| More

L’impact du virus Stuxnet sur la filière nucléaire iranienne est toujours d’actualité. Les ordinateurs des centales nucléaires iraniennes sont bourrés de SPAM et de Virus.

L’agence iranienne de l’énergie nucléaire s’efforce de combattre un ver informatique qui a affecté des sites industriels en Iran, rapporte la presse iranienne. Selon l’agence ISNA, proche du pouvoir, des experts nucléaires se sont réunis pour déterminer comment se débarrasser du programme malveillant Stuxnet .Le succès de Stuxnet a eu pour effet de paralyser le fonctionnement de la centrale de Bushehr.

Un parlementaire iranien a déclaré, ce mercredi 6 avril, que le Majlis (Parlement) allait mettre en place un comité spécial chargé d’étudier le report du démarrage de la première centrale nucléaire du pays. Ce comité ad hoc mènera “des investigations sur les problèmes techniques et les questions financières”.

Le représentant iranien à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a déclaré le 26 février dernier que le combustible placé dans le réacteur de la centrale nucléaire de Bushehr devait être provisoirement retiré pour subir quelques tests, certains analystes ayant alors invoqué la contamination du système informatique de la centrale par un virus appelé Stuxnet attribué par la communaité internationale à Israël. Mais l’Iran a démenti cette assertion.

L’agence russe de l’énergie atomique a indiqué lundi 28 février que des dommages internes dans la centrale nucléaire de Bouchehr, qu’elle construit en Iran, étaient à l’origine de la récente décision de décharger le combustible du coeur du réacteur.

“Dans l’une des quatre pompes de refroidissement, des dommages internes ont été découverts”, a déclaré l’agence russe de l’énergie atomique, Rosatom, dans un communiqué.

L’Iran a annoncé , il y’a une semaine , l’arrêt pour des raisons “techniques” de sa centrale de Bouchehr avant même qu’elle n’ait commencé à produire de l’électricité, sur des recommandations de la Russie.
Le réacteur de la centrale nucléaire de Bouchehr devrait redémarrer début mai lorsque le combustible aura été totalement rechargé, a indiqué ce samedi le ministre des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi.

Un haut responsable iranien accuse l’Occident de s’être vengé de ”l’échec des sanctions contre Téhéran” en lançant une cyber-offensive et en propageant le ver informatique Stuxnet qui s’est attaqué aux systèmes informatiques industriels iraniens. Selon Mahmoud Liayi, responsable des technologies de l’information au ministère iranien de l’Industrie, 30.000 ordinateurs ont été infectés.

”Les pays ayant échoué à imposer des sanctions à l’Iran tentent d’espionner l’industrie iranienne au moyen de virus”, a-t-il précisé.

Le président iranien a affirmé que la nouvelle année iranienne sera, grâce aux efforts du gouvernement et du parlement de la République Islamique d’Iran, une année glorieuse pour le peuple iranien.

“Au tout début de l’année dernière, les ennemis de l’Iran ont essuyé un échec devant la rationalité puissante de la nation iranienne; ils ont eu recours aux sanctions et résolutions pour imposer, selon leurs propres termes, des sanctions paralysantes à l’Iran, mais le peuple iranien a transformé toutes ces sanctions en opportunités, pour parvenir à enregistrer des progrès notables, dans divers domaines”, s’est félicité Ahmadinejad.

“L’Iran a accompli, au cours de l’année passée, la plus grande évolution de son Histoire, mettant à exécution le projet de subsides ciblés, et cela, malgré les complots des ennemis et bien que 20% des revenus pétroliers du pays aient été bloqués, pour la première fois, en 50 ans”.

Le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré, le 2 mars dernier , que les fabricants, les fournisseurs et les utilisateurs ainsi que les pays qui stockent la bombe atomique n’ont pas le droit de prendre position contre le programme nucléaire iranien “pacifique”. “Aujourd’hui, la santé et la sécurité des citoyens européens sont en danger”, a t-il dit, ajoutant que les puissances hégémoniques ont stocké des bombes atomiques dans certains Etats. Il a estimé que la nation iranienne continuera s’opposer à toutes les ambitions de ces puissances.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*