| More

Dès l’annonce de la mort d’Oussama Ben Laden, des milliers d’Américains se sont rassemblés spontanément devant la Maison Blanche dimanche soir pour crier leur joie.

“Je n’ai jamais ressenti pareille émotion”, confie John Kelley, un étudiant de 19 ans originaires du New Jersey, près de New York. “C’est quelque chose que nous avons attendu si longtemps.Quand j’ai appris la nouvelle, j’avais les jambes qui tremblaient”.

“Dès que j’ai appris la nouvelle’, raconte-t-il, “j’ai appelé mon meilleur ami qui a perdu son frère dans les attentats du 11-Septembre. Il était submergé de joie. C’est trop beau pour être vrai, je n’arrive pas y croire”, dit-il.

Des milliers de New Yorkais ont fêté jusqu’au petit matin lundi la mort d’Oussama Ben Laden, estimant avoir “eu le dernier mot” contre l’instigateur des attentats du 11 septembre 2001 qui “ont changé New York”.

” Nous avons porté un coup terrible à l’ennemi”, s’est félicité le directeur de la CIA, Leon Panetta, tout en évoquant un “moment de joie” et un “triomphe historique”.

“Le seul chef qu’ils aient jamais connus, dont la vision emplie de haine a engendré leurs atrocités, n’est plus. Celui qui était soi-disant insaisissable a été attrapé et tué. Et nous n’aurons de repos jusqu’au jour où le dernier de ces terroristes aura été livré à la justice”, ajoute M. Panetta.

La responsabilité de l’opération revenait à Leon Panetta (le directeur de l’Agence de renseignement, ndlr) et elle a été exécutée par des Navy Seals

La mort d’Oussama ben Laden au Pakistan est un revers majeur infligé aux organisations terroristes à travers le monde. Ben Laden incarnait jusqu’à encore aujourd’hui l’une des figures du terrorisme mondial

Dans ces cas là nous ne pouvons que nous joindre à cette liesse et de fêter comme il se doit la mort de l’un des visages de l’Islamisme conquérant et haineux.

Je me réjouis de la mort de cette ordure puante, avec le reste du monde. La mort d’un chien islamofascite, comme Ben Laden montre qu’il n’y a pas de cadeaux dans la lutte contre les fous d’allah. Ben Laden est coupable d’avoir organisé le onze septembre et la mort des 4500 personnes.

Les attentats du onze septembre se sont produits à New York. Des gens venus des cinq continents pour trouver une vie meilleure, et qui travaillaient dans le World Trade Center ont péri, de manière atroce, parfois en se jetant dans le vide plutôt que de finir lentement carbonisés. Le Pentagone a été attaqué. Un quatrième avion, le vol 93, grâce à l’héroïsme de quelques passagers dignes de l’esprit américain, n’a pas atteint sa cible et s’est écrasé dans un champ. A l’époque des attentats, George W. Bush était à la Maison Blanche depuis quelques mois. Après les attentats, George W. Bush a assumé sa responsabilité devant la guerre globale menée par l’islam radical et ses compagnons de route contre le monde libre et les sociétés démocratiques. Cette guerre, le monde libre et les sociétés démocratiques ne l’ont pas choisie, mais, puisqu’elle leur a été imposée, ils doivent la mener jusqu’au bout.

Ce que j’attends moi, après la disparition de terroriste le plus recherché au monde, que le combat se poursuit. Les groupes islamistes extrémistes veulent que la Sharia domine le monde. Nous ne pouvons pas permettre une telle chose. Après avoir vaincu le fascisme, le nazisme et le stalinisme, le monde doit faire fait face à cette une nouvelle menace globale de type totalitaire.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*