| More

C’est avec une peine profonde que nous avons appris la disparition de la célèbre chanteuse israélienne Yaffa Yarkoni.

Surnommé « la chanteuse des guerres », pour avoir été la voix d’Israël durant les combats, cette lauréate du Prix d’Israël, est décédée ce dimanche 1 janvier 2012 à l’âge de 86 ans. Elle souffrait depuis quelques années de la maladie d’Alzheimer. Les modalités de l’enterrement n’ont pas encore été transmises.

Présentant ses condoléances, dimanche, à la famille de Yaffa Yarkoni, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a rendu hommage à la célèbre chanteuse, affirmant que « sa voix nous manquera à tous ». Nous lui faisons nos adieux mais nous ne nous séparerons pas de l’héritage culturel et musical qu’elle nous a laissé, a-t-il ajouté.

Le président de la Knesset, Ruby Rivlin, a rendu hommage dimanche à la chanteuse Yaffa Yarkoni, décédée dans la matinée, à l’âge de 86 ans. « Elle était un des derniers piliers de la génération de la Guerre d’indépendance. Le son de sa voix nous accompagnera encore durant des générations », a-t-il déclaré.

Yafa Yarkoni, de son nom de naissance Yafa Abramov, née le 24 décembre 1925 en terre d’Israel. Elle avait entamé sa carrière dans les années 40, devenant une icône de la chanson israélienne. Entre autres titres très populaires, sa chanson Bab-El-Oued (1949) écrite par l’écrivain Haïm Gouri, à la mémoire des soldats israéliens tombés pendant la guerre d’Indépendance, l’ont faite connaître.

Lauréate en 1998 du prestigieux Prix d’Israël, Yaffa Yarkoni s’était produite dans les années 60 sur des scènes à l’étranger notamment au Carnegie Hall à New York et à l’Olympia à Paris.

Yaffa Yarkoni avait chanté au milieu des champs de bataille, à coté de nombre de ces soldats juifs qui ont libéré Israel. Elle etait la voix de ces soldats-citoyens d’Israël dans les moments les plus difficiles et lors des guerres irrationnelles et disproportionnées, imposées contre les survivants de la Shoah.

Nous avons tous une très grande admiration pour cette “lionne” qui symbolisait l’armée israélienne. Quelle tristesse, Quelle perte ! Le nom de cette grande femme sera immortel.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*