai. Plusieurs chinois et leurs familles devraient venir s’installer dans cette ville pour y tenir leurs boutiques dans le nouveau centre de commerce international.

 

Netanya.10

 

De plus il faut également savoir que Netanya n’est pas éloignée des grandes villes israéliennes  A son sud Tel Aviv n’est qu’à 29 kilomètres, Ashdod à 73 et Ashkelon à 90 et à son nord Haïfa est à 60 kilomètres et Saint Jean d’Acre à 88. Le fait que l’aéroport de Ben Gourion n’est qu’à 50 kilomètres est aussi un gros avantage pour ceux qui veulent faire des affaires.

Ces gens-là vont vouloir acheter aussi des appartements surtout que Ramat Poleg, le quartier le plus au sud de la magnifique ville de Netany, est l’un des lieux les plus recherchés pour l’achat d’immobilier en Israël surtout quand l’acheteur est étranger (1). Il faut aussi noter que ce quartier est en plus l’un des plus luxueux de la ville et donc un des plus recherchés. Son nom lui a été donné du fait que la rivière Poleg.

Cela fait au moins un an que les Chinois souhaitent prendre racine à Netanya avec leur centre de commerce international. Les promoteurs avaient prévu, au départ, construire leur centre international à  Ashdod.

«Ils ont fait face à plusieurs obstacles, reconnaît l’attachée la firme MITC Management. Ils avaient trouvé un terrain à Ashdod mais on leur a dit qu’il aurait fallu trois ans pour réaliser une étude d’impact environnemental.»

Il faut rappeler, par ailleurs, qu’un projet semblable de commerce international chinois a été bloqué, cette fois au Mexique, en raison de vives controverses sur des questions environnementales et commerciales.

Cette arrivée  de gens fortunés chinois  va créer d’importantes retombées dans la région de Netanya qui connait depuis quelques années  un développement d’une industrie touristique florissante, avec de nombreux hôtels, restaurants et galeries commerciales. La chaîne d’hôtel Tamares (Le Tamares Group) a même ouvert un hôtel de luxe à Netanya dédié aux touristes mais surtout aux hommes d’affaires ‘’West Lagoon Hotel ‘’.

La  municipalité de Netanya, qui est jumelée avec Xiamen ( une ville de la province du Fujian  en Chine), a même annoncé l’ouverture de classes de chinois pour étudiants, hommes d’affaires, et grand public. Les cours sont dispensés à l’Oulpan international  (71 rue Harav Kook).

 

Souhail Ftouh

 

(1) Comme Netanya n’est pas le centre du pays les prix y sont raisonnables, mais bien entendu cela dépend du genre de logement que l’on cherche. Dans tous les cas on y trouve de tout, depuis de petits studios tout simples jusqu’à des villas luxueuses avec piscines, courts de tennis et ainsi de suite

Leave a Reply

*