| More

juif noirsss

Les derniers Juifs d’Ethiopie sont arrivés en Israël, une communauté qui trace son ascendance aux temps bibliques, est arrivé le 26 Août 2013 . Depuis des décennies, des dizaines de milliers d’immigrants d’Éthiopie se sont rendus vers leur patrie juive.

Pour ce dernier Alya, 450 immigrés ont volé sur deux vols charters organisés par l’Agence Juive, une opération lancé par le gouvernement israélien, il y a trois ans. A leur descente d’avion, plusieurs immigrants, certains en tenue traditionnelle éthiopienne, ont embrassé le sol du tarmac de l’aéroport ils ont été escorté depuis Addis Abeba par le président de l’organisation, Natan Sharansky.

Le groupe originaire de la ville éthiopienne de Gondar, au cœur de la communauté juive d’Ethiopie a été reçu par le président de l’Agence Juive, qui a déclaré: « Les Juifs vivaient à Gondar depuis 2500 années. Néanmoins, leur désir de rentrer chez eux ne s’est jamais affaibli.»

En préparation pour le vol final, l’Agence juive a donné les clés du centre de la communauté juive au maire de la ville de Gondar. La communauté a également fait don de tous les bâtiments et l’équipement de l’école à la municipalité. L’école a contribué à éduquer plus de 2.500 étudiants juifs.

Lors d’une cérémonie marquant ce départ, Sharansky a déclaré: «Aujourd’hui, nous apportons un terme à une aventure qui a débuter depuis des milliers d’années.»

Le gouvernement israélien avait décidé en novembre 2010 d’accélérer l’immigration de 8.000 Falashomras éthiopiens se trouvant dans des camps, notamment à Gondar dans le nord de l’Ethiopie.

alyi

L’Alyah française fait aussi un bond de 40% en 2013. Près de 2500 personnes devraient s’installer en Israël (1800 en 2012). Depuis indépendance de l’État d’Israël en mai 1948, plus de 90000 Français ont pris un aller simple vers Tel-Aviv, Jérusalem, Netanya ou encore Raanana.

Aujourd’hui, si l’immigration des juifs russes reste, en nombre, la plus importante (suivie par celle des Américains), l’alya des Français est la plus forte du pays, en proportion du poids de la communauté juive dans l’Hexagone.

Néanmoins, les Franco-Israéliens brillent par leur absence au sein des institutions israéliennes. On ne compte qu’un seul député « Olim » (immigrant) français à la Knesset, le Parlement israélien, contre huit chez les Russes. Par ailleurs, l’immigration des juifs de France est celle qui subit, en Israël, « le plus grand choc linguistique et culturel », reconnaît Avi Zana, le directeur de l’association franco-israélienne AMI (Alya et meilleure intégration).

aly2

Le 28 Août un avion d’El Al en provenance de (New York -USA) a atterri à l’aéroport Ben Gourion.Il transportait 64 nouveaux Olim en plus de ses autres passagers. Des célibataires, des couples et des familles sont arrivés ensemble, et ont reçu leur Teudot Zehut (carte d’identité Israéliennes). Ils ont ensuite rejoint leurs nouveaux foyers en Israël. 

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*