Grâce à Israël, le Cameroun devient leader africain en Impression 3D

 

Inauguration du Centre d’Impression 3D. C’est une très grande avancée et une fierté pour l’Ambassade d’Israël au Cameroun qui a procédé hier à l’inauguration du Centre d’Impression 3Dimensionnelle de l’École Nationale Polytechnique de Yaoundé.

Ils sont 12 laboratoires au total, équipés des technologies de pointe, les plus avancées actuellement sur le continent africain, qui permettent de reproduire des objets dans toutes leurs dimensions.

L’Ambassadeur Ran Gidor est fier de l’aboutissement de cette fructueuse coopération : ‘’C’est l’un des plus grands accomplissements dont je peux en être fier’’ a-t-il révélé. Car le domaine de l’Éducation, est l’une des priorités de l’Ambassade d’Israël au Cameroun. Il a insisté sur la nécessité de promouvoir ce Centre en l’ouvrant à un plus grand nombre d’Universités et Écoles de formation à fin qu’il soit utilisé pleinement dans tout son potentiel.

Le Centre est le fruit de la coopération bilatérale Israël-Cameroun, avec le partenaire SELA Educational Initiatives Ltd,une firme israélienne qui a procédé à l’installation des équipements.

1er Centre d’impression 3D en Afrique

Du fait de la coopération entre l’Etat du Cameroun et l’Etat d’Israël, il a été mis sur pied à l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé. Ce Centre d’impression 3D (High-Tech Centre) qui est la première du genre en Afrique.

Le High-Tech Centre a deux deux missions, une mission Académique axé sur l’apprentissage et la recherche et une autre mission socio-économique qui est celui d’assister les hôpitaux dans la production des prothèses, industriels dans la production des pièces de rechange et de maintenance et plus encore.

Le Professeur Jacques Fame Ndongo, Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Supérieur a présidé ce 10 avril 2019 en présence de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur d’Israël au Cameroun, la cérémonie d’inauguration du centre high-tech d’impression 3D à l’École Nationale Supérieure Polytechnique de l’Université de Yaoundé.

Dans on discours d’ouverture, le Ministre d’Etat a rappelé que : “Ce Centre est le tout premier du genre en Afrique. Cet autre fleuron de la coopération ô combien fructueuse entre l’Etat d’Israël et le gouvernement camerounais, financé par le Cameroun à hauteur de 2 800 000 000 (deux milliards huit cent millions) FCFA et réalisé par l’entreprise israélienne SELA EDUCATION INITIATIVES LTD. Il s’agit là d’une grande opportunité offerte à la nation camerounaise, particulièrement à la communauté universitaire pour qu’elle s’approprie les outils de cette révolution technologique qui compte de nombreuses applications dans les secteurs névralgiques tels que la santé (notamment le génie biomédical), le transport et le commerce (marché des biens de consommation) pour ne citer que ceux-là.

 

Inauguration du centre d’impression 3D de l’école polytechnique de Yaoundé en présence de l’Ambassadeur d’Israel au Cameroun SE Ran Gidor.  Cérémonie d’inauguration du centre high-tech d’impression 3D à l’École Nationale Supérieure Polytechnique de l’Université de Yaoundé

 

Après la présentation de toutes les unités de laboratoires du Centre, voyons les équipements les plus avancés du continent africain, des laboratoires et des machines révolutionnaires qui permettront au Cameroun d’être le premier pays à former et à fournir des scientifiques, des chercheurs, des ingénieurs, entrepreneurs, techniciens… de ce domaine.

 

 

 

Voici les objets déjà réalisés par la technologie 3D dans le Centre d’Impression 3D, qui permet de reproduire de manière exacte un objet, un appareil, une prothèse, un organe, une pièce électronique…la liste est longue. C’est une technologie au service du développement !

L’impression 3D : médecine personnalisée et chirurgie améliorée

Une des spécificités de domaine de la santé, c’est qu’il faut savoir s’adapter à chaque patient. Les outils ou les dispositifs utilisés lors des interventions chirurgicales ou pour le traitement des patients doivent souvent être personnalisés. En plus de cela, ces dispositifs sont souvent chers et assez limités. Ces contraintes sont réellement compatibles avec l’utilisation de l’impression 3D, qui permet, elle, d’imprimer des pièce uniques, personnalisées, à un prix raisonnable. C’est notamment pour ces raisons que l’impression 3D de pièces médicales a très rapidement augmenté au sein de cette industrie.

Imaginez : un patient ayant le crâne endommagé reçoit une greffe de crâne sur mesure, une réplique exacte du morceau à remplacer, au lieu de la traditionnelle plaque fixée par des vices qui doit être modifiée en salle d’opération. La réplique exacte a deux avantages : la greffe a plus de chances de réussir et le risque d’infection est réduit.

L’impression 3D avancée consiste à fabriquer à partir d’un modèle numérique des objets tridimensionnels à l’aide de plastique, de silicone, de titane, de céramique et même de cellules humaines. Cette technologie est très prometteuse pour produire sur mesure des parties du corps au moment et à l’endroit où on en a besoin. Elle peut aussi servir à fabriquer des outils chirurgicaux adaptés à des cas particuliers.

Cette technologie sert déjà à créer des modèles anatomiques détaillés qui permettent aux médecins de planifier et de réaliser des chirurgies complexes. Une planification détaillée réduit la durée de l’anesthésie et les risques d’erreurs chirurgicales.Cette technologie pourrait révolutionner la chirurgie et la rendre plus précise, moins coûteuse et plus sécuritaire.Le niveau de personnalisation est incroyable. C’est la médecine personnalisée par excellence.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.