Earth Hour 2018 : Tel-Aviv consacre une heure pour la planète, le samedi 24 mars

Le 24 mars 2018 est le jour d’Earth Hour, la mobilisation citoyenne pour la planète organisée depuis 2007 par le World Wildlife Fund (WWF), la première organisation mondiale de préservation de l’environnement.

Earth Hour est le plus grand événement environnemental dans le monde, il est célébré dans plus de 7 000 villes de 190 pays le dernier samedi du mois de mars depuis 2007. Cet événement vise à sensibiliser dans un cadre festif le citoyen à la cause de la préservation de l’environnement et donc à réduire la consommation d’énergies fossiles en éteignant les lumières pendant une heure et de ce fait encourager une utilisation plus écologique des énergies et favoriser la production et l’usage des énergies renouvelables.

Cet événement symbolique annuel planétaire du World Wide Fund for Nature (WWF) va plus loin que le simple fait d’éteindre les lumières pendant une heure. Il invite à un mouvement solidaire mondial qui conduit progressivement les responsables politiques, citoyens et chefs d’entreprises à prendre conscience que c’est l’engagement à des actions concrètes, petites ou grandes pour la préservation de l’environnement, qui vont contribuer à changer nos habitudes et préserver notre planète.

Pendant cette « heure de la Terre », WWF vous invite à éteindre les lumières et débrancher les appareils électriques non essentiels pendant 1 heure, de 20h30 à 21h30, afin de promouvoir l’économie d’électricité et, par conséquent, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre le réchauffement climatique.

Tel-Aviv était  la première ville Israélienne à rejoindre la “Earth Hour“, une campagne mondiale visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. 25 villes israéliennes débuteront cette manifestation. Cet évènement est très médiatisé. L’Australie a donné le coup d’envoi de l’opération “Une heure pour la planète” lorsque l’Opéra et le pont de Sydney ont été les premiers monuments emblématiques dans le monde à être plongés dans le noir pour la lutte contre le dérèglement climatique.

Souhail Ftouh