Disparition du Dr Richard Nakache, pionnier des greffes d’organes en Israël


Le principal complexe hospitalier desservant Tel-Aviv et sa région métropolitaine vient de perdre le pionnier des greffes d’organes en Israël, Dr Richard Nakache d’origine algérienne.


L’hôpital Ichilov où il dirigeait les unités de chirurgie générale et de transplantation d’organes ont fait savoir le 3 mars 2019 la disparition du Dr Richard Nakache. La famille et l’hôpital Ichilov de Tel Aviv rendent hommage au professeur qui a émigré en Israël en 1983.

« Au cours de sa vie, il a sauvé la vie de patients ayant besoin d’une greffe d’organe. Au fil des années, il a formé des dizaines de médecins à la transplantation et présenté à Israël toutes les grandes innovations » mentionne l’hommage de Ichilov.

« Le professeur Nakache était un médecin noble qui était un exemple du professionnalisme médical et un traitement merveilleux pour ses patients. L’hôpital pleure sa mort et partage le chagrin de sa famille. »

Dans un message émouvant publié sur Facebook, Sylvie Saada Nakache a relayé l’hommage rendu au professeur par l’hôpital Ichilov où il exerçait :

« Le professeur Richard Nakache, l’un des pionniers des greffes d’organes en Israël, a été l’un des fondateurs du Conseil national de la transplantation et le premier médecin israélien à transplanter avec succès une greffe de rein pancréatique et le premier à réussir la transplantation d’un rein d’un donneur vivant selon une approche peu invasive », rappelle le communiqué de l’hôpital.

Dr Nakache a émigré en Israël en 1983 avec « l’alyah hanoar », un programme d’intégration des jeunes juifs de diaspora.  A cette époque, le chirurgien francophone était le premier à avoir reçu une équivalence pour ce diplôme.

Il a été l’un des fondateurs du Conseil national de la transplantation et le premier médecin israélien à transplanter avec succès une greffe de rein pancréatique et le premier à réussir la transplantation d’un rein d’un donneur vivant selon une approche peu invasive.

Nakache a émigré en Israël au début des années 1980 en raison du sionisme et de l’amour de la terre et est resté dans cet amour jusqu’au jour de sa mort. Au cours de sa vie, il a sauvé la vie de patients ayant besoin d’une greffe d’organe. Au fil des années, il a formé des dizaines de médecins à la transplantation et présenté à Israël toutes les grandes innovations.

Dr Nakache avait une grande culture et était subjugué par la civilisation juive dans laquelle, il retrouvait ses propres valeurs de modestie et de l’amour de l’autre. Il aimait les voyages, la découverte et il appréciait les belles choses, il aimait la vie, toujours gai, toujours souriant, il savait trouver les mots pour dédramatiser les situations et redonner espoir à ceux qui en ont manqué.

Il était très proche de ses patients, du personnel qui travaille avec lui, de ses confrères qui très souvent lui demandait conseils et suivait ses conclusions.

Le professeur Nakache était un médecin noble qui était un exemple du professionnalisme médical et un traitement merveilleux pour ses patients. L’hôpital pleure sa mort et partage le chagrin de sa famille.

Nos pensées toutes particulières vont à sa femme et ses enfants.

La médecine israélienne, ses patients et ses collègues perdent un grand homme, un grand médecin respectable et respecté.

Ses amis et ses collaborateurs se joignent aux médecins du Centre médical Sourasky de Tel Aviv pour prier pour que son âme repose en paix pour l’éternité.

Souhail Ftouh, Montréal