| More

Les Palestiniens du Liban veulent organiser une manifestation de grande ampleur et franchir la frontière avec Israël à l’occasion de la “Journée de la terre”, ce vendredi 30 mars 2012. Organisée à partir des camps situés au Liban, la manifestation regroupera tous les courants palestiniens et est coordonnée par le chef du Fatah dans ce pays.

Plusieurs délégations d’activistes pro-palestiniens sont arrivées au Liban pour participer à cett cérémonie commémorant la “Journée de la Terre”, prévue sur le site du château de Beaufort, au Liban-Sud, a rapporté l’agence centrale d’information (al-Markaziya).

Les activistes anti-israéliens, estimés à une centaine de personnes, sont originaires de Grande-Bretagne, d’Afrique du Sud, des Etats-Unis, du Canada, d’Indonésie, des Pays-Bas, de Suisse, d’Algérie et d’Inde. Plusieurs extrémistes ultra-orthodoxes juifs des Netoureï Karta seraient également arrivés mercredi, ajouté al-Markaziya. Les organisateurs affirment coordonner étroitement avec l’armée libanaise afin d’éviter “tout dérapage” sécuritaire, selon la même source. Les autorités sécuritaires libanaises ont déjà affirmé avoir pris toutes les mesures nécessaires pour empêcher tout manifestant de s’approcher de la zone contrôlée par la Finul, à la frontière israélo-libanaise.

Selon le journal libanais Daily Star, la marche vers Jérusalem s’arrêtera uniquement au château de Beaufort, au sud du Liban, mais n’atteindra pas Israël, contrairement à une précédente annonce. Le journal citant des organisateurs de la marche, indiquent qu’ils ont changé le parcours, pour éviter des frictions avec les autorités israéliennes à la frontière. Le jour de la Nakba, l’an dernier, 10 personnes avaient été tuées par les forces de Tsahal lors de débordements, près de la frontière israélo-libanaise à Maroun a-Ras.

Selon le journal panarabe Asharq al-Awsatt, Israël a averti les pays arabes voisins et les Palestiniens de ne pas approcher ses frontières pour marquer la Journée de la terre.

”Israël ripostera de toute sa force”, contre les manifestants qui tenteront de s’approcher de ses frontières. Ils seront considérés comme des clandestins tentant de s’infiltrer dans le pays, a prévenu Jérusalem.

Le porte-parole de l’armée a annoncé dans un communiqué un bouclage de la Judée Samarie à partir de jeudi soir jusqu’à vendredi soir à la suite des directives du ministère de la Défense et des estimations concernant la situation sécuritaire. Durant cette période, les Palestiniens ne seront pas autorisés à se rendre en Israël, hormis pour les cas humanitaires et pour les personnes nécessitant un traitement médical.

Une manifestation aura lieu aussi à Deir Hanna, en Galilée, dans le nord d’Israël. D’autres marches sont organisées après la prière du vendredi dans une dizaines d’endroits en Judée Samarie et ainsi qu’à Jérusalem.
La Journée de la Terre commémore la journée de 1976 pendant laquelle des affrontements ont eu lieu entre les forces de sécurités israéliennes et des émeutiers palestiniens.

Le 30 mars 1976, sous la conduite de la « Conférence nationale pour la défense des terres arabes » les arabes vivant en Galilée ont provoqués de violents affrontements .Ce jour-là, malgré le couvre-feu décrété par les autorités israéliennes, partout se déroulent de violentes manifestations. Cette journée a été depuis décrétée « Journée de la Terre »et est commémorée chaque année par la population arabe d’Israël mais aussi à travers le monde.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*