| More

Le groupe terroriste du Hamas qui contrôle esprits et corps dans la Bande de Gaza a une nouvelle fois menacé de “représailles” l’Etat juif après les récents raids de l’armée israélienne contre des infrastructures terroristes.

Plusieurs groupes terroristes palestiniens basés dans la Bande de Gaza ont publié un communiqué commun dans lequel ils ont affirmé qu’Israël “se fait une fausse idée de la trêve” et que “ses crimes ne resteront pas impunis”. Ils réagissaient à la mort de trois d’entre eux tués par Tsahal. L’armée israélienne avait mis la main sur des plans selon lesquels ils prévoyaient de kidnapper des soldats israéliens durant la fête juive de Pessah.

Selon un communiqué des Brigades d’Al-Qods, la branche armée du Djihad islamique, un terroriste du mouvement a été tué et un second blessé dans la frappe de Tsahal au sud de la bande de Gaza.

Parallèlement, les tirs en direction d’Israël n’ont cessé de se multiplier, ces derniers temps :
le 19 mars , 54 obus de mortier ont été tirés sur le sud du pays, et des missiles Grad ont atteint les villes d’Ashdod, Ashkelon et Beer Sheva !

Le 22 mars les forces israéliennes ont trouvé un éclat d’une roquette Qassam supplémentaire tirée dans la nuit de la Bande de Gaza sur le conseil régional d’Eshkol. Le 23 mars, des roquettes Grad ont été lancées sur Beer Sheva et Ashdod. Un homme de 56 ans a été sérieusement blessé, à Beer Sheva. Ces attaques ont été revendiquées par le Jihad islamique palestinien.

Le 26 mars deux roquettes Qassam sont tombées très tôt le matin dans le Conseil régional d’Eshkol, sans faire de blessés. Une maison a cependant subi des dégâts. Une autre roquette Qassam a atterri dans une zone non habitée.Le 31 mars une roquette Qassam tirée depuis la Bande de Gaza est tombée au sud d’Ashkelon.

Les terroristes palestiniens opérant à partir de la bande de Gaza ont tiré au milieu du mois de mars des missiles de type Grad sur la grande ville israélienne d’Ashkelon.Les terroristes de Gaza ont considérablement aggravé la situation quand ils ont tiré pas moins de 49 missiles sont tirés sur des communautés agricoles du sud d’Israël.

Tous les obus visaient les populations civiles d’Israël : aucune base de l’armée n’est à portée des missiles lancés. Ces attaques ont été immédiatement revendiquées par les Brigades al-Qassam, branche armée du Hamas. C’est la première fois, depuis la fin de l’opération “Plomb durci”, que le Hamas revendiquait des tirs.

La municipalité de Beersheva a indiqué que les cours auront bien lieu dans les écoles de la ville dimanche, et ce à l’issue d’une discussion avec des représentants concernant la sécurité.

Quel état au monde accepterait de recevoir en permanence des roquettes sur ses citoyens ? Quel est le pays qui reconnaîtrait les efforts de bonne volonté déployés par l’autre partie qui se concrétiserait par des obus volant ici et là vers ses habitants ? Ces quelques attaques, données afin de rappeler au monde cette réalité qu’il est bien trop facile d’omettre lorsque l’on ne réside ni à Sderot, ni à Zikim, ni même dans la zone du sud d’Israël…

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*