Hommage affectueux : il y a 72 ans, les Britanniques exécutent quatre jeunes résistants Juifs


Dov Gruner avait 35 ans, Mordechai Alkahi , 22 ans, Yehiel Dresner, 25 ans et Eliezer Kashani, 24 ans.

Une histoire vraie de héros; il y a 72 ans jour pour jour, le 16 avril 1947, les Britanniques exécutent les quatre Juifs montés à la potence pour leurs activités jugées terroristes, Olei Hagardom (1).

Le 16 avril à 4 heures du matin, les gardes britanniques ont réveillé Dov Gruner, Eliezer Kashani, Mordechai Elkhi et Yehiel Drezner, combattants de l’Irgoun Etzel. Dov Gruner, condamné pour avoir attaqué un poste de police à Ramat-Gan fut le premier à être amené à la potence.

Selon la presse, Gruner a refusé d’obéir à l’ordre de l’officier britannique de se lever pour entendre sa sentence. Les gardes de la prison ont essayé de le forcer et, face à son opposition, une bagarre a éclaté entre eux.

Avant d’arriver à la potence, Gruner, chantant la Hatikvah, a déclaré: “Dans le sang et le feu, Juda est tombé dans le sang et Juda se lèvera dans le feu“. Il quitta ce monde avec le mot “Shalom” (“paix”).

Après lui, ont été exécutés ses trois amis, arrêtés alors qu’ils se rendaient vers la “Nuit des coups”, une expédition punitive en représailles contre des Britanniques qui avaient lynché leur camarade Binyamin Kimhi.
Les corps des quatre hommes ont été conduits par un convoi de chars et de véhicules blindés britanniques vers la ville de Safed, sans en informer le service mortuaire HevraKadisha, ni aucun membre de leur famille. Ils ont été placés à moitié nus au poste de #police de Mount Canaan.

De nombreux hommages ont eu lieu

Malgré cela, des centaines de Juifs sont arrivés au cimetière, où ils ont été enterrés près des victimes des émeutes de 1929-1939. Les événements liés à la pendaison ont provoqué un choc considérable dans le Yishuv mandataire et de nombreuses communautés juives du monde l’ont condamnés. En Amérique, des prêtres américains ont organisé des assemblées commémoratives à leur mémoire.

Le mandat britannique pour la Palestine était un instrument de gouvernement institué par la Société des Nations pour l’administration de territoires anciennement sous le règne de l’empire ottoman. La domination britannique a duré de 1917 à 1948.

Au cours de la révolte arabe de 1936-1939, le groupe militant connu sous le nom d’Irgun s’est lancé dans une campagne armée intensive contre des cibles arabes. Plus tard, des cibles britanniques ont également été ajoutées. Avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, les actions militantes contre les Britanniques ont été stoppées, mais l’un des dirigeants du groupe, Avraham Stern, a insisté sur le fait que le combat devait se poursuivre, entraînant une scission de l’Irgoun qui a conduit à la formation d’un nouveau groupe, Lehi (également connu sous le nom de groupe Stern ).

Souhail Ftouh

(1) Olei Hagardom fait référence à des membres des deux organisations pré-étatiques révisionnistes juives Irgun et Lehi, qui ont été jugés par des tribunaux du mandat britannique et condamnés à la peine de mort, la plupart d’entre eux dans la prison d’Acre. Il y avait 12 Olei Hagardom. Le terme “Olei HaGardom” désigne les huit membres d’Irgun et de deux Lehi qui ont été exécutés au cours de cette période et un autre membre de chaque groupe qui s’est suicidé avant les exécutions prévues. Deux des exécutions ont eu lieu en Égypte en 1945.

À l’exception de Ben Yosef, toutes les exécutions et les suicides relevant du mandat britannique de la Palestine ont eu lieu en 1947.Ils ont été jugés en vertu du règlement d’urgence de la défense, adopté en septembre 1945.Ces règlements ont suspendu Habeas Corpus et créé des tribunaux militaires. Ils ont prescrit la peine de mort pour diverses infractions, notamment le port d’armes ou de munitions et l’appartenance à une organisation dont les membres commettent ces infractions.