| More

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme a salué cette semaine l’action des forces de police et de gendarmerie, qui le 20 Mars dernier ont interpellé les adeptes et militants du mouvement illégal pro-palestinien BDS dont la présidente d’Europalestine, pris en flagrant délit de provocation à la discrimination nationale, raciale, religieuse .Ce délit est prévu et réprimé par les lois- en France .

Des militants racistes pro-palestiniens appelaient ouvertement au boycott d’Israël devant le stand de l’Office du Tourisme israélien, qui participe au Salon mondial du Tourisme Porte de Versailles à Paris. Le BNVCA vient de déposer une plainte auprès du procureur de la République de Paris.

La France a bien le droit de réagir une fois pour toute contre ces organisations dites « pro palestiniennes » comme CAPJPO-Euro-palestine qui peuvent librement entrer dans des stands de tourisme ou saccager des centres commerciaux en France en détruisant des produits importés d’un pays ami, Israël – sans réaction policière.

Que des pro-palestiniens recourent à ces méthodes est devenu très courant , malgré le fait que ces actions sont illégales . Le Législateur en France a adopté la loi n°77-574 dite loi « anti-boycottage » du 7 juin 1977 disposant que le boycott doit être considéré comme un acte discriminatoire de type économique. Le Législateur français a ainsi édicté des sanctions pénales à l’égard de tout fonctionnaire (article 432-1 du Code Pénal) et en général, à l’égard de toute personne (articles 225-1 et 225-2 du Code Pénal) adoptant, dans l’ordre économique, des comportements inspirés par des considérations de type discriminatoire ou qui tendent à favoriser de tels comportements

Les autorités de France ont l’obligation de lutter contre ces actions qui provoquent un climat délétère qui, au-delà de l’antisionisme déclaré, favorise l’antisémitisme car, au-delà d’Israël, c’est souvent, consciemment ou non, les Juifs qui sont visés. Cette incitation à la discrimination a une incidence sur l’antisémitisme.

Les Juifs français sont excédés par cette campagne antisémite de boycott à l’égard d’Israël. Par ces actions, l’antisémitisme est dirigé non seulement contre Israël mais contre les Juifs aussi. Cette hostilité s’exprime soit par des manifestations fascistes, des appels à jeter les Juifs, à délégitimer l’État Juif souverain ou cette interminable campagne de «Boycott, désinvestissement et sanctions» contre Israël.

Il est maintenant temps de mobiliser les efforts contre ce nouvel antisémitisme caractérisé par le boycott est illégal d’Israel. Les anti-israéliens ne peuvent pas se dissimuler toujours derrière cette pseudo lutte contre l’occupation pour poursuivre une guerre d’attrition tous azimuts contre Israël et ses “produits”.

Ces voyous soi-disant en faveur des palestiniens, sont en réalité en faveur des terroristes du Hamas, et délibérément antisémites.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*