Deutsche Luftwaffe loue des drones israéliens, les Heron TP

C’est désormais fait, l’aviation militaire allemande a sélectionné son futur drone  pour moyenne altitude et longue endurance. Israelian Aircraft Industries va fournir au moins 5 exemplaires de son avion de reconnaissance sans pilote Heron TP à la Deutsche Luftwaffe. Il s’agit là d’un pas décisif dans la modernisation progressive des forces aériennes allemandes.

La commission du budget du Parlement allemand a approuvé  cette semaine un contrat de location entre Deutsche Luftwaffe, l’armée allemande et le fabricant israélien de drones Heron-TP. Cette transaction est estimée à un million d’euros. L’armée allemande a obtenu l’approbation du comité du budget du Bundestag pour portant sur la location de drones de surveillance Heron-TP construits par Israël.

Il s’agit de deux contrats distincts sur un programme de drones pour couvrir la formation, l’infrastructure et la logistique des avions dans les bases israéliennes.

L’accord, qui prévoit la location de drones jusqu’en 2027, est constitué de deux contrats.

Le premier, estimé à 600 millions de dollars, relie l’Israel Aerospace Industries – qui appartient au gouvernement et qui fabrique le Heron – et l’européen Airbus pour gérer « tous les aspects du projet, notamment le soutien opérationnel et la maintenance », a déclaré l’IAI dans un communiqué.

Le second contrat concerne directement le gouvernement israélien, et plus précisément le ministère de la Défense, et prévoit les entrainements, les infrastructures et la logistique.

Ces drones à grande autonomie seront en Israël quand ils ne sont pas employés par l’Allemagne.

Le programme de crédit-bail est une solution temporaire jusqu’à ce qu’un drone européen soit prêt à être utilisé vers 2025. Le général Ingo Gerhartz, chef d’état-major de l’armée de l’air allemande, a déclaré que l’accord permettrait une meilleure protection des troupes allemandes.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu, qui s’est rendu à Berlin ce mois-ci, a félicité le Parlement allemand pour sa décision et a salué les liens de sécurité qui se déroulent entre l’Allemagne et Israël.

Netanyahu a remercié la chancelière allemande Angela Merkel pour le rôle qu’elle a joué dans l’approbation du contrat.

« C’est une contribution énorme à l’industrie de la défense israélienne et à l’économie israélienne. Cet accord est l’expression de la coopération stratégique entre l’Allemagne et Israël et atteste du potentiel de l’industrie israélienne pour les pays comme l’Allemagne », a dit Netanyahu dans un communiqué.

« Je souhaite personnellement remercier la chancelière Angela Merkel, avec qui je me suis entretenu il y a dix jours sur le sujet », a-t-il dit. « Elle m’a assuré qu’elle transmettrait au parlement, et elle l’a fait. »

« C’est un accord important avec des répercussions sur l’industrie de la défense et l’économie israélienne, mais également sur le renforcement des relations entre l’Allemagne et Israël. L’Allemagne aide Israël et Israël aide aussi l’Allemagne. »

Le Heron TP, le plus grand drone utilisé en Israël 

Le Heron TP est une version très agrandie du Heron 1 motorisée par un PT6A-67A de 1200hp. Il dispose également d’une charge utile plus élevée et d’une plus grande endurance. Il est conçue par le constructeur israélien Israel Aerospace Industries (IAI).

Il faut dire que le Heron TP dispose d’une panoplie de senseurs et de capteurs qui le rendent efficace, notamment lors des vols nocturnes et/ou par mauvaise météo. Cette version de la famille Heron est conçue à la demande de la force aérienne israélienne. En décembre 2010, le drone est entré en service au sein du 210 squadron.

Son panel de missions est varié. Il est capable d’effectuer aussi bien des missions ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target acquisition, and Reconnaissance) grâce à son radar à synthèse d’ouverture, que du ravitaillement en vol ou des frappes à longue distance.

La Royal Air Force semble également s’intéresser à cette version. Enfin, la France l’avait sélectionnée dans un premier temps avant de se désister, en 2011, pour privilégier la conception d’un drone MALE franco-britannique.

En France  Dassault Aviation aurait acquis en leasing ce système israélien  pour répondre à la demande urgente de l’armée française pour disposer de drones.Le département marocain de la Défense aurait fait l’acquisition de trois drones israéliens.

Souhail Ftouh