| More

Un haut responsable palestinien a souligné que les discussions avec Israël ne reprendront pas après le 26 janvier si Israël ne gèle pas la construction dans les implantations. Cette source, proche des pourparlers organisés sous la tutelle de la Jordanie, a ajouté que pour l’heure une 5e rencontre n’a pas été fixée entre l’émissaire israélien Itzhak Molcho et le diplomate palestinien Saëb Erekat, après leur entretien de samedi soir à Amman. La diplomate en chef de l’UE, Catherine Ashton, est attendue ce mardi en Israël pour tenter de relancer le dialogue israélo-palestinien.

Le Quartet fait pression sur l’Autorité palestinienne pour prolonger les pourparlers de paix Wasl Abu Yossef, un membre de la délégation palestinienne pour les pourparlers de paix en Jordanie a dit que l’Autorité palestinienne subit la lourde pression du Quartet et d’autres pays. Selon lui, le Quartet exige que les Palestiniens consentent à prolonger leurs pourparlers avec des représentants israéliens après le 26 janvier 2012.

Les négociateurs palestinien et israélien se sont discrètement retrouvés samedi soir à Amman, pour la quatrième fois depuis début janvier, mais la rencontre n’a débouché sur “aucun progrès”, a-t-on appris dimanche de source palestinienne. L’entretien, comme les précédents, a été “difficile” et n’a donné lieu à “aucun progrès”, a déclaré une source palestinienne proche des discussions.

Au cours de la rencontre entre négociateurs palestinien et israélien à Amman, la partie palestinienne a demandé la libération des députés du mouvement terroriste Hamas détenus par Israël mais également celle de Marwan Barghouthi, l’un des leaders terroristes du Fatah, et d’Ahmed Saadat, secrétaire général du Front populaire de Libération de la Palestine.

Au cours de leur rencontre à Amman, le négociateur palestinien Saëb Erekat a transmis une lettre au chef de la délégation israélienne Itzhak Molcho demandant au gouvernement israélien de relâcher immédiatement le président du Parlement palestinien Aziz Dweik, arrêté jeudi par l’armée israélienne en Samarie, et plus de 21 autres députés palestiniens, a indiqué une source palestinienne sous couvert de l’anonymat.

Lors des discussions entre les délégations israélienne et palestinienne en Jordanie, l’émissaire israélien Itzhak Molcho a présenté au diplomate palestinien Saëb Erekat un fascicule détaillant les activités palestiniennes officielles incitant à la haine d’Israël. Il a également évoqué les appels inacceptables au génocide des juifs lancés par le mufti de Jérusalem. Le fascicule intitulé ”Arnaque : trahison du processus de paix” a été publié le mois dernier par l’organisation PMW (Palestinian Media Watch) et recense des centaines d’exemples d’incitation à la haine, d’apologie du terrorisme et de déclarations anti-israéliennes, entre mai 2010 et 2011. Les Palestiniens menacent par ailleurs de reprendre leur démarche unilatérale à l’Onu.

La chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton, s’est rendue en Israël et elle a été reçue à Jérusalem par Le président Shimon Pérès. Elle va aussi dans les Territoires palestiniens.

Catherine Ashton, a entamé ce mercredi des entretiens avec les dirigeants israéliens et palestiniens pour les pousser à reprendre les négociations, à moins de 48 heures d’une échéance pour leurs rencontres exploratoires.

“Je vais continuer à faire tous les efforts pour pousser aux négociations et à encourager les deux parties à prendre le chemin d’une solution négociée”, a déclaré la haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, dans un communiqué. “Le fait que les négociateurs se parlent en face à face est encourageant”, a déclaré Mme Ashton en référence aux quatre rencontres exploratoires qui se sont tenues à Amman depuis le début du mois, sans résultat tangible. “J’espère recevoir des signes positifs des deux parties indiquant qu’elles sont prêtes à transformer ce progrès en actes et en négociations véritables”, a-t-elle ajouté.

L’ambassadrice américaine à l’Onu, Susan Rice, a affirmé également au sujet des discussions israélo-palestiniennes à Amman, quelle sont d’encourageantes”. Elle a ajouté qu’il faut ”encourager les deux parties à éviter les mesures provocatrices”.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*