| More

C’est la modeste équipe Hapoël Ironi Kyriat Shmona qui a remporté le championnat de football d’Israël 2012, ce lundi par un match nul contre Hapoël Tel Aviv, puisqu’il lui fallait un seul petit point pour être assuré de la première place à cinq matchs de la fin.

C’est la première fois depuis la saison 1998-1999 que le champion n’est pas Maccabi Haïfa, Beitar Jérusalem, Maccabi ou Hapoël Tel Aviv.

L’Hapoël Ironi Kiryat Shmona est un club de football israélien fondé en 2000

Ni l’Hapoel ni le Maccabi Netanya FC, ses derniers contradicteurs, ne peuvent à présent rattraper Kiryat Shmona, sacré douze ans après avoir pris naissance de la fusion des Hapoel Kiryat Shmona FC et Maccabi Kiryat Shmona FC.

Ran Ben Shimon, l’entraîneur, avait remporté le titre en tant que joueur avec l’Hapoel Haifa FC en 1998/99. “J’ai tout simplement adoré tout ce que nous avons fait sur le chemin de ce succès”, a-t-il déclaré. “Il y a de la satisfaction et de la fierté.” Kiryat Shmona jouera les tours de qualification de l’UEFA Champions League.

L’équipe professionnelle de football de la ville est aujourd’hui en tête du championnat et vient de remporter la coupe Toto (équivalent de la Coupe de la Ligue en France).

Ce petit club, avec 23 joueurs dont 6 Arabes israéliens, a écrase ses rivaux. Au classement, il a 11 points d’avance sur son dauphin… Et va tout faire pour se qualifier pour la prestigieuse Ligue des Champions de l’an. Un club modeste est en tête du championnat en lieu et place de l’Hapoel Tel-Aviv ou du Maccabi Haifa,

La ville Kiryat Shmona est située dans la vallée de la Houla près de la frontière libanaise. Cette ville est l’une des plus petites d’Israël, une ville entourée de fermes agricoles, avec une population de 23.000 personnes et pour voisin le Hezbollah libanais à deux kilomètres. Kiryat Shemona a été en 2006 la cible de tirs de roquettes Katyusha tirées par les terroristes du Hezbollah.

Aujourd’hui, toute la ville remercie un seul homme : Izzy Sheratzky, un millionnaire de Tel Aviv qui a fait fortune dans un système de localisation des voitures volées. L’idée de créer sa société lui était venue après le vol, par des palestiniens, de plusieurs de ses véhicules. Son innovation est un succès. Il décide alors de créer le club en 2001, pour soutenir moralement la ville alors victime de tirs de Katiouchas. Il achète les deux clubs de la ville, les fait fusionner et rêve d’envoyer son club en Coupe d’Europe !

“En 1999, j’ai vu la guerre et les roquettes Katioucha… et de nombreuses bombes “, dit-il. “Beaucoup de gens ont délaissé Kiryat Shmona. La situation était très mauvaise. Il y avait peu de travail mais beaucoup de missiles. J’ai décidé de prendre soin de Kiryat Shmona et d’aider la ville.”

Au début, Sheratzky s’est tourné vers les besoins immédiats de la ville. Il crée une soupe populaire pour les pauvres, il ouvre une clinique dentaire pour les enfants, il fonde une école bilingue anglais. Mais très vite il réalise qu’il manque quelque chose à la ville : de quoi s’échapper. De quoi soutenir le moral. Il se met alors au football et commence à voir grand !

«Nous étions 11ème dans la quatrième ligue du pays et aujourd’hui nous allons gagner le championnat de Ligue… Et peut-être que l’an prochain on sera en Ligue des champions ! » dit-il en riant !

Au vu des résultats de Kiryat Shmona, on peut s’inquiéter d’un possible tentative l’émir du Quatar pour acheter le Club israélien !!!!

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*