| More

La multinationale GE (General Electric) a décidé d’ouvrir un nouveau centre de Recherches et Développement dans la région de Haïfa. Cette nouvelle implantation confirme que cette région du Nord d’Israël devient depuis deux ans une nouvelle zone géographique attractive. Grâce au Technion, une université de premier rang mondial, Haïfa présente un fort intérêt pour les firmes étrangères qui investissent en Israël.

Le parc technologique de Haïfa est l’un des sites clé de la silicon valley israélienne .Le Technion, l’institution israélienne la plus renommée pour les sciences appliquées telles que l’ingénierie et l’informatique, Technion, une institution pionnière de l’innovation technologique et scientifique au niveau de l’humanité et à son bénéfice.

Même si Israël est un petit pays, avec une population équivalente à celle de la Suisse, le dynamisme de son secteur High Tech a largement dépassé ses frontières au point que toutes les grandes sociétés se sont lancé dans la recherche de coopérations académiques avec Israel.

Un milliers de personnes travaillent au sein des laboratoires de R&D en Israël (Haïfa, Tel-Aviv, Herzliya, Rehovot), 25% d’entre eux possèdent une thèse de doctorat en Mathématiques, ingénierie et en informatique.

Le développement de technologies nouvelles, gage de croissance future, Israël remporte pour la 15ème année consécutive le ratio des plus fortes dépenses mondiales en R&D.

Selon le Central Bureau of Statistics, l’Etat Hébreu a dépensé plus de 6 milliards d’euros en Recherche & Développement civile en 2010, soit un taux incroyable de 5% du PIB. C’est de nouveau un record face aux 4.9% en 2007.Et ces chiffres ne comprennent pas la R&D militaire israélienne, reconnue pour être massive. Ces chiffres sont à mettre en regard avec les dépenses françaises (1.2% du PIB), la moyenne de l’OCDE (1.7%), 2.2% aux Etats-Unis, et 3.2% au Japon et en Corée du Sud, les 2 suivants sur le podium mondial, après Israël.
Leader mondial dans les TIC, Israël s’est investi ces dernières années sur des nouveaux segments industriels particulièrement porteurs, tels que les technologies des nouveaux médias (télécommunications mobiles, Internet, audiovisuel, applications et contenus multimédia, E-commerce).

Octobre 2010 Le géant américain de l’informatique Intel, numéro un mondial des microprocesseurs, a annoncé qu’il va investir 2,7 milliards de dollars en Israël après l’octroi de près de 200 millions de dollars de subventions, pour agrandir une de ses unités de production. “Les ministères des Finances a donné son feu vert à l’octroi au groupe Intel de 678 millions de shekels de subventions, en échange d’un investissement d’Intel de 10 milliards de shekels entre 2011 et 2018.

En Janvier 2011, La compagnie Intel (informatique), qui a ses bureaux de recherches et développement en Israël, a annoncé un investissement de 2.7 milliards de dollars au cours des années 2011 et 2012. L’objectif étant d’améliorer le niveau technologique des recherches dans l’infiniment petit (22-nanomètres). L’investissement, qui se fera dans l’usine de Kiryat Gat, comprend 210 millions d’aide apportés par le Ministère israélien des Finances. Intel, dont les processeurs sont installés dans plus de 80% des ordinateurs vendus sur la planète, emploie plus de 7.000 personnes en Israël et compte embaucher 1.000 employés en 2011. C’est l’une des sociétés privées des plus importantes d’Israël. Depuis son intégration en Israël, Intel a reçu 1,2 milliards de dollars de subventions du gouvernement israélien pour un investissement de 7,3 milliards. Investissement massif d’Intel en Israël est la preuve que des géants de la technologie font confiance à ce petit pays plein de VRAIS talents. Les sociétés du NYSE et du NASDAQ savent eux ce que vaut Israël.

Que ça continue comme cela pour que les ennemis d’Israel en crèvent de jalousie.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*