| More

Les boycotteurs des produits israéliens ne vont pas se calmer.

Les appels au boycott des produits israéliens en Grande Bretagne n’ont pratiquement aucun impact sur les échanges commerciaux bilatéraux, selon l’ambassadeur britannique Matthew Gould.

“Les organisations qui appellent à boycotter Israël font beaucoup de bruit, mais leur influence est infime”, a affirmé Gould lors d’une conférence de presse. Selon les chiffres publiés par l’ambassade britannique, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays en 2011 a atteint 4 milliards de livre sterling soit une augmentation de 34% par rapport à l’année précédente.

Il y’a quelques mois le ministre israélien des sciences et des technologies, Daniel Hershkovitz, a rencontré le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague. Les deux hommes se sont entretenus sur la coopération scientifique entre les deux pays. L’accord de coopération scientifique avec la Grande-Bretagne et avec d’autres pays est un témoignage supplémentaire qu’Israël est une puissance scientifique.

Le ministre Hershkowitz a affirmé « J’accorde une grande importance à la coopération scientifique internationale d’une façon générale, et plus particulièrement avec la Grande-Bretagne. Le langage scientifique transcende et relie les hommes et les nations malgré les différences et les fossés culturels. De sorte que la coopération scientifique entre Israël et la Grande-Bretagne contribuera non seulement à nos deux nations mais à l’humanité toute entière. »

D’autre part Matthew Gould, l’ambassadeur britannique en Israël, a promis aux athlètes israéliens qui participeront au JO 2012 de Londres, une sécurité maximale à leur encontre.

Gould, le premier émissaire juif britannique en Israël, a ainsi promis aux Israéliens que leur sécurité était primordiale. « Nous faisons tout notre possible pour vous garder en sécurité », a t-il dit. « Quarante ans plus tard, les leçons de Munich n’ont pas été oubliés. »

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*