| More

La menace brandie par les Palestiniens depuis quelques mois sera portée à exécution. Les Palestiniens ont officiellement décidé de demander aux Nations unies ce vendredi de reconnaître un Etat palestinien dans les frontières de 1967.

104 députés israéliens ont envoyé une lettre au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, de s’opposer à la demande d’adhésion des Palestiniens aux Nations Unies.

Le président israélien Shimon Pérès a commenté ce jeudi les discours formulés aujourd’hui devant l’Assemblée générale des Nations Unies ainsi que la demande des Palestiniens d’adhérer à l’ONU. Ce dernier a soutenu que l’ONU ne pouvait pas “garantir la sécurité d’Israël”.

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a soutenu ce jeudi au président américain Barack Obama que la demande des Palestiniens à l’ONU n’aboutira pas. Ce dernier a de nouveau déclaré que les négociations était la seule solution pour parvenir à la paix.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a commenté ce jeudi le discours du président américain Barack Obama à l’ONU. Selon lui, la demande d’adhésion de l’Etat palestinien aux Nations Unies ne sera pas votée.

Le secrétaire du gouvernement israélien, Zvi Hauser, qui est actuellement à New York pour l’Assemblée générale de l’ONU, a soutenu ce jeudi que les Palestiniens n’obtiendront pas d’Etat ici. “Ils devraient être encouragés à retourner à la table des négociations”.

La République Tchèque qui est un allié de longue date d’Israël et a souvent été surnommé “meilleur ami d’Israël en Europe” s’opposera à la demande d’adhésion d’un État de Palestine aux Nations unies, prévue ce vendredi.

” La République tchèque soutien une solution à deux États indépendants – Israël et la Palestine- se reconnaissant mutuellement, sur la base de négociations directes” a déclaré le Premeir ministre Petr Necas.

Les Tchèques sont avec les Américains, les Canadiens, les Allemands, les Italiens, et les Hollandais les seuls à avoir publiquement dénoncé l’offre palestinienne.

Pendant ce temps, de l’autre côté du monde, en Afrique, les diplomates israéliens assurent que des pays amis d’Israel veulent rejetter de l’offre palestinienne. Et la bonne nouvelle du jour vient du Gabon, en Afrique de l’ouest, où Fabrick Ombagiyo, fils de l’ancien ambassadeur du Gabon en Israël, a expliqué que son pays ne votera pas en faveur des Palestiniens.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*